Abonnez-vous
Publié le Mis à jour le

Nouveau tracé landais pour l’autoroute électrique

RTE a présenté un nouveau fuseau pour enterrer l’interconnexion entre Seignosse et Capbreton, en évitant les zones urbanisées et en limitant au maximum l’impact…
INELFE 4
On rappelle que l’obstacle constitué par le Gouf oblige à faire ce détour terrestre. Le premier tracé devait s’étaler sur 18 km en bordure de la côte ; le nouveau fera 27 km., s’il est validé.

Inelfe, pour Interconnexion électrique France-Espagne, c’est le nom d’une société mixte entre REE (Réseau Electrique d’Espagne) et RTE (Réseau Transport d’Electricité) qui s’attaque aux Golfes de Biscaye et de Gascogne.

Cette première interconnexion, principalement sous-marine, de Gatika (Espagne, proche de Bilbao) à Cubnezais (France, au nord de Bordeaux). Elle doit faire passer la capacité d’échange entre les deux pays de 2.800 à 5.000 MW.

En septembre dernier, une méga plateforme offshore avait été installée pour étudier les possibilités de contournement du canyon. A 700 mètres des plages du Sud des Landes avec ses 56 mètres de longueur sur 40 mètres de largeur sur pilotis, personne ne pouvait l’ignorer. A terre, des relevés géophysiques ont été menés sur la plage, la dune, le parking des Bourdaines, à Seignosse et dans le domaine de Fierbois, à Capbreton.

Une nouvelle réunion publique s'est tenue le jeudi 10 juin à Seignosse pour présenter le nouveau fuseau de moindre impact qui sera soumis à la préfecture des Landes. La ligne électrique restera 100% souterraine. Le tracé s’appuiera sur des infrastructures routières, des pistes forestières existantes et des zones agricoles. De même il est pensé pour réduire au maximum les désagréments durant la phase de travaux. Ce tracé s’étendrait sur environ 27 km avec un 1er « atterrage » (ou transition terre – mer) au Nord de Seignosse, au niveau de la plage des Casernes et un 2ème au Sud de Capbreton, au niveau du domaine de Fierbois. Il devrait passer par Angresse, Saubion et Benesse-Maremne.

Un enjeu majeur pour la France et l’Espagne…

Ce projet d’interconnexion électrique permettra donc de doubler les échanges d’électricité entre les deux pays. A terme, ce sont près de 5 millions de foyers qui pourront être alimentés via les lignes transfrontalières. Face au défi de la transition énergétique, l’objectif est simple : profiter de la complémentarité des réseaux électriques français et espagnols pour offrir à tous une électricité plus sûre, abordable et durable.

Longue d’environ 400 km au total, l’interconnexion électrique entre la France et l’Espagne « Golfe de Gascogne » sera enfouie dans le sol ou au fond de l’océan, afin de relier le poste électrique de Cubnezais (près de Bordeaux) et celui de Gatika (près de Bilbao).

Informations sur le projet, cliquez ici

 

À lire aussi

Aqualande, géant landais de l'aquaculture

Depuis Roquefort, elle représente plus des deux-tiers de la production nationale d'oeufs de truites. Elle s'exporte également à l'étranger, où elle séduit des marchés très exigeants...

Commentaires


Réagissez à cet article

Les commentaires seront bientôt à nouveau disponibles sur notre site. En attendant vous pouvez réagir à nos articles en nous envoyant un email.