INDEX

Tous ensemble avec l’agneau de lait des Pyrénées !

Le 10 Avr. 2020

La filière d’ici est actuellement très touchée. Pas moins de 700 éleveurs de 3 coopératives du 64 se sont associés pour lancer une e-boutique et un « drive géant ». Profitez-en…

Victime de la fermeture provisoire des restaurants, qui composent l’essentiel de sa clientèle, la filière locale doit trouver le moyen d’écouler 17.000 agneaux à brève échéance. Une quarantaine de points de livraison a été mise en place pour cette période pascale.


Régalez-vous et faites contre mauvaise fortune bon cœur : venez en aide à une filière de l’agneau de lait des Pyrénées actuellement en difficulté. « La restauration hors domicile représente aujourd’hui 70% de nos débouchés. Avec la crise, nous nous retrouvons avec 17.000 agneaux à vendre avant qu’ils ne dépassent les 45 jours, terme au-delà duquel nous n’aurons plus de solution pour les écouler », explique David Carpentier, de l’association régionale des éleveurs ovins viande et lait d’Aquitaine (AREOVLA).

Cumulée à celle de leur lait non récupéré, la perte de ces agneaux pourrait coûter 3,8 millions d’euros aux acteurs de cette filière d’excellence qui fournit les plus grands restaurateurs, d’Alain Ducasse à Michel Guérard en passant par Thierry Marx. Et qui en appelle à la solidarité de tous les amateurs de produits d’exception.


En soutien d’une filière-clé de l’économie locale…

Dans ce contexte plus que compliqué, les quelque 700 éleveurs de 3 coopératives des Pyrénées Atlantiques (Coopérative Agricole Ovine du Sud-Ouest à Idaux-Mendy, Axuria à Chéraute et Alliance Ovine Basco-Béarnaise à Oloron) ne restent pas inactifs et ont unis leurs forces pour proposer un service de « drive géant » qui devrait s’appuyer sur une quarantaine de points de livraison adossés à des commerces locaux encore ouverts.

Les consommateurs peuvent ainsi retirer leurs commandes à une distance raisonnable de chez eux, auprès des camions frigorifiques qui sont installés sur les parkings desdits commerces. Une démarche mûrie avec les autorités sanitaires, qui l’ont autorisée.


Pour faire face à la crise et organiser la survie d’un secteur d’activité qui reste « un poumon de l’économie locale », ses acteurs seront parvenus à mettre en place leur offre et leur e-boutique… en une semaine. Un record… Pour 91 euros, ils vous proposent une caissette d’un agneau de 6,5 kg minimum. Pour chaque caissette, un euro sera reversé au personnel soignant du département.

Les commandes sont déjà nombreuses. A 14 euros le kilo, ce produit de choix est une excellente affaire en ce moment. Il faut normalement compter au moins deux euros de plus en boucherie, et parfois même davantage en passant par les circuits de distribution ordinaires.


En conclusion, c’est plus que jamais le moment de se faire plaisir avec un agneau de lait. Un achat de première nécessité que vous pourrez coupler avec d’autres sur le lieu de votre retrait.

La liste des points de livraison est disponible à l’adresse de la e-boutique – cliquez ici

Informations à agneaudelaitdespyrenees@gmail.com ou au 07 88 04 15 09. F

On compte sur vous, les fins gourmets !


Plus d’informations sur le site internet – cliquez ici


EN LIGNE – Articles déjà publiés

  • Prof en Poche au service de 80.000 élèves de l’Adour – cliquez ici
  • WiziFarm vient en aide aux agriculteurs cliquez ici
  • Le e-commerce est sous tension cliquez ici
  • Des start-up de la French Tech apportent leur créativité 2 cliquez ici
  • Des start-up de la French Tech apportent leur créativité 1 cliquez ici

3 commentaires au sujet de cet article

  1. bonjour,
    Merci de votre initiative, cela va nous permettre de bien manger, et nous espérons par notre commande, vous aider un peu, dans cette crise, qui met à mal votre production de qualité, j’encourage tous les lecteurs à acheter vos agneaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *