INDEX

Immense - Les Pyrénées sous toutes les coutures

Le 21 Juin. 2019

Le massif a été passé au crible pour revisiter 600 millions d’années d’histoire géologique. La multitude de données récoltées ouvrent la voie pour inventer la carte du futur…

Le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) a étudié pendant cinq ans le territoire français. Il vient de restituer les conclusions du premier volet du Référentiel géologique français, consacré aux Pyrénées.


Elles font parties de notre paysage quotidien, on n’y fait quasiment même plus attention, pourtant les Pyrénées cachent encore probablement de nombreux secrets. Le BRGM s’est justement penché sur la chaîne montagneuse. Après cinq ans d’études, ils ont réussi à achever la cartographie géologique du massif.

Les Pyrénées constituent le premier vrai chantier du Référentiel géologique français (RGF) mené par le BRGM. L’établissement public spécialisé dans les géosciences a entrepris un vaste programme qui donne une dimension supplémentaire à ces travaux. Il vise à constituer un nouveau socle de la connaissance géologique française. D’une durée de cinq ans, ce chantier a permis de revisiter 600 millions d’années d’histoire géologique de la chaîne. Sélectionnées pour ses enjeux sociétaux et académiques, les Pyrénées sont ainsi le premier territoire d’application des concepts du programme du Référentiel géologique de la France.


Les travaux menés ont abouti à la constitution d’une connaissance géologique continue, homogène et cohérente de l’ensemble des Pyrénées, qui a permis la réalisation d’une carte unique au 1/50.000ème, disponible sur le site InfoTerre. Récemment, le BRGM et ses partenaires ont présenté les résultats scientifiques de cinq années d’études dans les Pyrénées, qui ont permis de lever certaines des dernières grandes questions de géologie fondamentale non résolues dans cette chaîne de montagne.


Découverte : le jaillissement des sources thermales…

L’une des plus importantes découvertes réside dans la compréhension de la première genèse pyrénéenne il y a 100 millions d’années : les équipes de l’université Rennes 1 et de l’université de Montpellier ont prouvé que les bassins profonds issus de la formation de l’Atlantique Nord, qui constitueront le socle actuel des Pyrénées, avaient subi une évolution très particulière.

En effet, le manteau chaud situé sous la croûte terrestre s’est retrouvé en contact direct avec les sédiments du bassin. Les 30 kilomètres de roches qui séparaient initialement le manteau et ces sédiments auraient donc “glissé” sur les côtés en raison de la tectonique des plaques. Un phénomène rare qui a été prouvé sur le terrain. Par ailleurs, au cours d’une autre étude, la simulation en 3D d’un système hydrogéologique a permis de comprendre le jaillissement des sources thermales dans la vallée de la Têt.


Une vision en 3D inédite…

Le nouvel outil utilisé pendant cette étude a permis de rassembler et combiner l’ensemble des données géologiques et hydrogéologiques disponibles sur ce territoire de plus de 35.000 km2. Il permet de revisiter une histoire de 600 millions d’années et offre à ses futurs utilisateurs (État, collectivités territoriales, bureaux d’études…) une vision en 3D (4D avec la dimension temporelle).

La réalisation du RGF Pyrénées a mobilisé durant cinq ans autour des équipes du BGRM (géologues et informaticiens), des chercheurs issus de 13 laboratoires scientifiques et universitaires notamment pour des campagnes de terrain, ainsi que des acteurs industriels à l’instar de Total. Il a donné lieu à 13 thèses de doctorat et 34 mémoires de master.


La carte du futur…

Le programme RGF consiste à réunir, réinterpréter et unifier différentes sources de données de surface et du sous-sol sur une même carte, qu’elles soient issues des cartes géologiques, de la banque de données du sous-sol ou des forages pétroliers et géothermiques.

Ces informations seront disponibles sur une plateforme numérique évolutive mise à jour en continue.

 


« On a jeté les bases de la carte du futur. Le RGF révolutionne l’approche de la carte géologique, qui ne permet pas aujourd’hui d’intégrer les changements de concept », a déclaré Thierry Baudin, le responsable du programme RGF Pyrénées, lors de la présentation des résultats.

Près de trois décennies pourraient être nécessaires à un déploiement complet sur tout le territoire français. Le concept, qui ne connaît pas d’équivalence, pourrait à terme être développé à l’international.

 


D’ici 3 ans, le BRGM ambitionne de réaliser une carte géologique en 3D contenant le plus d’informations possible (type de roches, perméabilité, failles, propriétés physiques et chimiques des sols…). Cette carte constituerait une représentation évolutive du territoire, sur une profondeur de 3 kilomètres. Elle serait le premier maillon d’un Référentiel Géologique de France, dont le BRGM prévoit d’exporter ensuite le concept.

Informations sur le site du BRGM – cliquez ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *