INDEX

The Inspector Cluzo sort son cinquième album

Le 12 Fév. 2016

L’explosif groupe montois met en scène ses deux passions : la musique et la ferme

Coucou, les revoilou ! Qui ça ? Mais les Inspector Cluzo, l’explosif groupe montois de rock (et de funk) qui mine de rien fait le tour de la planète en rassemblant des foules considérables, tandis que nos  radios s’obstinent à ne rien passer de leurs productions.

Sans doute cela va changer avec la sortie de leur dernier album, « Rockfarmers », un clin d’œil aux deux passions du combo : la musique et la ferme.

Ce qu’il faut savoir…


cluzo3Car ces deux penchants sont indissociables de la formation de Saint-Pierre-du-Mont : le rock comme expression, l’enracinement comme attachement.

Côté rock, voici donc la sortie de leur cinquième album, composé en fait d’un livre album de quarante pages, de deux cd’s et d’un DVD documentaire, le son étant mixé par Vance Powell. Avec un premier morceau « The Run » tout en douceur que n’aurait pas renié Johnny Cash.


cluzo1Mais étant donné que le groupe gascon fait office d’Ovni dans le panorama rock français, il tient en la circonstance à tenir son rang : de la musique en veux-tu, en voilà, mais aussi de la vente des produits de leur ferme landaise, sise à Eyres-Moncube, qui n’est pas du poulet mais du canard ou d’oie. Sur sa page web on peut trouver à la rubrique « Lou Casse » rillettes, foies gras et confits faits maison, à des prix allant de 5 à 55 euros.

Du business extrême ? Pas vraiment, plutôt la volonté de faire partager des vrais produits du terroir, estampillés naturels. Ce ne sont pas les Stones qui auraient tenté ça !


cluzo3Là où la bande de Laurent Lacrouts et Mathieu Jourdain donne toute sa mesure, c’est bien sûr la scène. Entre 2008 et 2013, elle a effectué 600 concerts, traversant 35 pays différents en trois ans. On les a vus (enfin, les autres, pas nous) au Fuji Rock Festival du Japon, au Falls fest australien, au South by Southwest américain, et chez nous aux Vieilles Charrues, à Solidays ou aux Eurockéennes de Belfort.

Et avec eux, pas de tricherie, pas d’élément électronique, pas de bande pré-enregistrée, et pas de bassiste non plus, tant qu’à faire ; mais du son, du gros, du bon.


cluzo2Si vous préférez la musique de chambre ou Lara Fabian, libre à vous. Il vous reste la possibilité de goûter aux produits de la Ferme, made in The Inspector Cluzo. De quoi ajouter du plaisir au plaisir.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *