INDEX

ÉcoQuartier à Lons – La Verderie est unique

Le 11 Jan. 2018

Ce village dans la ville a déjà fait le plein. Ses habitants savourent ce site labellisé pour son approche très innovante et à forte dimension sociale. Un bel exemple à suivre

Rubriques :

Le Crédit Agricole Pyrénées Gascogne avait inauguré ce quartier éco-responsable, début juillet, illustrant sa volonté d’accompagner les transitions de son territoire. Désormais, un label national, décerné par le ministère de la Cohésion des territoires, récompense cette réalisation exemplaire qui n’a pas d’équivalent en France et la Ville de Lons veut aller plus loin encore…


Autour de Nicolas Patriarche et de Jean-Paul Mazoyer, des acteurs de la démarche et quelques habitants

C’est ce mercredi 10 janvier  que le maire de Lons, Nicolas Patriarche, et le directeur général du Crédit Agricole Pyrénées Gascogne, Jean-Paul Mazoyer, ont présenté officiellement cette labellisation nationale obtenue par La Verderie.

C’est le premier site des Pyrénées-Atlantiques à décrocher cette reconnaissance, mais en plus la manière très aboutie dont l’opération a été menée ici rend cette réalisation unique en France. Si Nicolas Patriarche voit ce village comme une étape importante pour rendre sa ville encore plus « verte» et innovante, nul doute que La Verderie donnera des idées à d’autres dans la région et même dans toute la France.

Il faut savoir que la démarche labellisée ÉcoQuartier « vise à favoriser l’émergence d’une nouvelle façon de concevoir, de construire et de gérer la ville durablement, mais aussi de faire émerger parmi ses habitants des modes de vie fondés sur la prise en compte des ressources locales ».


« Le label ÉcoQuartier se fonde sur 20 engagements rassemblés dans la Charte des ÉcoQuartiers. Ces 20 engagements peuvent s’appliquer à toute opération d’aménagement durable, indépendamment de sa taille et de son contexte territorial et géographique » précise le ministère de la Cohésion des territoires.

Le Crédit Agricole Pyrénées Gascogne a voulu construire cette résidence-village nouvelle génération, en privilégiant aussi les circuits courts. « Sa conception écoresponsable en fait un projet des plus innovants, elle est l’illustration concrète de l’engagement « ici et ensemble » du Crédit Agricole Pyrénées Gascogne d’accompagner les transitions de son territoire, comme les transitions sociales et énergétiques » a rappelé Jean-Paul Mazoyer lqui s’est réjoui de voir à quel point les habitants s’étaient approprié cette résidence.


La Verderie s’étale sur 1 hectare au cœur du Perlic, un quartier particulièrement aéré et boisé. Elle propose un ensemble de 52 logements locatifs et 100% sociaux, individuels et collectifs. Sous le trait élégant et fluide de l’architecte Valérie Despagnet, les pavillons comme les immeubles collectifs ont été conçus pour répondre aux exigences des bâtiments à énergie positive, et ont obtenu le label Bâtiment Bas Carbone.

Rien n’a été laissé au hasard. Tous les logements sont en ossature bois et panneaux CLT (bois entrecroisé-collé), revêtus de bardage bois de thuya (Oloron) ou parement de pierres (la Rhune), isolés en laine de mouton des Pyrénées (Ogeu), fibre de bois et paille. Avec des pavages en pierre (Arudy). Les circuits-courts ont ainsi été privilégiés afin de réduire les émissions de CO2 liées au transport, mais aussi pour favoriser le développement des filières locales.

« Avec ces constructions, nous avons injecté 12 millions d’euros dans l’économie locale et contribué à redynamiser des filières en difficulté, comme celles du bois et de la pierre » s’est réjoui le Crédit Agricole Pyrénées Gascogne.


De l’énergie positive à la vie de village

Les bâtiments sont à énergie positive avec notamment des toitures équipées de panneaux photovoltaïques (électricité vendue à ERDF), tandis que les équipements de chauffage et de production d’eau chaude sont connectés aux réseaux de chaleur biomasse (chaufferie bois).

Les dépenses d’éclairage sont maîtrisées par l’équipement de capteurs spécifiques, et les lampes extérieures (LED) réagissent à la présence de véhicules ou piétons. De plus, un récupérateur d’eaux pluviales est prévu pour alimenter l’arrosage des espaces paysagers. Enfin, une borne permet de recharger les batteries des véhicules électriques.


Les 52 logements en location (tous occupés) sont réservés à des personnes bénéficiant d’aides sociales et regrouperont différentes générations. Avec des  appartements pour étudiants ou jeunes couples, des petites maisons de plain-pied pour retraités, des villas plus spacieuse pour des familles. A noter que deux studios seront mis à la disposition des locataires pour y accueillir des parents ou amis de passage.

L’objectif est de favoriser une véritable vie de village, grâce à une salle commune, des jardins partagés ainsi que la présence d’un concierge. Les locataires doivent souscrire à une charte de vie et s’engagent ainsi à respecter la solidarité et l’entraide. Les premiers mois d’existence de La Verderie prouvent que ça marche. Belle initiative !

 


http://dai.ly/x26ely9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *