INDEX

Ovalie – Retour de la Pro D2 et de l’Europe

Le 12 Jan. 2020

Pau mobilise ses jeunes et s’impose largement en Italie – Bayonne retrouve le chemin de la victoire à Jean-Dauger – Mont-de-Marsan tombe à domicile – Biarritz avait ouvert le week-end avec un succès bonifié…

La Section Paloise a décroché une victoire bonifiée à Calvisano et garde un espoir de qualification en Challenge Cup. De son côté, l’Aviron Bayonnais, déjà éliminé, cherchait à monter en puissance contre les London Irish pour préparer la réception d’Agen : opération réussie. Mauvais temps pour le Stade Montois qui s’est fait battre par Vannes à Guy Boniface. Le BOPB a débordé Carcassonne, un concurrent direct pour le top 6.


Calvisano-Pau (19-47) : la qualification est possible

La jeunesse de la Section Paloise a montré tout son potentiel avec un enthousiasme qui fait plaisir. Elle a parfaitement contribué à cette victoire bonifiée en Italie qui permet de garder un espoir de qualification pour les phases finales de cette compétition.

Leicester, qui a battu Cardiff, est assuré de la première place. Les Béarnais devront impérativement l’emporter sur les Anglais au Hameau, samedi prochain, pour devancer les Gallois qui engrangeront certainement 5 points contre les Italiens.

Dans ce cas, ils sont bien placés pour faire partie des 3 meilleurs seconds de poules qui seront qualifiés pour les quarts. Tout reste ouvert. Ceci dit, l’important pour les Béarnais sera de l’emporter dans leur jardin pour se remettre en confiance avant le déplacement à Brive, le week-end suivant.


Même si Calvisano était très diminué, la Section bourrée de jeunes talents a fait le boulot en inscrivant 7 essais par Dumoulin (6e), Lebail (13e), Tugaye (24e), Pourailly (31e), Pinto (48e), Barrett (50e) et Daubagna (74e). Le match a été plus compliqué que ce que le score peut laisser penser, mais les Béarnais ont su lâcher les chevaux pour déborder les Italiens en première période (7–28).

On a eu confirmation des qualités de Le Bail, Septar et Pourailly, ou encore de Barka, Nueno et Pinto (pour la première fois titularisé à l’arrière). On a aussi vu à l’oeuvre plusieurs espoirs lancés pour la première fois dans le grand bain comme Omar Odisvhili, Teddy Leffler, Thomas Poulain, Daniel Orso, Bastien Tugayé, Mathias Colombet et Eoghan Barrett.


Bayonne-London Irish (27-10) : le plaisir et la victoire retrouvés

Bonne soirée pour l’Aviron Bayonnais. Déjà éliminé de la course aux quarts-de-finale, son seul enjeu est de profiter de cette parenthèse européenne pour continuer à faire progresser le groupe collectivement, mais aussi de permettre aux joueurs soit d’avoir du temps de jeu supplémentaire, soit de se reposer pour retrouver de la fraîcheur.

Opération réussie pour cette rencontre à domicile, avec une victoire bonifiée face à de coriaces Anglais. Restera un déplacement à Toulon, samedi prochain, afin de préparer au mieux la réception d’Agen le week-end suivant.

En première période, les Basques ont montré un visage très intéressant avec à la fois beaucoup de rythme et une défense particulièrement solide. Manuel Ordas a parfaitement donné le ton en signant un essai dès la 1ère minute, et en le transformant. Bayonne enchaînait avec de superbes attaques dont l’une a permis à Sean Robinson d’aller à dame (7e).


Bien entendu, les Anglais ont réagi et ont fini par transpercer la défense basque à la demi heure de jeu. Mais, Jean Monribot s’est chargé de remettre les pendules à l’heure avant la pause (36e).

Dans une seconde période un peu moins pétillante, Rémy Baget, très en vue, a signé l’essai du bonus à 10 minutes de la fin. L’Aviron n’a jamais tremblé et s’est fait plaisir.

Par ailleurs, le club a confirmé qu’Antoine Battut (absent jusqu’en avril pour une rupture du tendon du biceps) rejoindra le staff la saison prochaine. A 36 ans, il raccrochera les crampons et s’occupera de la touche aux côtés de Yannick Bru et Joël Rey.


Challenge Cup, 5e journée

Toulon et Bordeaux sont qualifiés. Castres est en bonne position. Pau reste en embuscade. Le Stade Français, Bayonne, Brive et Agen sont éliminés.

Groupe 1

  • Programme : Castres-Newport (42-14), Worcester-Enisey (66-10)
  • Classement : Castres (18), Newport (15), Worcester (15), Enisey (0)

Groupe 2

  • Programme : Bayonne-London Irish (27-10), Scarlets-Toulon (15-27)
  • Classement : Toulon (22), Scarlets (14), London Irish (7), Bayonne (7)

Groupe 3

  • Programme : Bordeaux-Edimbourg (32-17), Agen-Wasps (24-52)
  • Classement : Bordeaux (21), Edimbourg (16), Wasps (11), Agen (0)

Groupe 4

  • Programme : Stade Français-Zebre (24-29), Bristol-Brive (52-3)
  • Classement : Bristol (25), Zebre (11), Brive (9), Stade Français (6)

Groupe 5

  • Programme : Calvisano-Pau (19-47), Leicester-Cardiff (30-20)
  • Classement : Leicester (22), Pau (15), Cardiff (13), Calvisano (1)

Champions Cup, 5e journée

Toulouse, Clermont et le Racing sont qualifiés pour les quarts de finales avant la dernière journée et devraient finir en tête de leur poule. Montpellier, Lyon et La Rochelle éliminés.

Groupe 1

  • Programme : Leinster-Lyon (42-14), Northampton-Trevise (33-20)
  • Classement : Leinster (24), Northampton (14), Lyon (7), Trévise (6)

Groupe 2

  • Programme : La Rochelle-Sale (30-23), Glasgow-Exeter (31-31)
  • Classement : Exeter (22), Glasgow (12), La Rochelle (10), Sale (7)

Groupe 3

  • Programme : Bath-Harlequins (19-25), Clermont-Ulster (29-13)
  • Classement : Clermont (20), Ulster (17), Harlequins (9), Bath (4)

Groupe 4

  • Programme : Ospreys-Saracens (15-22), Racing-Munster (39-22)
  • Classement : Racing (22), Saracens (14), Munster (11), Ospreys (1)

Groupe 5

  • Programme : Connacht-Toulouse (21-7), Gloucester-Montpellier (29-6)
  • Classement : Toulouse (22), Gloucester (14), Connacht (8), Montpellier (5)

Mont-de-Marsan-Vannes (16-18) : très mauvaise affaire

Mont-de-Marsan devait absolument l’emporter contre Vannes pour garder un espoir de rejoindre le top 6 en fin de saison. C’est une très mauvaise affaire avant de se rendre sur les terres de Provence le week-end prochain.

Le Stade Montois doit se remettre sérieusement en question pour hisser son niveau de jeu et surtout pour être plus constant dans la performance, ce qui a cruellement manqué ces derniers mois. Le staff attend aussi une plus grande détermination de tout le groupe pour pouvoir regarder à nouveau vers le haut.

Dans ce match, les Bretons ont fait preuve d’une grosse maîtrise d’entrée privant largement les Montois de ballons. Ces derniers n’ont tenu le coup que grâce à un exploit de Wame Naituvi (40e), et ils auraient pu l’emporter sur le fil si la pénalité tentée par Yoann Laousse Azpiazu n’avait pas heurté le poteau.


Biarritz-Carcassonne (43-22) : 1er break en vue des phases finales

Avec cette victoire bonifiée, le Biarritz Olympique Pays Basque a saisi l’occasion de conforter sa place dans le top 6. Avec un deuxième match à domicile en suivant, contre Montauban, l’occasion est belle de prendre une option pour la qualification en phases finales.

Les Basques restent invaincus à domicile ce qui est indispensable pour concrétiser leurs ambitions en fin de saison. Pendant ce temps, le club devra trouver de nouveaux moyens pour assurer sa survie financière. Une assemblée extraordinaire est convoquée en février au cours de laquelle sera clairement posé la question de l’avenir. Une dissolution de la société étant même invoquée.

Le BO a fait la différence dans une première période pleine de jus et d’inspiration (28-10), avant que les visiteurs se rebiffent et reviennent un peu au score. La victoire bonifiée des locaux sera arrachée dans les 10 dernières minutes avec deux essais supplémentaires. Au total, les Basque sont allés à dame 6 fois avec Ruffenach (6e, 40e), Bouldoire (21e), Poï (34e), Peyresblanques (71e) et Artru (80e).


16e journée de Pro D2

Mont-de-Marsan-Vannes (16-18), Biarritz-Carcassonne (43-22), Angoulême-Perpignan (20-23), Aurillac-Grenoble (14-19), Béziers-Nevers (17-44), Montauban-Valence (30-3), Oyonnax-Provence (51-10), Rouen-Colomiers (29-33)

 


Classement de la Pro D2

  • Qualification directe pour les demi-finales : Perpignan (53), Grenoble (53)
  • Qualification pour les barrages : Oyonnax (52), Colomiers (50), Biarritz (43), Nevers (42)
  • Milieu de tableau : Vannes (39), Angoulême (38), Carcassonne (37), Béziers (35), Montauban (31, 1 match en moins), Provence (31, 1 match en moins), Mont-de-Marsan (30), Aurillac (23)
  • Relégation : Rouen (20), Valence (17)

16e journée de Pro D2

Jeudi 16 janvier : Carcassonne-Oyonnax (20h45, Canal+ Sport)

Vendredi 17 janvier : Provence-Mont de Marsan, Colomiers-Béziers, Perpignan-Aurillac, Valence-Rouen, Vannes-Nevers (20h) ; Biarritz-Montauban (20h45)

Dimanche 19 janvier : Grenoble-Angoulême (14h15)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *