Connection Information

To perform the requested action, WordPress needs to access your web server. Please enter your FTP or SSH credentials to proceed. If you do not remember your credentials, you should contact your web host.

Connection Type

Le cluster Pays Basque Digital a obtenu le label grâce à la mobilisation des entreprises et des acteurs publics du territoire. Un coup d’accélérateur pour le numérique… - PresseLib
INDEX

ZOOM - Labellisation French Tech pour le Pays Basque

Le 08 Mai. 2020

Le cluster Pays Basque Digital a obtenu le label grâce à la mobilisation des entreprises et des acteurs publics du territoire. Un coup d’accélérateur pour le numérique…

La candidature avait été déposée fin février. Bonne nouvelle, depuis ce lundi, le Pays basque fait partie des 13 nouvelles communautés French Tech.


Cette labellisation permettra entre autres d’améliorer la visibilité des acteurs locaux du numérique, en particulier à l’international.

Pays Basque Digital avait donc lancé la toute première candidature du territoire au titre de « communauté French Tech ». En un temps record, le cluster local du numérique avait rassemblé 135 lettres de soutien, dont 102 d’entreprises. Largement plus que les 50 exigées pour prétendre à une labellisation.


« Dès l’annonce de la candidature, le Pays Basque a répondu présent par une incroyable mobilisation du tissu entrepreneurial, des structures d’accompagnement de startups, mais aussi des acteurs institutionnels et de tous les partenaires de l’écosystème Tech & Innovation du territoire », explique le cluster.

Depuis ce lundi 4 mai, le Pays Basque fait donc partie des 13 nouvelles communautés French Tech. Elles sont 5 en France (Pays Basque, Guadeloupe, Guyane, Nouvelle-Calédonie, Périgord) et 8 à l’international (Bogota, Raleigh, Kiev, Malaisie, Miami, Philippines, Prague et Toronto).


La reconnaissance du savoir-faire numérique basque…

On rappelle que ce dispositif national est piloté par la « Mission Nationale French Tech », elle-même chapeautée par la direction générale des entreprises du ministère de l’Economie et des Finances. L’écosystème se compose désormais de 13 capitales French Tech (dont Bordeaux et Toulouse), de 53 communautés French Tech en France (dont les secteurs Pau-Béarn et Pyrénées-Adour) et de 56 communautés French Tech à travers le monde, dans une centaine de villes.

Le principe de ce grand écosystème est de fédérer startups, entreprises et investisseurs autour d’une dynamique d’innovation. Les territoires labellisés bénéficient en outre d’une reconnaissance de leur savoir-faire en la matière, notamment à l’international.


Cette labellisation basque permettra de « renforcer la lisibilité et la cohérence entre les actions déjà menées sur le territoire », d’améliorer la visibilité et la compétitivité des entreprises locales du numérique, de faire croître l’attractivité du Pays basque en vue de la création d’implantations et d’emplois nouveaux, ou encore « d’impulser une dynamique inter-filières et inter-territoires ».

Beau programme pour les années à venir !


Outre les lettres de soutien, la nouvelle communauté devait être en mesure de constituer un comité de pilotage et de désigner un animateur. Là-dessus, le Pays Basque pouvait déjà compter sur son cluster dédié pour fédérer les énergies, et puis sur une dynamique d’innovation plus globale, c’est-à-dire allant au-delà du seul champ du numérique.

Le cluster rappelle ainsi que « le Pays Basque est doté d’un maillage très développé de structures dédiées à l’entreprenariat », avec ses 162 zones d’activité économique, ses 3 sites technopolitains, ses 15 incubateurs et pépinières d’entreprises et sa dizaine d’espaces de coworking, sans compter l’ouverture prochaine du « Village by CA » de Biarritz (accélérateur de startups du Crédit Agricole Pyrénées Gascogne).


On note qu’au-delà du numérique, la zone compte plusieurs autres clusters ou groupements sectoriels comme EuroSIMA pour la glisse, Odéys pour le BTP, Uztartu pour l’agro-alimentaire et GOazen pour le tourisme.

Ainsi, la communauté « French Tech » basque aura autour d’elle un environnement économique idéal pour se déployer.

Bravo, donc, pour ce premier essai transformé !

Informations sur le site internet – cliquez ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *