INDEX

Les labos Maurice-Mességué veulent séduire le monde

Le 02 Mar. 2018

Pionniers de la phytohérapie, l’entreprise gersoise confirme ses ambitions depuis Fleurance et du haut de ses 60 ans, boostée par le pétillant patron de Gifi

Il est loin ce temps des années 1970 où le grand public fit la connaissance de Maurice Mességué (décédé en juin dernier à 95 ans), écrivain et surtout passionné d’herboristerie qui contribua à vulgariser l’utilisation des plantes médicinales.


Depuis 1958, leur laboratoire était installé à Fleurance, et l’on aurait pu craindre qu’avec le temps et les nouvelles nécessités, ils décident d’aller voir si l’herboristerie était plus verte ailleurs.

Eh bien, non ! Non seulement, ils ont décidé de rester à Fleurance, mais en plus ils y ont investi fortement en 2016 (plus de 3 millions d’euros), avec la construction d’un nouveau site de 2.450 mètres carrés, dont deux tiers sont dédiés à la logistique. Il faut dire que l’entreprise gersoise, dirigée par Bérénice Guyot, a développé une impressionnante activité de vente par correspondance (environ un millier d’expéditions par semaine).


Pour le client, du mieux, toujours du mieux, et la nature au coeur et à coeur, en santé, en bien-être, en beauté, en nutrition, parce que ce que Maurice Mességué criait depuis des dizaines d’années, c’est que la nature a toujours raison.

Depuis 15 ans, les Laboratoires Maurice Mességué sont passés sous la coupe du bouillant patron de Gifi, le Lot-et-Garonnais Philippe Ginestet. L’ensemble de la gamme a été revue pour relancer cette marque qui rassemble des produits très variés : tisanes, huiles essentielles, compléments alimentaires, produits cosmétiques…


Avec plus de 450 références, dont plus de 100 nouvelles, l’entreprise de Fleurance s’est donné de solides ambitions, d’autant plus qu’elle peut s’appuyer en France sur le réseau des 440 magasins Gifi.

Elle veut aussi accélérer son développement à l’international et particulièrement dans les pays nordiques, sur le continent américain et en Asie. Tout en consolidant des marchés existants (Allemagne Espagne, Italie et Japon).

Informations sur le site internet


 


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *