INDEX

Le Cartel Bigourdan, la « mafia » de la culture

Le 21 Fév. 2020

Rendez-vous le 22 février avec les organisateurs du Big Bag Festival qui présenteront la huitième édition de l’AlamaZic Reggae Nigth, à Bagnères-de-Bigorre…

Rubriques :

Le Cartel Bigourdan. Comment ? Vous ne connaissez pas ? Ce sont pourtant des redoutables, se définissant eux-mêmes comme une « association musicale semi-mafieuse de moyenne montagne ».


Quatre associations sont à l’origine de cette démarche : les Sentiers Nomades, l’Asso6, Dynamic Jeunes et la Pyr’Family. Le Cartel Bigourdan a pour but de promouvoir les musiques actuelles, en organisant plusieurs concerts à l’Alamzic, une salle de musique amplifiée qui a vu le jour à Bagnères de Bigorre en 2012.

Afin d’ancrer un peu plus ce lieu dans le paysage culturel local, la gestion de la salle a été confiée à l’association Cartel Bigourdan en septembre 2017. En parallèle de leur festival annuel, le cultissime Big Bag Festival, les Bagnérais développent tout au long de l’année une programmation culturelle éclectique.


Pour lancer la saison culturelle 2020, les joyeux lurons du Cartel coorganisent avec I & I Movement la huitième édition de l’AlamZic Reggae Nigth, le 22 février de 21h à 3h. Cette association est l’instigatrice du festival Festijam à Arrens-Marsous (Hautes-Pyrénées) de 2008 à 2017, de l’Alamzic Reggae Night donc (depuis 2015), et de nombreuses soirées autour de la culture Reggae dans le département.


Au programme…

Sara Lugo : son style irrésistible oscille entre reggae et soul et sa voix atypique, en fait l’une des artistes montantes en Europe. Revenant d’une tournée en Asie, la jeune femme fera escale à l’AlamZic pour cette soirée. Nul doute qu’elle ne laissera personne indifférent !


Murray Man : le vétéran de la scène dub UK est loin d’avoir dit son dernier mot. Impliqué dans la musique reggae depuis les années 80, Murray Man est un artiste polyvalent : du DJ old school au chant soul, ses sons ont toujours un message éclairant et positif. C’est en tâtonnant sur un Atari ST qu’il se met à la production et créé son propre label : Mellow Vibes. Sa voix, envoûtante et chaleureuse, vous fera plier les genoux sur du bon son bien roots !


Isiah Shaka & The Zulu Rockers : le chanteur afro-caribéen se réclame à la fois de l’école des sound-system et de celle du negro-spiritual. Alternant mélodie inspirée et toast rock tonitruant, ses mélodies roots délivrent des messages d’espoir à travers ses chansons.

La sono artisanale du Heartical Ites Sound, active depuis plus de 15 ans dans les Pyrénées, joue dans tous les genres du Reggae Music, du Rocksteady au Rub a Dub jusqu’aux productions modernes, il diffuse ses classiques et partage son message dans la tradition des sound-systems de la Jamaïque !

Jah Inity Sounds : spécialisé dans le Rub a Dub et le Digital style Highest Music Play, ce sound sytem reggae, basé au Pays Basque espagnol, est actif depuis plus de 20 ans.


Junior Roy : ce Français d’origine antillaise de 23 ans a été bercé par le reggae jamaïcain (c’est le fils de Colonel Maxwell). Il a grandi dans la banlieue parisienne où il a d’ailleurs commencé à écrire ses premiers textes à l’âge de 6 ans. Elle est loin, l’époque de son premier enregistrement en studio (il avait 12 ans) ! Aujourd’hui, Junior Roy est une valeur montante du reggae français : à surveiller de près.

Quant au Big Bag Festival, devenu l’événement incontournable du Cartel et plus généralement de la Bigorre, il faudra patienter un peu, puisqu’il aura lieu les 18, 19 et 20 septembre prochains !

Tarif : 12€ en prévente ; 15€ sur place. Buvette et restauration sur place

Plus d’informations, sur le site alamzic.com et sur bigbagfestival.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *