INDEX

Ovalie, en direct avec les clubs de l’Adour

Le 02 Déc. 2018

Pau en manque de révolte dans l’antre du LOU. – Biarritz signe un superbe exploit à l’extérieur. – Bayonne rejoint Mont-de-Marsan en dauphin de la Pro D2…

Rubriques :

En Top 14, la Section n’a pas su se surpasser pour être menaçante à Lyon. De son côté, la Pro D2 est de plus en plus serrée avec les 9 premières équipes regroupées en seulement 9 points. Le BOPB a engrangé sa première victoire à l’extérieur, et à… Oyonnax  SVP ! Succès aussi pour l’Aviron face à Vannes à Jean-Dauger. Quant au Stade Montois, il a fait tomber les redoutables Brivistes à Guy-Boniface. .


Lyon-Pau (30-10) : profiter de l’Europe pour reprendre du volume

Au-delà de la défaite, c’est surtout l’absence de révolte de la Section Paloise que l’on peut regretter. Après la 3e défaite à domicile contre Toulouse, elle avait besoin de réagir immédiatement pour se rassurer sur son potentiel.

Les Béarnais vont devoir profiter des deux prochains week-end de Challenge européen pour remettre en place leur jeu et hisser leur niveau d’engagement. Contre les Anglais de Worcester (8e de la Premiership), ils auront l’occasion de défier du lourd : ce sera à Pau, le 7 décembre (20h), puis en Angleterre le 15 décembre (16h).

Le retour au Top 14 face à de grosses écuries exigera une Section au meilleur niveau pour reprendre la marche avant. La victoire au Hameau contre La Rochelle, samedi 22 décembre, est indispensable, avant une expédition difficile à Montpellier (29 décembre). La nouvelle année sonnera le début des matches retour avec la rencontre Pau-Bordeaux (5 janvier).


Pour revenir au match de samedi, tout s’est joué en première mi-temps. La très large domination des Lyonnais, bien conduits par le Bigourdan Lionel Beauxis, s’est traduite au score (20-3). Et la sanction aurait pu être nettement plus lourde avec davantage de réussite au pied et sans quelques grosses occasions vendangées par le LOU.

La Section s’est reprise après la pause, notamment avec un essai de Pesenti (68e). Mais, c’était loin d’être suffisant pour menacer les Lyonnais qui ont planté 5 essais au total. Clairement, les Palois n’y étaient pas. Tout simplement. Ils doivent maintenant se révolter, ils peuvent le faire. Ils doivent le faire.

 


11e journée de Top 14

Lyon-Pau (30-10), Montpellier-Clermont (23-28), Castres-Agen (13-16), La Rochelle-Racing (16-11), Toulon-Grenoble (22-3), Perpignan-Bordeaux (11-22), Toulouse-Stade Français (49-20).

 


Le classement du Top 14

  • Qualification directe pour les demi-finales : Clermont (41), Toulouse (38)
  • Qualification pour les barrages : La Rochelle (33), Lyon (31), Racing (31), Bordeaux (30)
  • Milieu de tableau : Castres (29), Stade Français (28), Montpellier (26), Toulon (19), Pau (18), Agen (17)
  • Barrage de relégation : Grenoble (15)
  • Relégation en Pro D2 : Perpignan (4)

12e journée de Top 14

Samedi 22 décembre : Agen-Stade Français (14h30, Canal+) ; Toulon-Lyon (16h30, Canal+) ; Pau-La Rochelle, Racing-Perpignan, Grenoble-Montpellier (18h30, Rugby+).

Dimanche 23 décembre : Castres-Bordeaux (16h50, Canal+) ; Clermont-Toulouse (21h, Canal+).

 


Oyonnax-Biarritz (23-27) : une première à l’extérieur, référence

Le Biarritz Olympique Pays Basque a réussi un bel exploit qui pourrait bien servir de déclic. Cette victoire chez l’un des favoris lui permettra très certainement de franchir un cap majeur pour le reste de la saison. Le BOPB recolle ainsi au Top 6 avant de recevoir Béziers, vendredi prochain.

Une vraie victoire référence, car les hommes du tandem Clarkin-Adams ont su surmonter leurs temps faibles sans jamais baisser les bras et en y croyant jusqu’au bout. Cela les aidera très certainement dans leurs prochains voyages.

Les Basques ont concrétisé leur domination du début de match par un essai de Ximun Lucu (19e). On a cru ensuite que le match allait définitivement basculer en faveur des Oyomen. Ces derniers ont profité de la fébrilité des visiteurs et de leur trou d’air en touche, sanctionnés par deux cartons jaunes pour Filipe Manu (32e) et Sione Anga’aelangi (35e). Résultat, Oyonnax faisait le break avant la pause (20-10) grâce à un très lourd 20-0.

Mais après la pause, le BO a montré tout son caractère en reprenant le match en main pour passer devant Oyonnax avec deux essais de Yohann Artru (49e) et de Ilian Perraux (57e). Une très bonne nouvelle dans une période où le groupe est privé de nombreux joueurs, bloqués à l’infirmerie.


Bayonne-Vannes (16-14) : dur, dur, mais l’essentiel est assuré

Grâce à cette victoire, l’Aviron Bayonnais a conforté sa place dans le groupe de tête, se retrouvant même en position de dauphin au classement avec Mont-de-Marsan. Dans ce championnat ultra serré, gagner à domicile est un impératif. D’où le soulagement après un match compliqué. Prochain rendez-vous : ce sera à Colomiers, vendredi.

Bayonne a su préserver son invincibilité à Jean-Dauger face à des Bretons très entreprenants et qui ont montré de belles intentions d’entrée. Ces derniers ont même pris les devants au score avant de se faire rejoindre juste avant la pause avec un essai de Fuster (40e). La seconde période a été verrouillée par les deux équipes, se résumant à un duel de buteurs.

Cette rencontre était marquée par le retour de Guillaume Rouet, très sévèrement sanctionné après les incidents qui ont marqué le match Espagne-Belgique en mars dernier : 32 semaines de suspension. Ca c’est fait !


Mont-de-Marsan-Brive (19-14) : à nouveau dauphin, de haute lutte

Le Stade Montois a su faire oublier sa lourde défaite à Aurillac (7-31) avant la pause. Il avait la plus belle des occasions en recevant le leader. Il l’a saisie. Ce succès lui permet de reprendre la place de dauphin au classement, avant de se rendre à Bourg-en-Bresse.

Le coach, Christophe Laussucq, peut être fier de ses joueurs qui ont su livrer un gros combat avec une défense solide et une occupation au pied précieuse dans des conditions très humides. Leur volonté et leur réalisme ont fait mouche.

La précision de Laousse Azpiazu dans les tirs au but (9 points) a permis aux Landais de prendre le score dès le départ. Ils n’ont ensuite rien lâché devant le rouleau compresseur corrézien. Après avoir pris le large a retour des vestiaires grâce à un essai de Brethous, les Montois se sont fait peur dans un final très briviste, rendu plus difficile par le carton jaune présenté à Bécognée.


13e journée de Pro D2

Oyonnax-Biarritz (23-27), Mont-de-Marsan-Brive (19-14), Bayonne-Vannes (16-14), Angoulême-Colomiers (14-13), Béziers-Bourg (16-6), Massy-Aurillac (18-27), Montauban-Provence (28-23), Nevers-Carcassonne (41-10)


Le classement de la Pro D2

  • Qualification directe pour les demi finales : Nevers (41), Mont-de-Marsan (38)
  • Qualification pour les barrages : Bayonne (38), Brive (37), Oyonnax (36), Carcassonne (33)
  • Milieu de tableau : Angoulême (32), Béziers (32), Biarritz (32), Aurillac (29), Montauban (27), Vannes (27), Provence Rugby (25), Colomiers (21)
  • Relégation en Fédérale : Bourg-en-Bresse (20), Massy (15)

14e journée de Pro D2

Jeudi 6 décembre : Provence-Brive (20h45, Canal+ Sport)

Vendredi 7 décembre : Colomiers-Bayonne, Bourg-en-Bresse-Mont-de-Marsan, Montauban-Massy, Nevers-Angoulême, Aurillac-Vannes (20h, Eurosport player) ; Biarritz-Béziers (20h30, sur Eurosport 2)

Dimanche 9 décembre : Carcassonne-Oyonnax (14h15, Eurosport 2)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *