INDEX

L'hyper-belvédère du Pic est ouvert : magique !

Le 12 Fév. 2018

La société bigourdane Mécamont-Hydro construit le “Ponton dans le ciel” qui s’avance dans le vide offrant un panorama exceptionnel aux amateurs de sensations fortes

En voilà qui savent prendre de la hauteur ! Après son Planétarium le plus haut du monde, le Pic du Midi s’est doté d’un hyper-belvédère qui ne devrait pas laisser de glace les visiteurs ! C’est à Mécamont-Hydro de Lannemezan qu’ils ont confié la réalisation hautement technique et délicate.


Attention, lecteurs qui souffrez de vertige en altitude, fuyez, cet article n’est pas pour vous. Mais pour les autres, simples amateurs de sensations fortes, venez par ici. La nouvelle vient de la société Mécamont-Hydro à Lannemezan, dont nous vous avons déjà parlé à plusieurs reprises, et du Pic du Midi de Bigorre qui n’est plus à présenter.

 


Ces derniers rivalisent d’imagination afin de séduire de nouvelles clientèles ou fidéliser l’existante. En octobre 2016, ils avaient mis en place le Planétarium de 45 places, mais cette fois, ce sont trois infrastructures que la Régie du Pic du Midi a commandé à Mécamont-Hydro.

La toute première, dont le travail sur site est en cours, c’est un hyper-belvédère, baptisé le “Ponton dans le ciel”. Kézaco ? Une passerelle métallique ajourée qui s’avance dans le vide sur une douzaine de mètres, à partir de la terrasse Nord-Est.


L’enjeu technique étant de la faire résister au vent, au froid, au poids, bref, c’est un véritable défi.

Accessible aux personnes à mobilité réduite, la passerelle provoquera son lot de sensations fortes, permettant d’observer le paysage comme jamais et de le voir sous un angle pour le moins original. Pas une première pour Mécamont-Hydro qui avait déjà été à l’origine du montage du pylône à treillis sur le tronçon Taoulet-Pic du Midi en 2000.


Cette fois, ils interviennent à la fois comme bureau d’études pour les calculs et la conception de l’ouvrage, la fabrication sous assurance qualité et le montage sur site avec héliportages. Un réaménagement voué à renforcer l’attractivité du site et qui s’inscrit dans un important projet de 4,5 millions d’euros cofinancé par l’Europe, l’Etat, la Région Occitanie et le Département des Hautes-Pyrénées.

Qu’il est bon de prendre de la hauteur !

Photos : Mecamont-Hydro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *