INDEX

TWITTOLIB’ – L’actu en bref

Le 03 Juin. 2020

Cures thermales à partir de mi-juin – Les refuges du Parc national se préparent – Les soldes commenceront le 15 juillet – L’Espagne compte booster son tourisme – Le Top 14 officiellement clôturé – Les Formule 1 vont rugir dès le 5 juillet – Plan de relance offensif – Vers une très lourde récession – Taux de chômage au-dessus de 10% – La Banque mondiale tire le signal d’alarme…

Chaque jour, PresseLib’ vous propose un tour d’horizon de l’info en quelques lignes.


Cures thermales à partir de mi-juin
Les 109 établissements français vont enfin voir le bout du tunnel. « Dans les faits, compte tenu des délais de préparation des opérations de réouverture (de 2 à 3 semaines selon les cas), la réouverture interviendra progressivement à partir de la deuxième quinzaine de juin et jusqu’en juillet », a précisé le syndicat professionnel.


Les refuges du Parc national se préparent
Les quatre refuges appartenant au Parc national des Pyrénées rouvriront à partir du jeudi 2 juillet : Arlet (vallée d’Aspe), Ayous (vallée d’Ossau), Migouélou (Val d’Azun) et Espuguettes (vallée de Luz-Gavarnie). Ils seront accessibles aux randonneurs exclusivement sur réservation.


Les soldes commenceront le 15 juillet
Le ministre de l’Economie a confirmé le décalage des soldes du 24 juin au 15 juillet. Ils dureront quatre semaines. La demande des petits commerçants a été entendue. Ils ont en effet besoin de temps pour reconstituer leur trésorerie d’ici là.


L’Espagne compte booster son tourisme
Pedro Sánchez, chef du gouvernement, a fixé la date de l’ouverture des frontières aux visiteurs étrangers : ce sera le 1er juillet. Les mesures de quarantaine seront levées. L’objectif est d’attirer un maximum de Français, d’Allemands et de Scandinaves. Les îles Baléares et les Canaries, peu touchées par le coronavirus pourraient même accueillir les touristes dès le 21 juin. D’après les tour-opérateurs, les réservations de billets d’avion ont enregistré une hausse spectaculaire de 400%. De son côté, la compagnie low-cost Vueling réactive 2.000 vols sur l’Europe.


Le Top 14 officiellement clôturé
La Ligue nationale de rugby (LNR) a entériné l’arrêt prématuré de la saison 2019-2020 du Top 14 de rugby. Aucun champion ne sera désigné, aucun club ne sera relégué et aucune équipe de Pro D2 ne sera promue. Ceci dit la plus grande incertitude demeure sur la reprise des championnats, avec un projet de calendrier mondial qui envisage un décalage de plusieurs mois des saisons domestiques. A suivre.


Les Formule 1 vont rugir dès le 5 juillet
La saison 2020 commencera par huit courses en Europe sur six circuits différents, de juillet et septembre. Les deux premiers Grands Prix sont programmés en Autriche (Red Bull Ring de Spielberg) les 5 et 12 juillet. Les autres se disputeront : en Hongrie (Hungaroring de Budapest), le 19 juillet ; en Grande-Bretagne (Silverstone) les 2 et 9 août ; en Espagne (Barcelone), le 16 août ; en Belgique (Spa-Francorchamps), le 30 août ; et en Italie (Monza) le 6 septembre. On rappelle que le GP de Monaco et le GP de France ont été annulés.


Plan de relance offensif
Les Républicains ont présenté une série de mesures pour relancer rapidement l’activité économique du pays. Parmi ces propositions : suppression de charges pour les PME, baisse de la TVA à 5,5% pour l’hôtellerie-restauration, transformation progressive du chômage partiel en allègement de charges, aide à l’embauche des jeunes, fonds souverain… Ils souhaitent une prise en charge, par l’Etat, des six premiers mois de salaire des jeunes embauchés. Au total, ce plan de relance est chiffré à 250 milliards d’euros, soit 10% du PIB.


Vers une très lourde récession
Le gouvernement prévoit une chute historique du produit intérieur brut (PIB) de 11%. C’est le ministre de l’Economie qui l’a annoncé à l’Assemblée nationale. « Je n’ai jamais caché que le plus dur était devant nous (…) C’est la récession la plus grave depuis la Deuxième Guerre mondiale ».


Taux de chômage au-dessus de 10%
D’après Muriel Pénicaud, ministre du Travail, a précisé que, de toute manière, ce seuil sera franchi avec la crise économique déclenchée par le confinement. On sera très loin de l’objectif gouvernemental d’un taux de chômage à 7% en 2022.


La Banque mondiale tire le signal d’alarme
Son président a déclaré à l’AFP (Agence France Presse) que l’estimation initiale de 5.000 milliards de dollars de richesses détruites est bien inférieure à la réalité. Selon lui, l’économie mondiale fait face à des « pertes abyssales » et la reprise sera freinée par le manque de fonds pour réparer les dégâts causés par la pandémie de coronavirus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *