INDEX

Coup de cœur – Tosse a son épicerie responsable

Le 20 Jan. 2020

Vrac & Bio, le petit commerce landais de Sarah et Nicolas Deblon s’est déjà fait une réputation, tant auprès de clients de tous âges que des producteurs de la région…

Légumes, fruits et céréales en vrac, en bio et en circuit court sont les spécialités de la maison. Mais cette épicerie multitâche se veut aussi un lieu de vie pour tous, proposant de nombreuses animations, ainsi qu’un service de restauration et des pâtisseries.


Sarah et Nicolas Deblon ont travaillé dans les Alpes et en Suisse dans la recherche médicale. Ils venaient en vacances en Aquitaine depuis une dizaine d’années lorsqu’ils se sont décidés à changer de vie. Sensibles aux questions environnementales et notamment à celle de nos déchets, ces deux quadras se sont installés avec leurs enfants à Tosse, où ils ont lancé leur épicerie Vrac & Bio en 2018, juste derrière la mairie.

Comme son nom l’indique, la boutique propose du vrac (c’est-à-dire des produits non emballés) et du bio, mais aussi et surtout des produits en circuit court, à peu près tous dénichés à moins de 200 kilomètres de Tosse. Pêle-mêle, on peut y trouver céréales, fruits et légumes, pain, miel, poulets fermiers ainsi qu’une assez large sélection de cafés, thés et infusions, mais aussi des accessoires en tout genre (brossettes pour la vaisselle, gourdes inox, etc.). La liste n’est pas exhaustive et varie naturellement au gré des saisons.


Pour leurs clients, les commerçants composent chaque semaine un panier-type à 20 euros. Mi-janvier, on pouvait pour cette somme s’offrir panais, carottes, courges, pommes de terre, pousses d’épinards et pommes, accompagnés d’un peu de vinaigre de framboise, de cumin et d’une demi-douzaine d’œufs. De quoi imaginer tranquillement sa prochaine popote.


Service de restauration et ateliers zéro déchet…

Mais ce n’est pas tout : la petite épicerie tossaise propose chaque midi un service de restauration avec des menus plutôt sympas, simples et bien pensés. Hachis parmentier végétarien à la courge et panna cotta au kiwi, risotto de poireaux et gorgonzola et mousse au chocolat et noix de coco, tajine de poulet aux fruits secs et croustillant aux amandes ne sont que quelques-uns des exemples de menus qui ont été à l’ardoise depuis le début de l’année.

Au-delà, l’épicerie assume également un rôle de lieu de vie, de partage et d’échanges dont peuvent se réjouir les Tossais. Après avoir un peu fait boulangerie en matinée, la boutique se mue l’après-midi en salon de thé où l’on peut venir bouquiner devant une boisson chaude et une petite part de gâteau.


Tout au long de l’année, Vrac & Bio propose également des animations dans le ton de l’activité, comme dernièrement un atelier créatif pour les enfants avec l’illustratrice Delphine Bodet, ou avant cela des ateliers « chocolats de fêtes », pâtisseries de Noël ou furoshiki, tradition japonaise de pliage et de nouage du tissu, ici pour la confection d’emballages-cadeaux zéro déchet. Au moment d’Halloween, l’épicerie avait organisé un concours de dessin pour les enfants, ainsi qu’un atelier « pâtisseries monstrueuses ».

Autour de l’épicerie et de ces petits événements, le bouche à oreille semble avoir plutôt bien fonctionné. On peut croiser sur place de nombreux habitants de toutes tranches d’âge, tandis que les producteurs de la région, qui commencent à bien l’identifier, y voient de plus en plus fréquemment un nouveau débouché pour leurs produits. Enfin, on notera que les commerçants se délocalisent parfois sur les marchés, comme à Bénesse-Maremne. Un autre moyen de se faire connaître. Et pourquoi pas, quand on gagne à être connu ?

A suivre sur la page Facebook – cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *