INDEX

L’Hippodrome de Pau à l'approche de son Grand Prix

Le 15 Jan. 2019

Pour anticiper les évolutions, la Société d’encouragement a notamment décidé d’accélérer sur le plat. En attendant, place au 132e Grand Prix de Pau Biraben Foie Gras…

Rubriques :

Le meeting d’hiver en cours propose au total 26 journées jusqu’au 5 février prochain. Jean-Louis Foursans-Bourdette et Jean Brouqueyre sont aux commandes de la Société d’encouragement avec plusieurs projets à l’étude.


« Le paysage des courses connaît une évolution majeure, probablement la plus importante de ses vingt dernières années. Et l’hippodrome de Pau doit s’adapter pour être en mesure de jouer un rôle majeur dans l’avenir » a expliqué récemment Jean-Louis Foursans-Bourdette, le président de l’hippodrome de Pau.

« Le réaménagement de la piste en sable fibré (PSF) va notamment permettre à l’hippodrome de Pau de se préparer à ces évolutions » a assuré le président de la Société d’encouragement qui gère l’hippodrome palois avec ambition. « L’objectif de l’hippodrome de Pau est d’être dans le Top 14 des hippodromes de France ».

Pour cela, le site palois va opérer quelques changements au niveau de ses infrastructures. Cela passera notamment par la restructuration de la PSF. « Même si l’Hippodrome de Pau est très centré sur les courses d’obstacles, nous devons développer davantage les courses de plat pour pouvoir nous imposer sur les deux tableaux » souligne Jean-Louis Foursans-Bourdette. « Le saut d’obstacle connaît une baisse de fréquentation depuis quelques années. On doit en tenir compte » ajoute Jean Brouqueyre, le directeur de l’hippodrome de Pau.


Renforcer la sécurité et augmenter le nombre de participants…

« La sécurité tant des chevaux que des hommes est cruciale pour nous. Nous sommes d’ailleurs en train d’aménager les parcours d’obstacles afin de les sécuriser davantage » annonce le directeur de l’hippodrome. L’objectif est d’éviter des blessures qui empêchent les chevaux de participer à d’autres courses.

La seconde mesure va dans le sens de cette volonté d’augmenter le nombre de chevaux participants aux courses. Ainsi dès cette saison, si un entraîneur fait courir son cheval dans trois courses, il bénéficiera d’un box gratuit. Cela représente une économie de 160 euros. « Notre but est donc de faire concourir davantage de chevaux et de rendre les paris plus intéressants » développe Jean Brouqueyre. A trois semaines du début de la saison, près de 260 boxes sont déjà réservés.


Un meilleur accueil du public…

Par ailleurs, l’hippodrome du Pont Long met en place un dispositif de signalétique pour attirer un nouveau public. Mais aussi, en affichant à chaque entrée de l’hippodrome des plans et les points stratégiques à découvrir.

Par ailleurs, un nouvel espace a été inauguré cette saison : l’Ecole des paris, pour accueillir, accompagner, conseiller et initier le public. « Nous voulons remettre les paris au cœur de l’animation avec le PMU ».

L’an passé, un stand avait été installé pour les parieurs, cette saison un deuxième a été ouvert sous la direction du PMU. Il a également été mis en place une simplification de l’offre avec une meilleure lisibilité pour les parieurs novices.


L’After Course, le Grand prix et le Grand cross…

Parmi les nouveautés 2019, la création de l’After Course. « L’idée est de faire en sorte que les personnes qui travaillent puissent venir profiter de la dernière course de la journée dans une ambiance particulière, plus cosy ».

Le premier After Course a eu lieu jeudi 6 décembre. Un groupe de musique était présent pour animer la soirée autour de tapas et de planches à déguster. Un autre After Course sera  organisé ce 17 janvier.

 


Le « Dimanche des Champions », le 13 janvier, a ouvert la dernière ligne droite avant les grandes échéances de l’hiver. L’occasion de monter en puissance avant ce 132e Grand prix de Pau Biraben Foie Gras (dimanche 20 janvier) et du Grand cross du Pau Reverdy (3 février).

« Notre ambition est de faire vivre l’hippodrome tout au long de l’année. Nous allons ainsi travailler sur un redéploiement des courses dans les prochains mois » révèle Jean Brouqueyre.

De quoi mettre l’eau à la bouche des nombreux amateurs des courses hippiques. Nous aurons l’occasion d’en reparler.

Informations sur le site de l’Hippodrome de Pau – cliquez ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *