INDEX

Ovalie, avec les clubs de l’Adour

Le 13 Jan. 2019

Bayonne a pris les commandes de la Pro D2, grâce au succès référence de Mont-de-Marsan sur le leader. Jeudi, Biarritz avait échoué de peu à Brive – Pau n’a pas réussi à décrocher l’exploit à Paris en Challenge européen…

Rubriques :

L’Aviron grâce à sa victoire sur Montauban a profité de la défaite de Nevers, débordé par le Stade Montois, pour prendre la tête au classement. La veille, le BOPB avait laissé passer une bonne occasion en Corrèze. De son côté, la Section largement remaniée est logiquement tombée face au Stade Français.


Bayonne-Montauban (21-16) : le plaisir d’être leader

C’est fait ! L’Aviron Bayonnais a pris les commandes au classement, grâce à ce succès, mais aussi grâce à la victoire des Montois sur Nevers. Le déplacement chez ces derniers, jeudi, s’annonce difficile et spectaculaire.

Surpris par l’ex Bayonnais Sayerse (8e), les Basques ont remis les pendules à l’heure grâce à un essai de pénalité (31e). Avec un essai signé par Robinson (53e), ils ont pris logiquement les commandes en profitant aussi de l’indiscipline adverse et la précision de la botte de Bustos Moyano.

Dans ce match très serré, les Bayonnais ont assuré l’essentiel face à une équipe en net regain de forme.

 


Mont-de-Marsan-Nevers (34-11) : l’ogre de la Pro D2 est tombé !

Le Stade Montois a réussi l’exploit à Guy-Boniface face au leader qui montait en puissance et confirmait qu’il avait les moyens de viser le Top 14. Cela reste clairement l’ambition du club avec un effectif déjà riche et une pépite, Josaia Raisuqe. Une belle performance avant de se déplacer à Colomiers, vendredi.

Non seulement les Landais l’ont emporté, mais ils se sont aussi offerts un bonus offensif qui ne soufre aucune contestation. Avec 4 essais de Julien Cabannes (8e, 63e), Wakaya (27e) et Torfs (46e). D’entrée, les Montois ont affiché de très belles intentions, envoyant beaucoup de jeu, tout en s’appuyant sur une défense imperméable. De quoi faire plaisir à leurs supporters qui ont retrouvé toutes les qualités de leur équipe préférée.

Bref, une soirée très prometteuse pour lancer cette deuxième moitié de saison avec un match références face à l’hyper favori du championnat.

 


Brive-Biarritz (36-26) : dommage !

Le Biarritz Olympique Pays Basque peut être déçu de ce résultat, alors que, grâce à une belle 2e période, il aurait pu au moins décrocher le nul chez l’une des grosses écuries de la Pro D2 et décrocher un bonus offensif sans un essai corrézien à la sirène.

Pris à froid par deux essais brivistes en 20 minutes, on ne donnait pas cher de la peau des Basques du côté de la Corrèze. Revenus un peu au score avec un essai de Poï avant la pause (30e), tandis que Brive était réduit à 14 (carton rouge) après un quart-d’heure de jeu.

Malgré trois autres essais en seconde période, un doublé d’Artru (51e et 60e) et un autre pour Poï (69e), le BO n’a pas su prendre définitivement le score en raison d’une indiscipline trop pesante. Seule consolation pour Matthew Clarkin, la qualité du contenu proposé par les Basques a confirmé un beau potentiel qui reste à concrétiser plus souvent à l’extérieur.

Dopé par une charnière vive et inspirée formée par Doubrère et Maxime Lucu à la charnière ultra-rapide et dangereuse à chaque ballon. Mais les deux cartons jaunes infligés à Poï et à Martinez et les nombreuses pénalités offertes aux Corréziens ont fait la différence à leur détriment. Dommage !

Le BO aura une occasion de se relancer avec la réception de Massy, vendredi prochain.

 


17e journée de Pro D2

Mont-de-Marsan-Nevers (34-11), Brive-Biarritz (36-26), Bayonne-Montauban (21-16), Massy-Bourg (20-29), Oyonnax-Colomiers (32-16), Vannes-Provence (43-29), Béziers-Carcassonne (23-18), Aurillac-Angoulême (13-10)

 

 


Le classement de la Pro D2

  • Qualification directe pour les demi finales : Bayonne (52), Nevers (51)
  • Qualification pour les barrages : Oyonnax (51), Mont-de-Marsan (48), Brive (48), Béziers (45)
  • Milieu de tableau : Angoulême (40), Vannes (39), Biarritz (37), Carcassonne (38), Aurillac (34), Bourg-en-Bresse (33), Provence Rugby (33), Montauban (31)
  • Relégation en Fédérale : Colomiers (25), Massy (21)
Deux sanctions ont été annoncées par la Ligue Nationale de Rugby : 3 points en moins au classement pour Béziers, et 2 points en moins pour Montauban. Ces pénalités ne sont pas prises en compte dans le classement ci-dessus.

18e journée de Pro D2

Jeudi 17 janvier : Nevers-Bayonne (20h45, Canal+ Sport)

Vendredi 18 janvier : Biarritz-Massy, Colomiers-Mont-de-Marsan, Provence-Bourg-en-Bresse, Carcassonne-Vannes, Montauban-Aurillac (20h, Eurosport player) ; Oyonnax-Béziers (20h30, Eurosport 2)

Dimanche 20 janvier : Angoulême-Brive (14h15, Eurosport 2)


Stade Français-Pau (35-14) : la qualification n’est plus possible

La Section Paloise ne disputera pas cette année la phase finale de la Challenge Cup. Elle s’est inclinée assez nettement à Paris, et le match contre les Ospreys au Hameau le week-end prochain sera sans enjeu pour les Béarnais.

Même si l’on pouvait rêver d’un exploit, l’objectif de ces deux week-ends européens est surtout de préparer les prochaines rencontres du Top 14 avec un déplacement à Perpignan (samedi 26 janvier), puis, après une parenthèse internationale, la réception de Castres (16 février) et un voyage à Toulon (23 février).

Malgré la soudaine mise à l’écart de deux membres du staff, Robert Mohrt et Julien Dupuy, les Parisiens ont réussi à rester concentrés sur le match qu’ils ont démarré en trombe et sans quelques occasions manquées, les Rose auraient pu creuser l’écart. Les Palois ont même rejoint leurs hôtes juste avant la pause grâce à un essai de pénalité (40e). Au retour des vestiaires, les Parisiens ont déroulé s’offrant le bonus offensif avec 5 essais, tandis que Pau marquait une deuxième fois par Slade (61e).


Challenge européen 

Clermont est l’incontestable N°1 de cette phase de poule et a son billet pour un quart à domicile avant la dernière journée. La Rochelle est quasiment qualifié mais devra l’emporter le week-end prochain pour jouer dans son jardin. Le Stade Français n’est pas mathématiquement en course, mais les chances de qualification sont infimes. Pau, Bordeaux, Perpignan, Grenoble et Agen sont éliminés.

Poule 1 : Newport-Timisoara (59-3) ; Clermont-Northampton (48-40)

Classement : Clermont (25), Northampton (14), Newport (10), Timisoara (0)

Poule 2 : Stade Français-Pau (35-14) ; Ospreys-Worcester (18-20)

Classement : Worcester (17), Ospreys (12), Stade Français (10), Pau (8)


Poule 3 : Perpignan-Bordeaux (27-34) ; Connacht-Sale (20-18)

Classement : Sale (17), Connacht (17), Bordeaux (11), Perpignan (3)

Poule 4 : La Rochelle-Zebre (32-12) ; Enisei-Bristol (9-65)

Classement : La Rochelle (20), Bristol (16), Zebre (14), Enisei (1)

Poule 5 : Trevise-Agen (38-24) ; Harlequins-Grenoble (38-20)

Classement : Harlequins (15), Trevise (15), Grenoble (9), Agen (9)

 


Coupe d’Europe : le Racing, Toulouse et Montpellier en course

Toulouse et le Racing malgré leur défaite sont bien placés pour la qualification en quarts de finale. Montpellier a son destin en main. Castres, Toulon et Lyon sont éliminés.

Poule 1 : Leinster-Toulouse (29-13) ; Bath-Wasps (18-16)

Classement : Leinster (20), Toulouse (17), Bath (9), Wasps (4)

Poule 2 : Gloucester-Munster (15-41) ; Exeter-Castres (34-12)

Classement : Munster (17), Exeter (12), Castres (9), Gloucester (8)


Poule 3 : Lyon-Saracens (10-28) ; Glasgow-Cardiff (34-23)

Classement : Saracens (23), Glasgow (19), Cardiff (4), Lyon (0)

Poule 4 : Ulster-Racing (26-22) ; Scarlets-Leicester (33-10)

Classement : Racing (21), Ulster (18), Llanelli (7), Leicester (6)

Poule 5 : Montpellier-Newcastle (45-8) ; Toulon-Edimbourg (17-28)

Classement : Edimbourg (19), Montpellier (16), Newcastle (8), Toulon (6)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *