INDEX

Hélicoptères, une vitrine de savoir-faire pour le monde

Le 17 May. 2017

Le Centre international de formation de Dax passage obligé pour les chefs de bord et chefs de patrouilles des pays amis de la France

Il est certifié organisme de formation aux normes aéronautiques européennes (ATO), et créé par la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC). Autre précision, il est à Dax. Tic-tac, tic-tac, c’est qui ? BIP, non monsieur, pas Hélidax !


Même si on confond souvent les deux car ils utilisent les mêmes hélicos blanc et rouge qui survolent le ciel dacquois, nous parlons pourtant du CIF-H ou Centre International de Formation Hélicoptères, créé donc en 2016. Sa vocation est de transférer aux pays amis de la France les savoir-faire de l’Aviation Légère de l’Armée de Terre, mieux connue sous le nom de l’ALAT.


Son jumeau est au Luc-en-Provence. Les formations se font en français et en anglais, et si les hélicos d’Hélidax servent aussi, la DCI constitue peu à peu sa propre flotte d’hélicoptères. Il y avait déjà trois hélicoptères en place, un quatrième vient d’entrer en fonction, un Airbus H120 Calliope avec GPS cartographique, jumelles de vision nocturne, et autres innovations technologiques.


Car c’est aussi la vitrine de la France qui s’expose au moment de former chefs de bord et chefs de patrouilles des pays amis. Tout en favorisant l’exportation d’hélicoptères français à ces mêmes pays quand ils vont vouloir s’équiper…

Pour 2017, le CIF-H devrait dispenser quelque 3.400 heures de vol, pour 20 salariés à Dax.


Dax, trois petites lettres pour un nom qui est en train de se faire une réputation dans le monde entier…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *