INDEX

Compétitiv’Eko fait avancer la coopération transfrontalière

Le 14 Fév. 2019

Renforcer la compétitivité des PME/PMI en Pays basque, Euskadi et Navarre : telle est l’ambition de ce projet territorial impliquant de nombreux partenaires…

Rubriques :

Fin janvier se tenait à la CCI de Bayonne une réunion regroupant une petite centaine d’entreprises attachées au programme Compétitiv’Eko et à ses 3 pôles transfrontaliers, nouvellement créés.


Cofinancé par le FEDER (Fonds européen de développement régional) dans le cadre du programme Interreg V-A Espagne-France-Andorre (Poctefa 2014-2020), le projet Compétitiv’Eko vient de prendre une tournure plus concrète, avec la création officielle de 3 pôles transfrontaliers dédiés à autant de sujets porteurs et de foyers d’innovation : un pôle big data et intelligence artificielle (Big DATia), un pôle fabrication additive (AdditiValley) et un pôle santé et dispositifs médicaux (Innovmedica).

Ce chantier est très porteur pour l’avenir, en ouvrant de nouveaux horizons dans de nombreux domaines grâce à une coopération transfrontalière remarquable, bâtie année après année, depuis longtemps. Coupe de chapeau !


La réunion qui vient d’entériner ces lancements avait été précédée d’un grand nombre d’ateliers et de séminaires de travail, qui devaient permettre d’identifier les meilleures opportunités de collaboration transfrontalière. Plusieurs centaines d’entreprises y avaient participé (250 à fin 2017).

Parmi les thématiques étudiées figurait un domaine « agro-food digital » qui n’a visiblement pas été retenu en l’état mais qui s’est peut-être en partie fondu dans celui du big data. Il faut dire qu’initialement, ce projet Compétitiv’Eko, approuvé par le Poctefa en mai 2016, ne devait porter que sur la création de deux pôles. On rappelle que les partenaires du programme sont la CCI Bayonne Pays Basque, l’agence de développement de Navarre SODENA, Cámara de Gipuzkoa et l’institut de la compétitivité Orkestra.


La santé en vedette…

Le pôle AdditiValley était déjà plus ou moins né lors d’un dernier « workshop », mi-décembre, sous l’impulsion de 24 entreprises dont faisait par exemple partie la société bayonnaise Lynxter, qui propose des solutions d’impression 3D « accompagnées d’un écosystème collaboratif ouvert ».

Le pôle Big DATia regroupera 12 entreprises, 3 clusters et deux universités, et le pôle InnovMedica 33 entreprises, 4 centres technologiques, un cluster et une agence. De quoi « s’appuyer sur les complémentarités des entreprises des territoires voisins et transfrontaliers pour organiser des projets innovants et des missions d’internationalisation se basant sur les stratégies de spécialisation de chacun des territoires ».


Pour rester dans le concret et montrer un peu le caractère transversal de la participation des entreprises au projet, la CCI de Bayonne a communiqué sur l’exemple caractéristique du domaine de la santé, expliquant que depuis plusieurs mois, 6 établissements de santé de l’espace transfrontalier (dont la clinique Belharra de Bayonne) « reçoivent les entreprises de ces 3 pôles pour trouver des solutions à des problématiques de gestion des installations, de suivi de patient et de santé ».

Un premier bilan des initiatives lancées devrait être fait en mai.

Plus d’informations sur le site internet – cliquez ici

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *