SINGLE CREATEUR

David Olaïzola mûrit un premier long métrage

Le 29 Nov. 2019

A Gaas dans les Landes, le chanteur basque rassemble un casting savoureux avec Pierre Albaladejo, Jean Lassalle, les chefs Jean Coussau et Alain Dutournier…

On retrouvera aussi les commentateurs sportifs Pierre Salviac et Lionel Chamoulaud dans ce film intitulé « C’était mieux avant ? », qui mettra en scène la vie d’un village landais. Sortie prévue fin 2020.


Auteur, compositeur et interprète né à Itxassou en 1973, David Olaïzola a largement contribué à faire connaître le Pays basque à travers le monde, via des concerts un peu partout en Europe, mais aussi au Canada et aux États-Unis. Que ce soit en solo ou avec différents chœurs et orchestres, il est aujourd’hui l’un des chanteurs basques les plus connus du public. Mais, il est aussi chalossais d’adoption et très attaché aux traditions landaises.

Et si d’aventure on ne le savait pas encore, on ne devrait pas tarder à l’apprendre ! Au début du mois, le chanteur présentait à la salle communale de Gaas un projet de film dont il a élaboré le scénario aux accents pagnolesques à partir d’anecdotes et de récits locaux soigneusement consignés.


Un maire de village landais qui renonce à briguer un nouveau mandat pour satisfaire ses ambitions politiques à l’échelle nationale, un jeune homme et son beau-père (naturellement tous deux chasseurs) qui se portent candidats l’un contre l’autre, un concurrent écologiste tout droit venu de la Capitale et huit mois de campagne qu’on devine très animés : tous les ingrédients d’une savoureuse comédie à la Clochemerle paraissent déjà réunis sur le papier.

Ça nous promet quelques fous rires…


Belle aventure et casting de rêve…

Le film, qui devrait être tourné l’été prochain et finalisé avant fin 2020, devrait réunir une ribambelle de personnalités d’ici, au premier rang desquelles sont annoncés Pierre Albaladejo, Jean Lassalle, Pierre Salviac, Lionel Chamoulaud, Jean Coussau et Alain Dutournier, mais aussi le « speaker » Éric Lesparre, l’éleveur de taureaux Jean Barrère, la « mémoire vivante » Yvan Bareyre, le président de l’association des jeunes coursayres Lucien Laurède, le viticulteur Edmond Caris, le compagnon Jacky Mora, la présidente des Dianes des Landes Marlène Gonzalez-Élie, soit une belle brochette de chevaliers des traditions et de dignes représentants du pays.


Se joindront à tout ce beau monde plusieurs animateurs radio d’ici, ainsi que L’Esquipadge rionnais de la Lutz, qui devrait assurer le show avec orgue et chants gascons. Bref, n’en jetez plus : on a hâte de voir ça ! Nul besoin d’aller chercher George Clooney : avec un casting pareil, il y a largement de quoi mettre Bienvenue chez les Chtis au tapis…

Le film sera tourné avec le concours du réalisateur Bernard Nicogossian (Notilus Studio, à Clermont) et du metteur en scène Philippe Leweurs (de Saint-Lon-les-Mines), qui ont visiblement bien apprécié le scénario.


C’est apparemment bien le village de Gaas qui accueillera le tournage, pour le plus grand plaisir de sa maire Isabelle Cazenave et des habitants, sans doute appelés à participer à cette belle tranche de rire. Et bien sûr, on ne doute pas que le futur blockbuster (et pourquoi pas ?) nous rappellera un peu ce glorieux temps où l’on n’était pas encore scotchés à nos tablettes et à nos téléphones…

Le chanteur et sa fine équipe visent une diffusion nationale et sont toujours en quête de partenaires, entreprises ou investisseurs, en vue d’une coproduction. Un financement participatif est également envisagé. Nous, si on était Spielberg, on miserait bien nos économies sur ce cheval-là !

Plus d’informations au 06 89 55 29 85 / 06 82 20 08 52 ou par mail : oldana.prod@gmail.com

2 commentaires au sujet de cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *