SINGLE CREATEUR

Thierry Fabris et Etxe Logistika

Le 03 Juil. 2020

Lancée en 2017 à Hastingues, la start-up propose une large gamme de services aux e-commerçants en croissance ou désireux d’externaliser leurs opérations logistiques…

Malgré un sévère ralentissement pendant les deux mois de confinement, la crise sanitaire semble avoir conforté la jeune entreprise dans son positionnement, sur un marché local où les besoins sont nombreux, mais où les prestataires logistiques spécialisés ne se bousculent pas.


Fort d’une longue expérience dans la logistique, Thierry Fabris a lancé Etxe Logistika il y a bientôt 3 ans. Avant cela, il avait notamment travaillé chez Leroy Merlin et Castorama, puis dirigé pendant une décennie la logistique européenne de Quiksilver. Pour la célèbre marque de glisse, il avait conduit le lancement et les projets de mécanisation des grandes bases logistiques d’Anvers et de Rives (38). On se souvient que ce dernier centre isérois avait vu le jour au milieu des années 2000, dans la foulée du rachat de Rossignol.

En 2014, le directeur logistique s’est mis à son compte et a créé sa propre société de conseil, TFCL (Thierry Fabris Conseil Logistique), via laquelle il a participé à des projets logistiques de grands comptes comme Lidl, Decathlon, AlloPneus.com ou BioMérieux.


L’idée d’Etxe Logistika est venue à Thierry Fabris en 2016, en échangeant sur un salon avec Thierry Dupré, le fondateur et dirigeant du réseau de prestataires E-Logik, société toulousaine qui compte aujourd’hui une vingtaine d’adhérents partout en France et qui a développé une interface de gestion connectée aux principales plateformes e-commerce (shopify, Prestashop, Amazon, etc.).

Les deux experts avaient alors bien identifié, au sud de l’Aquitaine, un important besoin de services logistiques destinés aux e-commerçants. En juillet 2017, naquit donc Etxe Logistika, entreprise établie dans un bâtiment de 2.000 m2 du côté d’Hastingues, sur la zone artisanale des Lannes.


Une option pour les startups du e-commerce…

Trois ans plus tard, en plus du dirigeant et de son associé Jean-Christophe Pastouret (un autre ancien de Quiksilver), la société emploie 5 opérateurs logistiques (dont 3 en CDI), et compte 14 clients œuvrant dans des domaines très variés, de la boutique de vêtements Parlementia (Guéthary) à la marque de cosmétiques biarrote EQ Love en passant par Labo-M (merchandising autour du musicien Mathieu Chedid), Inkolor Tattoos (tatouages éphémères) ou encore le groupe H4, spécialisé dans les accessoires de téléphonie et pour lequel Etxe Logistika prépare et expédie chaque mois plus de 2.000 colis.


« En 2018, nous avons commencé à nous intéresser au e-commerce alimentaire et à travailler avec Freskoa, qui propose une sélection de produits gastronomiques du Pays basque », explique Thierry Fabris. Depuis, le portefeuille de clients de ce secteur s’est étoffé avec de nouveaux e-commerçants comme Gastronomika ou l’épicerie orientale en ligne TurkishTime. Etxe Logistika a ainsi développé en peu de temps une intéressante expertise dans le domaine alimentaire : « Nous sommes par exemple capables de marier produits secs et froids dans un même colis, ce que font assez peu de prestataires », illustre le dirigeant.


Réception, stockage, préparation des commandes, emballage, livraison, service client, gestion des retours et prestations personnalisées : la société propose aux e-commerçants d’externaliser tout ou partie de leurs opérations logistiques. Un moyen pour ces derniers de se débarrasser de tâches chronophages, en particulier au-delà d’un certain seuil d’activité, qui se situerait ordinairement « autour de 150 commandes par mois », mais qui dépend naturellement d’autres paramètres comme la surface de stockage nécessaire, le nombre de références traitées ou la complexité desdites commandes.


Etxe Logistika tarifie au colis, mais propose également des forfaits pour les startups aux volumes de commandes encore limités. Financièrement, la mutualisation des moyens du prestataire entre ses différents clients profite en partie à chacun d’eux. « Pour les clients, qui bien souvent ne proposent qu’une solution de livraison, l’intérêt est aussi de bénéficier des accords-cadres entre E-Logik et l’essentiel des acteurs de la livraison (DHL, Chronopost, UPS, Mondial Relay, DPD, etc.) », précise Thierry Fabris.

Au-delà de la logistique pure et dure, il s’agit donc aussi pour les e-commerçants d’enrichir la gamme de solutions mises à la disposition des acheteurs en ligne.


Les investissements maintenus…

Les deux mois de confinement ont certes fait chuter les volumes traités par l’entreprise de 80%, mais semblent avoir confirmé le réel besoin de services logistiques de ce type dans les pays de l’Adour : « Avant le confinement, nous réalisions en moyenne un devis par semaine, mais depuis la reprise, c’est plutôt un devis par jour ». Le moment est donc idéal pour passer à l’offensive sur le plan commercial.

Jusqu’ici, l’entreprise avait assez largement « surfé » sur le carnet d’adresses de son dirigeant et sur le réseau E-Logik. Mais depuis quelques semaines, Etxe Logistika soigne son marketing (avec un nouveau site web) et cherche à étendre par elle-même son parc de clients, avec le concours de Guilhem Arrègle (fondateur de Freskoa).


La demande actuelle se compose « d’entreprises ayant déjà une activité d’e-commerce en BtoB mais souhaitant évoluer vers le BtoC, d’acteurs du BtoC dont les niveaux d’activité ont subi des baisses importantes ces derniers temps, ou tout simplement d’acteurs dont l’activité vient de repartir ». La crise, qui a déjà poussé de nombreuses TPE et PME à plancher sur le lancement de boutiques en ligne, pourrait dans les prochains mois jouer en la faveur de la jeune société.

La crise ne remet donc pas en question les projets d’Etxe Logistika qui, après avoir récemment accru sa capacité de stockage de palettes, investit dans le doublement de sa capacité de stockage au colis. En septembre, une « plateforme autoportée » sera montée dans l’entrepôt d’Hastingues afin d’exploiter une belle hauteur sous plafond et de gagner un étage. Et si l’activité continue de croître, Thierry Fabris n’exclut pas l’acquisition d’un bâtiment, par exemple celui loué actuellement, en vue d’une extension. On note aussi que l’entreprise recrute des opérateurs, principalement en contrat pro.


Pour finir, on ajoute que depuis un an, Etxe Logistika comble les vides de ses colis avec des matières de calage 100% recyclées et recyclables, produites à Labastide-Cézéracq par la société NFP (Natural Fiber Production). Cette solution écologique, innovante et locale, baptisée Blocbox, vient avantageusement remplacer l’habituel papier bulle kraft. Bref, Etxe Logistika ne manque pas d’idées et d’arguments pour séduire les e-commerçants d’ici, et notre petit doigt nous dit qu’elle devrait connaître une belle progression dans les années qui viennent.

Informations sur le site internet, cliquez ici


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *