INDEX

COUP DE CŒUR – Janécio plus que des vêtements, une philosophie de vie

Le 27 Nov. 2020

Depuis la couveuse d’activités Crescendo à Tarbes, Anaïs Goussy crée des vêtements uniques et « à la commande », dans une démarche éco-responsable…

Rubriques :

On sait que la mode est l’une des industries les plus polluantes au monde. Mais c’est elle aussi qui nous permet de nous distinguer, d’affirmer notre personnalité, d’être original…


Pour se faire plaisir sans faire de mal à la planète, Anaïs Goussy a lancé sa propre marque de vêtements, Janécio. Une marque à qui elle a transmis le respect de ses valeurs : produire de beaux vêtements de qualité, en adéquation avec la personne qui les portera, tout en contribuant au développement économique local en travaillant avec des ateliers à taille humaine, qui détiennent un savoir-faire haut de gamme.


La majorité des tissus proviennent d’entreprises éco-responsables de France (Rhône-Alpes), d’Espagne pour les crêpes et satins, et de Côte d’Ivoire pour le wax, selon les méthodes traditionnelles. La confection se fait en Occitanie, région d’origine de la jeune femme. Ce qui favorise les échanges et assure une qualité optimale aux vêtements, tout en réduisant considérablement les distances de transport et les émissions de CO².


Anaïs dessine elle-même ses créations, qui viendront mettre en valeur les différentes morphologies de ses clientes. Ses vêtements intemporels doivent venir « épouser » celle qui le porte, pour souligner ses atouts, gommer les petits défauts, et surtout faire en sorte qu’elle s’y sente bien.

Inspirée par tous ces petits moments de la vie, la créatrice fait tourbillonner les matières et les couleurs, de la jupe au pantalon, du petit top au short, en passant par ses combi-pantalons, sa pièce iconique.

Les clientes font tranquillement leur choix sur son site, et participent à la création de leur coup de cœur en sélectionnant tissu et motifs, avant de passer commande. Ce n’est qu’à partir de là que débutera la confection du vêtement, avant de le recevoir vingt jours plus tard. Le schéma inverse de l’industrie du textile qui produit en grandes quantités, sans forcément trouver acheteur.


Chez Janécio, c’est zéro stock, zéro gaspillage, car même les chutes de tissus se transforment en pochette, chouchou, ou nœud-papillon !

Informations sur le site internet, cliquez ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *