INDEX

Jazz in Mars, c’est à Tarnos !

Le 08 Mar. 2019

La 14e édition du festival réunit une nouvelle fois de sacrés talents comme Kenny Barron, Nicolas Sabato, Sandra Booker et Dado Moroni…

Rubriques :

Rendez-vous jusqu’au 10 mars. Pendant ces journées, c’est toute la ville qui jazze : à la médiathèque, dans les écoles mais aussi dans des lieux où on ne l’y attend pas.


Le festival Jazz en Mars est né en 2005. André Lassus, alors directeur de l’EMM, a lancé l’idée folle d’amener le jazz dans une ville où il était peu connu. Il pouvait s’appuyer sur Arnaud Labastie, son futur successeur, alors professeur de piano passionné de jazz. Leur objectif est de faire découvrir et apprécier le jazz à une très large public.

Chaque année, les plus grands jazzmens du monde viennent jouer et échanger avec les Tarnosiens. Et le tout, illustré depuis 2010 par les dessins croustillants du dessinateur Jean Duverdier, lui-même musicien de jazz. Comme à son habitude, le festival proposera un programme riche et varié, qui mettra l’accent, cette année, sur la découverte de jeunes talents de la scène jazz.


Le off ouvre le festival…

Ce mercredi, le jazz était solidaire avec un concert donné par le bigband de l’école de musique de Tarnos, dirigé par Txomin Duhalde, avec quelques participantes surprises.

Cette soirée était dédiée à la mémoire de Vincent Dulamon, technicien son et lumière, très impliqué dans le festival et décédé en 2018. La recette de la soirée sera intégralement versée à une association basée à l’hôpital de Bayonne, qui soutient la recherche contre le cancer.


Kenny Barron, Nicolas Sabato, Sandra Booker et Dado Moroni

Jeudi, on a pu apprécier le talent de Kenny Barron au piano solo, récompensé neuf fois aux Grammy Awards, compositeur et pianiste virtuose, qui a collaboré avec les plus grands noms du jazz, de Dizzy Gillespie à Chet Baker. Le Los Angeles Times l’a nommé comme l’un des plus grands pianistes de jazz au monde.

Il était suivi sur scène par Nicola Sabato Quintet bien connu des scènes jazz européennes, accompagné de Dado Moroni au piano et Sandra Booker au chant. Ce quintet, formidable machine à swing, a rendu hommage à Ray Brown.


Clarinet Summit et Marian Petrescu Trio

Vendredi, le public a pu apprécier la formation Clarinet Summit, dont le trio avait remporté le tremplin jazz en 2018. Avec Philippe Duchemin au piano, le quintet revisite quelques grands standards du jazz, dans la lignée des fameux duos Wilber-Kenny Davern, Barney Bigard-Claude Luter.

En suivant, il ne fallait pas rater l’un des rares concerts en France du Marian Petrescu Trio. La technique exceptionnelle de Marian Petrescu et son jeu de piano rappellent Oscar Peterson ou Art Tatum. Né en Roumanie, Marian Petrescu se retrouve dès l’âge de 15 ans sur les scènes jazz, notamment au festival de jazz de Pori en Finlande.


Collectif Paris Swing, Vaché et Allred

Samedi 9 mars, à 20h30, avec le Collectif Paris Swing le début de soirée sera festif, placé sous le signe de la syncope, du rythme et de l’improvisation. Composé de jeunes musiciens de la scène jazz parisienne, ce collectif, fondé en 2017, s’est forgé en quelques mois une solide réputation, en faisant trembler les clubs parisiens, comme le Caveau de la Huchette, la Bellevilloise ou encore le Bal Blomet. Au programme, le stride de Fats Waller, les envolées de Sidney Bechet ou encore Benny Goodman, sans oublier Glenn Miller et Louis Armstrong.

La deuxième partie de soirée commencera à 22 heures, avec deux géants de la scène jazz internationale, le trompettiste Warren Vaché et le tromboniste John Allred réunis spécialement pour la 14e édition de Jazz en Mars. Ils seront accompagnés par une des meilleures rythmiques européennes : Dado Moroni au piano, David Green à la contrebasse, Steve Brown à la batterie et Dave Blenckhorn à la guitare.


Tremplin jazz en clôture du Festival

Dimanche 10 mars, à 17 heures, le festival propose la 4e édition du tremplin jazz. Elle permet à la formation de jazz locale qui remporte le premier prix d’être programmée lors de l’édition à venir. D’autres animations sont prévues autour du festival : concerts pédagogiques dans les écoles tarnosiennes, concert de l’Alexander Big Band au lycée, à l’Ehpad, au restaurant Eole, au collège, à l’hypermarché, et à la Résidence Tarnos Océan (RTO), partenariat avec le multiplex CGR pour la projection du film « La La Land », un mini-concert, des conférences à la médiathèque…

Jazz en Mars c’est aussi des rencontres entre professionnels et des partenariats avec d’autres festivals y compris transfrontaliers. A Tarnos, la culture n’est pas seulement pour tous ; elle est à tous.

Réservation obligatoire : 05 59 64 49 35 ou billetterie Fnac

Informations sur le site de Tarnos – cliquez ici

.

.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *