INDEX

Ethiquable va produire son chocolat bio

Le 07 Fév. 2020

La coopérative gersoise, N°1 des « marques positives » a lancé la construction de sa chocolaterie, à Fleurance. Un projet totalement respectueux de l’environnement…

Ce mardi 17 décembre, Ethiquable, coopérative majeure dans la production et la vente de produits bio, a officialisé une nouvelle étape d’un développement spectaculaire.


L’investissement pour construire cette chocolaterie à Fleurance s’élève à 15 millions d’euros, et une dizaine d’emplois doit être créée pour l’ouverture, prévue au printemps 2021.

Lorsque l’on parle de commerce équitable dans la région, le nom qui revient le plus est celui d’Ethiquable. Avec près de 4.000 magasins en France, cette coopérative est un pur produit du Gers, et compte bien le lui rendre, avec la création de cette chocolaterie à Fleurance, berceau de l’entreprise.


Une approche inédite et vertueuse…

Créé en 2003 par trois amis, Ethiquable est devenu une référence. Rémi Roux, Christophe Eberhart et Stéphane Comar sont à l’origine de cette belle aventure qui fédère près de 70 coopératives, et qui impacte plus de 45.000 producteurs dans 27 pays différents.

Sur le plan national, ce sont donc près de 4.000 magasins qui vendent chacun plus d’une trentaine de produits. Ce qui fait la réussite d’Ethiquable ? Sa politique de mobilisation de producteurs bio, autour du commerce équitable. Avec cette démarche inédite, la coopérative participe à la création de nombreux produits (une cinquantaine en 2019) et à la mise en place de nouvelles infrastructures.

Ethiquable apporte également une aide à des producteurs partenaires, que ce soit à l’étranger, comme au Pérou, mais aussi en région, par exemple en Aveyron.


Un retour aux sources…

Fort de sa réussite autant sur le plan national qu’international, Ethiquable souhaite continuer à se développer. Le chocolat, ayant une part majeure dans l’économie de l’entreprise (40% de son chiffre d’affaires), s’imposait comme la filière à exploiter en priorité. Jusqu’à présent, la fabrication était réservée à un sous-traitant, Ethiquable s’occupant du sourcing, c’est-à-dire de la recherche de fournisseurs, et du développement.

Dès le printemps 2021, la production sera également assurée par Ethiquable. Ce sera l’occasion de créer, dans un premier temps, une dizaine d’emplois dans ce qui sera une toute nouvelle usine verte. Le tout sur les terres qui ont vu naître ce projet, à Fleurance, dans le Gers.


Un projet révolutionnaire…

Plus de 5.000 m² de bâtiments verts, imaginés par Addanda, feront de ce complexe industriel, un bijou de respect de l’environnement. « Le site actuel, qui date des années 70, n’était plus adapté. Il a fallu deux ans pour la conception de ces nouveaux bâtiments, qui réunissent la chocolaterie, un entrepôt augmenté et les bureaux. » précise Christophe Eberhart.

Grâce à une optimisation thermique complète, des matériaux naturels et de nombreux panneaux photovoltaïques, l’usine d’Ethiquable s’inscrit parfaitement dans sa politique de respect de l’environnement.


La révolution est aussi économique. Tout d’abord, c’est une dizaine d’emplois qui sera créée, pour réceptionner et raffiner le cacao, le mouler et l’emballer. La Scop pourra également gérer et organiser sa production comme bon lui semble, créer de nouvelles recettes et imaginer de nouveaux produits, là où auparavant, elle dépendait de ses sous-traitants.

Cela permettra, en plus, de renforcer et développer ses liens avec les quelque 6.800 producteurs liés à Ethiquable à travers le chocolat.


Ethiquable prévoit de produire plus de 1.300 tonnes de chocolat par an et par équipe. Pour cette coopérative, qui représente à elle seule 25% de la vente de chocolat bio, ce sont des objectifs tout à fait réalisables.

Et grâce à ce travail, tout le monde y trouvera son compte : les producteurs locaux seront toujours sollicités par la Scop ; Ethiquable produira son propre chocolat ; le Gers bénéficiera de la création d’emploi ; l’environnement sera respecté ; et nous, consommateurs, nous pourrons manger du chocolat « Made in Fleurance ».

Informations sur le site ethiquable.coop

 

Un commentaire au sujet de cet article

  1. Est ce toujours le chocolat qui nécessite le plus d’eau de tous les aliments ? On parle de 17 tonnes d’eau pour 1 malheureux kilo de chocolat, plus que la viande bovine. Est ce que le commerce équitable améliore cet indice et comment?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *