INDEX

En action – Nervures va produire 25.000 masques

Le 24 Mar. 2020

Le fabricant bigourdan de voiles et de parapentes a réorganisé sa production en à peine un week-end. Une dizaine de salariés sont désormais mobilisés pour produire des masques…

Le Département des Hautes-Pyrénées vient de passer une commande de 25.000 masques auprès de l’entreprise de Soulom. La production a été lancée ce lundi et devrait rapidement atteindre 1.000 unités par jour.


En début d’année, on avait laissé Nervures sur une bonne nouvelle : la société de 13 salariés, établie à Soulom, avait été sélectionnée par la startup d’Airbus Airseas pour fabriquer les futures voiles XXL de 1.000 m2 qui équiperont demain les navires marchands sillonnant le globe. Un beau projet qui devrait être un peu mis entre parenthèses au vu de l’exceptionnelle situation que nous traversons.


Le Département des Hautes-Pyrénées, en lien avec l’État, vient en effet de passer une première commande de 25.000 masques de protection à l’entreprise. La préfecture aurait également commandé 5.000 masques. En moins de 24 heures, ce week-end, la société bigourdane a réalisé un prototype et défini un processus de production, tous deux validés par les services de l’État.


Vers une filière structurée en Hautes-Pyrénées…

Les masques sont fabriqués depuis ce lundi à partir de plusieurs km2 de draps fournis par deux blanchisseries bigourdanes (l’ancienne Blanchisserie des Gaves à Soulom et la Blanchisserie des Pyrénées à Lourdes), le tout en respectant les procédures de désinfection et de nettoyage.

L’association Récup’Action 65 se serait portée volontaire pour le nettoyage et l’emballage de ces « masques maison » à la fois simples et rapides à produire. Un rythme quotidien de production de 1.000 unités devrait être atteint dans le courant de la semaine. Seront mobilisés 10 salariés de Nervures. Un virage rapide et spectaculaire pour la PME de moins d’un million d’euros de chiffre d’affaires, qui fait une nouvelle fois la preuve de sa souplesse et de sa réactivité.

On notera également que l’atelier de couture et de broderie solidaire du Fil d’Ariane, à Lannemezan, devrait lui aussi participer à la production locale de masques et apporter sa pierre à l’édifice de cette filière improvisée.


Plus globalement, le Département et la Préfecture ajoutent qu’une « première livraison de 48.000 masques chirurgicaux a été faite au profit des professionnels de ville du département la semaine dernière. Une dotation stratégique de 125.000 masques a été réceptionnée ce week-end au profit des hôpitaux des Hautes-Pyrénées et des établissements médico-sociaux du département ». Et précisent que « cette filière locale vient compléter la stratégie de gestion et d’utilisation des masques de protection mise en place par le ministre des Solidarités et de la Santé sur l’ensemble du territoire national ». État, Département et ARS décideront conjointement de la répartition optimale de ces masques entre établissements.

Ces nouvelles sont une petite bouffée d’air frais, si l’on ose dire, alors que le CH de Bigorre a lancé un appel aux dons de masques de tous types et de solutions hydroalcooliques. Les équipes hospitalières se disent en mesure d’aller chercher ces produits chez les particuliers ou sur les sites des entreprises.


Notre dernier article sur Nervures – cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *