INDEX

Le Petit Bijou de Virginie Stevenoot et Mehdi El Glaoui

Le 15 Sep. 2020

Cet espace culturel biarrot, particulièrement innovant, ne cesse de faire salle comble, grâce à une programmation de qualité mais aussi à une carte gourmande. Mais oui…

A l’image du Point Virgule à Paris, Le Petit Bijou est en train de devenir une référence en matière de salle de spectacle dans le Sud-Ouest.


Ouvert à Biarritz en septembre de l’année dernière, il fait recette entre les Halles et l’Hôtel du Palais, à deux pas de la Grande Plage.

C’est un concept typiquement parisien que Virginie Stevenoot et Mehdi El Glaoui ont décidés d’importer sur la côte basque. En effet, à la capitale, très nombreuses sont les cafés-théâtres qui regorgent de talents cachés et qui proposent quelques plaisirs gourmands, avant ou après les représentations. L’un de ces est désormais Biarrot.


Un bel établissement…

L’idée germe dans la tête du couple en 2013. Après six longues années de réflexion, un local situé en plein coeur de Biarritz leur tend les bras. Viginie Stevenoot et Mehdi El Glaoui ne résistent pas et y posent leurs bagages. Il comprend une salle de spectacles, pouvant accueillir jusqu’à 120 personnes (dont 4 places PMR), et un petit bistro géré de main de maître par Fabien et Julien Ospital.

Les deux propriétaires prêtent une attention toute particulière à la qualité de leur offre. Ainsi, la programmation, essentiellement tournée vers l’humour, change toutes les semaines, alternant spectacles, pièces de boulevard, et one-(wo)man-show. « La comédie est une véritable mécanique de précision. C’est pourquoi, nous sommes particulièrement attentifs aux choix de notre programmation ».


Le Petit Bijou peut donc se vanter de présenter des artistes de qualités, connus, et reconnus. Grâce au fort réseau parisien dont dispose le couple, mais aussi grâce à son désir de mettre en avant de jeunes comédiens très talentueux. Ce fut par exemple le cas de Sandrine Sarroche, désormais chroniqueuse radio et qui remplit des salles de plusieurs milliers de personnes.

L’établissement pense aussi au jeune public et propose des spectacles en conséquence, avec des pièces plus éducatives, ludiques, mais aussi des représentations de magiciens. Des ateliers sont aussi disponibles pour les enfants à partir de 3 ans et demi, jusqu’à l’adolescence, afin d’apprendre l’art du théâtre, et pourquoi pas, révéler des talents câchés..


Deux carrières remplies

Se lancer dans une telle aventure était une suite logique qui s’est imposée à ce couple de comédiens. Mehdi El Glaoui, star depuis son plus jeune âge grâce à son rôle dans « Belle et Sébastien » a eu une carrière bien remplie. Après une enfance au firmament, il décide de passer derrière l’écran, et devient assistant-réalisateur pour Claude Goretta, puis Yves Robert.

En parallèle, il écrit ses propres courts-métrages, dont « Première classe », avec Francis Huster, excusez du peu, qui sera récompensé d’un César en 1985. Mehdi El Glaoui s’essaie ensuite au théâtre : une véritable révélation, d’autant plus qu’il y rencontrera sa compagne.


De son côté, Virginie Stevenoot a d’abord côtoyé les planches en tant que danseuse classique. Après avoir travaillé avec de nombreuses compagnies et de grands cabarets parisiens, dont le Crazy, elle est initiée au théâtre par Jean-Laurent Cochet. La comédienne se fera remarquer dans une trentaine de pièces. Plus récemment, s’est distiguée au petit écran, dans l’émission « Plus Belle La Vie », puis au grand, dans « Le Baltringue », un film réalisé par Cyril Sebas.


Une reprise attendue…

Le Petit Bijou se veut chaleureux et soucieux du bien-être de ses visiteurs. « La sublime ville de Biarritz ayant pour vecteur prédominant les soins à la personne, nous vous proposons une pincée de rire… Ne dit-on pas que le rire est un médicament ?! (…) Les spectateurs nous disent que nos spectacles devraient être remboursés par la Sécu ! »

Après la longue fermeture imposée par le covid-19 la vie culturelle a repris ses droits avec notamment « Alouette à la montagne », une pièce pour enfant, à l’affiche jusqu’au début du mois d’octobre. Pour le grand public, ce sont les « Montagnes Russes » d’Eric Assous qui sont jouées jusqu’à la fin du mois.

Plus d’informations et réservations sur le site internet, cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *