INDEX

Trace Sports règne sur le gazon des stades

Le 02 Nov. 2017

L’entreprise biarrote assure l’impression des logos et slogans publicitaires : une position unique en France

Il y a quelques années, Pierre Salviac (et il n’était pas le seul) s’était largement moqué des joueurs qui, un après-midi moche de janvier, sous une pluie diluvienne, à force de se rouler dans la boue, avaient colorié leurs maillots d’un bleu schtroumfet du plus bel effet. Impossible de reconnaître qui que ce soit.


TRACE SPORTS 2Z’étaient tous bleus, de la couleur du sponsor peinte au sol. Allez les bleus ! Le peintre de logo sur gazon avait dû se faire appeler Marcel et s’inscrire à l’ANPE car depuis, c’est l’entreprise biarrote Trace Sports qui a pris le relais. Avec succès.

Normal, car c’est un métier qui exige un sacré savoir-faire. Et la société que dirige Jean-Michel Larroque est la seule en France à réaliser parfaitement des impressions sur gazon, de logos ou de slogans publicitaires, la pub qui décidément est partout dans nos vies. Gazon maudit !

Avec une belle antériorité, puisque son premier marquage remonte à 1997, sur la pelouse du stade de Nîmes, lors d’un match opposant pour la finale de la Coupe de France Pau et Bourgoin.


gazon1Le système est parfaitement au point. Il consiste à peindre avec des pigments spéciaux le message désiré, de nuit pour des raisons pratiques. Car l’image, à l’aide d’un vidéoprojecteur, est projetée à des endroits stratégiques des futures batailles, puis tracée à l’aide de fils.

La dernière étape consistant à peindre dans les espaces indiqués les différentes couleurs. Des peintures résistant à l’effet Schtroumpf, que la pluie ne peut effacer et nécessitant pour disparaître l’usage d’un Karcher.


TRACE SPORTSTout cela est donc conçu et développé depuis Biarritz et constitue un véritable marché de niche, en même temps qu’une aubaine pour Trace Sports, qui possède l’exclusivité du brevet pour la France. Du moins pour le moment, car ledit brevet tombe dans le domaine public en 2019, et des petits malins vont certainement se ruer sur l’aubaine.

En attendant, l’entreprise amoncelle les contrats prestigieux. C’est elle qui a colorié le terrain du Camp Nou l’autre jour pour la finale du Top 14, mais aussi le stade Jean Bouin pour le Rugby Seven et même les pavés de Paris pour son marathon.


gazon4Dorénavant, devant votre écran, et quelles que soient les équipes s’affrontant, vous saurez que les peintures du terrain sont made in Pays basque et fier vous serez. Agur !

2 commentaires au sujet de cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *