INDEX

La filière agroalimentaire néo-aquitaine aura son salon !

Le 10 Juil. 2019

Les 24, 25 et 26 septembre, le parc des expositions de Bordeaux-Lac accueillera la première édition d’Alina, salon professionnel de l’industrie agroalimentaire en Nouvelle-Aquitaine…

Rubriques :

Organisé par la société Expomedia, basée à Anglet, ce nouvel événement vient réparer une lacune du calendrier régional des salons professionnels.


Plus de 200 exposants y sont attendus. Outre les rendez-vous d’affaires, l’animation job dating et un « speed meeting » en lien avec l’innovation, pas moins de 22 conférences sont programmées.

Compte tenu de l’importance du secteur agroalimentaire en région Nouvelle-Aquitaine, l’absence d’un salon dédié aux acteurs régionaux pouvait paraître une incongruité, d’autant que ces derniers ne seraient pas si nombreux qu’on l’imagine à se greffer aux grands rendez-vous nationaux de la profession.


Établie à Anglet, la société Expomedia, organisatrice d’une petite douzaine de salons professionnels et grand public, fait donc le pari de lancer à Bordeaux un premier « Alina », en soulignant au passage le dynamisme d’une industrie agroalimentaire régionale pesant 6,4 Md€ (filière viticole non comprise), plus de 38.400 salariés et près de 2.500 établissements.


Cette bonne idée aurait été soufflée à Expomedia par les exposants d’un autre salon organisé par l’entreprise : Horesta, salon des cafés, hôtels et restaurants, qui se tient à Biarritz et à Lille. Et l’initiative séduit déjà, puisque 200 exposants ont à ce jour confirmé leur présence à cet Alina, tandis qu’une vingtaine de partenaires syndicaux, institutionnels ou privés se sont associés à l’événement.


« On table sur la présence d’environ 220 exposants à l’arrivée », ajoute Marianne Lebrun Amstutz, gérante d’Expomedia. Ces exposants seront répartis dans 4 univers : équipements et procédés, emballages et conditionnements, ingrédients et produits alimentaires intermédiaires, et enfin qualité, hygiène, sécurité et environnement.

Des trophées de l’innovation seront de surcroît décernés dans chacune de ces catégories.


Un large programme de conférences…

Parmi les partenaires institutionnels de ce premier Alina, on citera d’abord Coop de France Nouvelle Aquitaine, la Région, l’ADI Nouvelle Aquitaine, la Draaf et la chambre d’agriculture. Les centres techniques Agir, Actalia, Agropole, Agrotec, Iterg et le Critt seront également de la partie, avec un stand commun. Enfin, on n’oubliera surtout pas l’Apecita (emploi et recrutement), l’IFRIA de Nouvelle Aquitaine (formation) et l’association régionale des industries alimentaires (Aria), qui organiseront conjointement les deux sessions de 3 heures de job dating prévues le 25 septembre.


Ce ne sera d’ailleurs pas la seule animation de ces 3 journées : sont par ailleurs planifiées des « Connexions Innovation & Agroalimentaire », c’est-à-dire une « après-midi de rencontres et de découverte des innovations les plus récentes dans l’agroalimentaire », animée par le pôle de compétitivité Agri Sud-Ouest Innovation.

De quoi compléter idéalement les classiques rendez-vous d’affaires qui seront aussi au menu des visiteurs, lesquels devraient au final se compter en milliers.


Dans le prolongement de ce tout nouveau salon, on remarquera qu’un riche programme de 22 conférences permettra de balayer tous les grands sujets de préoccupation des acteurs de la filière, de la gestion de l’eau à la valorisation des coproduits en passant par la traçabilité, la contrefaçon des emballages, l’étiquetage, la robotique, la gestion des risques et même la réalité virtuelle.

Il est déjà possible de s’inscrire à ces conférences, dont bon nombre se présenteront sous la forme de retours d’expérience. En filigrane et plus globalement, on retrouvera dans ce programme les thématiques devenues incontournables que sont le bio et la maîtrise des énergies d’un côté, la digitalisation et l’industrie 4.0 de l’autre.


En bref, les acteurs de l’industrie agroalimentaire néo-aquitaine vont non seulement pouvoir compter sur la tenue d’un salon professionnel, mais en plus y trouver de quoi s’occuper utilement… Ce qui nous fait deux bonnes nouvelles pour le prix d’une.

Plus d’informations sur le site internet du salon – cliquez ici

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *