INDEX

N’Py change de président et se renforce

Le 28 Fév. 2020

Michel Boussaton prend le relais de Michel Pélieu à la tête de cette structure fédérant 8 stations de ski pyrénéennes. Transformation en cours pour répondre aux nouveaux enjeux…

Chirurgien de formation et ancien président régional de l’Ordre des médecins, Michel Boussaton, 69 ans, prendra désormais soin des stations de ski des Pyrénées, ayant été élu ce 24 janvier à la présidence de N’Py, en remplacement de Michel Pélieu, qui assurait cette fonction depuis la création de la structure en 2004.


Élu conseiller régional en Midi-Pyrénées en 2010 et pour l’Occitanie en 2015, Michel Boussaton est par ailleurs membre de la commission « montagne et ruralité » de la Région.

À l’origine, N’Py fédérait les stations de Peyragudes, du Grand Tourmalet, de Luz-Ardiden et l’EPSA Gourette/La Pierre Saint Martin (Etablissement Public des Stations d’Altitude), domaines ensuite rejoints par Cauterets, Piau et le Pic du Midi (seul site de haute montagne de la chaîne). La création de la SAEM (Société anonyme d’économie mixte) N’Py visait ainsi à dégager des synergies par le regroupement de structures territoriales, et ainsi de faire jouer « la force du collectif » autour d’un « acteur incontournable du tourisme des Pyrénées ».


Les 8 stations comptent aujourd’hui un total de 1.200 salariés, œuvrant aussi bien dans le support commercial et administratif, les ressources humaines, la sécurité et l’environnement que sur les pistes (entretien, damage, remontées mécaniques, etc.). Ces stations sont armées de plus de 800 canons à neige et de 66.000 lits touristiques.


Vers une Compagnie des Pyrénées…

La Caisse des Dépôts est entrée au capital de la structure en 2016, année du lancement de la filiale N’Py Resa, qui pilote un service de réservation sur la toile, alternative à celui des grandes agences en ligne, parties « à l’assaut de la montagne sans engagement pour le territoire ».

En 2018, un état des lieux des domaines skiables avait été réalisé par la Compagnie des Alpes (filiale de la Caisse des Dépôts). Il en a résulté un projet d’accompagnement des « domaines skiables et sites touristiques dans les transformations majeures nécessaires à leur pérennité, la diversification de leur activité et l’adaptation de l’immobilier de tourisme ».


La Région Occitanie, également entrée au capital de N’Py en juillet 2019, prendra part à ce projet au côté de la Banque des Territoires (autre émanation de la Caisse des Dépôts). Il s’agit notamment d’étendre le périmètre d’action de N’Py et d’en faire une véritable « Compagnie des Pyrénées ». Avec à terme un appui envisageable de la Région Nouvelle-Aquitaine et des départements concernés.

« Ce projet ambitieux et totalement novateur sur les massifs français est un véritable challenge. Nous allons créer les conditions d’un futur pérenne pour nos territoires de montagne pyrénéens en poursuivant l’œuvre initiée par Michel Pélieu », a précisé Michel Boussaton.


Une démarche sur laquelle Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, est également revenue le 7 février dernier, expliquant que cette Compagnie des Pyrénées interviendrait « à 3 niveaux : commercialisation, exploitation et investissement. La participation de la Région et de la Banque des Territoires lui permettra en effet de jouer le rôle d’investisseur et de garantie bancaire pour soutenir les projets locaux. Ainsi, nous répondons notamment au besoin d’investissement des stations pyrénéennes, qu’il s’agisse de réhabilitation du patrimoine bâti ou de diversification des activités, dans la perspective d’un tourisme 4 saisons. À vocation opérationnelle, elle sera complémentaire de l’Agence des Pyrénées qui elle, poursuivra des missions d’assistance et de conseil ».

En bref, voilà de nouvelles capacités d’investissement qui tombent à pic pour nos chères Pyrénées !

Plus d’informations sur le site internet n-py.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *