INDEX

Ovalie, de la Pro D2 aux tests matches

Le 11 Nov. 2018

Bayonne bonifie face à Bourg, Mont de Marsan fait l’essentiel contre Vannes – Darricarrère devient Montois – Biarritz s’incline à Angoulême – Les Bleus et les Barbarians chutent…

Rubriques :

Dimanche, le BOPB va aller chercher une première à l’extérieur. Dimanche, le BOPB s’est une nouvelle fois incliné à l’extérieur. Samedi, le XV de France a laissé passer l’exploit face aux Boks, tandis que la réserve subissait la loi des Tongiens. Vendredi, l’Aviron et le Stade Montois ont gagné à domicile et se sont hissé en tête du championnat avec Oyonnax.


Bayonne-Bourg (29-7) : une première place partagée

Après sa brillante victoire à Montauban, l’Aviron Bayonnais a enfoncé le clou à Jean-Dauger avec une nouvelle victoire bonifiée. Résultat, il s’installe en tête du classement à égalité de points avec Mont-de-Marsan et Oyonnax. Une motivation supplémentaire pour réaliser un exploit, dès jeudi, lors du déplacement à Béziers. Chaud devant !

C’est une troisième victoire consécutive pour les Bayonnais qui fait beaucoup de bien. En une demi heure, ils ont fait un gros break enchaînant 4 essais par Jané (11e), Taofifenua (12e), Delonca (18e) et Muscarditz (27e). Ils ont parfaitement exploité l’indiscipline des Bressans qui se donc retrouvés en infériorité numérique pendant près de 20 minutes avec 2 cartons jaunes (15e et 23e).

La deuxième mi-temps a été plus équilibrée avec un essai de chaque côté, Van Lill (69e) répondant à Guilon (57e) en profitant d’un nouveau carton jaune infligé aux visiteurs (64e).


Mont de Marsan-Vannes (16-13) : une place de leader aux forceps

Le Stade Montois a retrouvé la première place au classement à égalité de points avec Oyonnax et Bayonne. Une manière de fêter l’arrivée du Landais David Darricarrère au club pour officier aux côtés de David Auradou la saison prochaine. Il entraînera les lignes arrières montoises, après avoir conduit les moins de 20 ans au titre mondial au printemps dernier.

L’affaire ne fut pas simple pour Mont-de-Marsan qui a, cependant, trouvé les ressources nécessaires pour prendre la mesure d’une très solide équipe de Vannes. Dans un match tendu, le suspens a été entier jusqu’au bout. C’est un essai de Christophe Loustalot (61e) qui a permis aux Landais de faire un petit break. Ils se sont ensuite accrochés avec beaucoup de volonté pour préserver cette victoire précieuse.

Prochain rendez-vous, vendredi à Aurillac.


Angoulême-Biarritz : (31-15) : nouveau faux pas à l’extérieur

Déception pour le Biarritz Olympique Pays Basque qui ne réussit toujours pas à passer un cap à l’extérieur pour ramener des points indispensables. Il a cédé après l’heure de jeu et va devoir assurer une nouvelle victoire à domicile contre Carcassonne, vendredi prochain, pour remonter au classement.

Alors que les Biarrots sont intraitables à domicile depuis plus de deux ans, ils enchaînent les défaites loin de leurs bases : c’est le 10e échec d’affilée à l’extérieur ces deux dernières saisons.

Pourtant à l’heure de jeu, les Basques étaient revenus à la hauteur des Charentais et bénéficiaient en suivant d’une supériorité numérique laissant espérer un final solide. Mais au contraire, en un quart d’heure, le BO a pris un 16-0 qui fait très mal. Trop d’occasions gâchées, trop de fébrilité… il faudra encore progresser pour engranger des points loin d’Aguiléra.


1e journée de Pro D2

Angoulême-Biarritz (31-15), Bayonne-Bourg (29-7), Mont de Marsan-Vannes (16-13), Carcassonne-Brive (19-14), Colomiers-Aurillac (19-17), Massy-Oyonnax (21-32), Nevers-Montauban (22-19), Provence-Béziers (17-15)

 


Le classement de la Pro D2

  • Qualification directe pour les demi finales : Mont-de-Marsan (34), Oyonnax (34)
  • Qualification pour les barrages : Bayonne (34), Brive (32), Carcassonne (32), Nevers (32)
  • Milieu de tableau : Angoulême (28), Vannes (25), Biarritz (24), Provence Rugby (24), Béziers (24),  Aurillac (19), Montauban (19), Colomiers (19)
  • Relégation en Fédérale : Bourg-en-Bresse (15), Massy (10)

12e journée de Pro D2

Jeudi 15 novembre : Béziers-Bayonne (20h45, sur Canal + Sport)

Vendredi 16 novembre : Aurillac-Mont-de-Marsan, Vannes-Montauban, Provence-Massy, Colomiers-Nevers, Bourg-Angoulême (20h, sur Eurosport player) ; Biarritz-Carcassonne (20h30, sur Eurosport 2).

Dimanche 18 novembre : Brive-Oyonnax (14h15, sur France 3 régions et Eurosport 2)


France-Afrique du Sud (26-29) : tellement dommage !

 

Mener toute la rencontre et se laisser coiffer sur le poteau dans les arrêts de jeux, c’est râlent et très frustrant. D’autant plus qu’à 30 secondes de la sirène, les Bleus avaient une mêlée en leur faveur à quelques mètres de l’en-but des Springboks et 4 points d’avance. Une incroyable succession de faits de jeux (la peur de gagner ?) a fait s’envoler l’exploit qui aurait fait tant de bien au moral des Bleus.

Quel dommage ! Le XV de France s’est enfin montré à la hauteur d’un poids lourd de l’Hémisphère Sud. Il aurait même pu l’emporter largement, tellement il a fait le jeu et s’est montré féroce en défense. Deux grosses occasions d’essai vendangées (par Lopez et Thomas), un essai bêtement offert aux Boks… le triomphe n’était pas loin.


Passée la déception, Jacques Brunel va devoir capitaliser sur les nombreux points positifs constatés pendant une bonne heure de jeu, avant de laisser les adversaires mettre la main sur le match. Il sera important de battre les Argentins, samedi, pour confirmer un retour au premier plan des Bleus.

Les 5 joueurs originaires de l’Adour se sont particulièrement mis en évidence : le Béarnais de Clermont, Arthur Iturria, élu joueur du match ; le Souletin de Clermont, Camille Lopez qui retrouve le haut niveau à l’ouverture ; le Landais Baptiste Serin à la mêlée, auteur de 3 points ; les Bigourdans, Wenceslas Lauret et Antoine Dupont, qui confirment.

 


Barbarians-Tonga (38-49) : du bon face aux colosses

Les Barbarians français, devenus la réserve des Bleus, ont eu du mal à prendre la mesure des impressionnants gabarits tongiens. Ils ont encaissé 3 essais en 26 minutes de quoi laisser craindre une déroute.

Mais la jeune classe tricolore a bien su réagir. C’est le Palois Thibault Daubagna qui a marqué le premier essai (35e). Les pépites des lignes arrières se sont ensuite lâchées passant 5 autres fois la ligne adverse : Ntamack (52e), Barassi (61e), Laveau (66e), Reilhac (69e) et Laporte (77e).


Le programme des test-matches…

Samedi 10 novembre
France-Afrique du Sud (21h, France 2), Barbarians-Tonga, (16h, L’Equipe 21), Angleterre-Nouvelle-Zélande (16h, RMC Sport 1), Irlande-Argentine (19h30, BeIN Sports Max), Pays de Galles-Australie (18h20, BeIN Sports 3), Ecosse-Fidji (15h30, BeIN Sports 3)

Samedi 17 novembre
France-Argentine (21h, Villeneuve-d’Ascq), Irlande-Nouvelle-Zélande (Dublin), Angleterre- Japon (Twickenham), Pays de Galles-Tonga (Cardiff), Ecosse-Afrique du Sud (Murrayfield)


Samedi 24 novembre
France-Fidji (21h, Stade de France), Italie-Nouvelle-Zélande (Rome), Ecosse-Argentine (Murrayfield), Angleterre-Australie (Twickenham), Pays de Galles-Afrique du Sud (Cardiff), Irlande-Etats-Unis (Dublin).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *