INDEX

Ovalie avec les clubs de l’Adour

Le 18 Fév. 2019

La Section étouffée par le champion de France s’incline de justesse. – En Pro D2, l’Aviron a pris la Bresse et la place de leader, le Stade Montois et le BO se sont bonifiés dans leur antre. – Vendredi, les Bleuets à Pau…

Rubriques :

Ce samedi, Pau a été battu par Castres au terme d’un féroce combat au Hameau. Vendredi soir, Bayonne est allé gagner à Bourg et a pris la première place au classement ; dans le même temps, Biarritz pulvérisait Angoulême à Aguilera, et Mont-de-Marsan faisait exploser Aurillac à Guy Boniface. Rendez-vous vendredi à Pau pour le France-Ecosse des moins de 20 ans.


Pau-Castres (9-14) : un combat sévère qui tourne à l’avantage du champion

Mis sous pression d’entrée par les tenants du titre, la Section n’a jamais pu sortir de ses filets tendus très habilement. Pau s’incline ainsi pour la 5e fois sur son terrain et voit s’éloigner encore un peu plus tout espoir de rejoindre le Top 6.

Les hommes de Simon Mannix doivent réagir après cette défaite face aux troupes compactes de Christophe Urios. Ils doivent en effet se préparer à livrer un gros combat à Mayol contre un Toulon, lui aussi dans une saison compliquée. Rendez-vous samedi prochain (18h) sur la rade.

Le match suivant sera forcément sous pression avec la venue d’Agen au Hameau (samedi 2 mars, 18h). Défaite, évidemment, interdite face à une formation qui a laissé un très mauvais souvenir de son dernier passage en Béarn. Cette confrontation sera décisive : Pau n’a pas le droit à l’erreur sous peine de passer une fin de saison stressante.

Il restera ensuite 4 rencontre à la maison, contre Montpellier (23 mars), Lyon (6 avril), le Racing (27 avril), et Grenoble (18 mai) ; et 4 déplacements à Clermont (16 mars), à La Rochelle (13 avril), à Toulouse (4 mai), et au Stade Français (25 mai en clôture de la saison régulière).


Samedi, la première mi-temps a été nettement dominée par des Castrais qui ont su mettre une pression destructrice. En plus, pour ne rien arranger, les Palois ont perdu Votu et Delannoy sur blessure et ils se sont même retrouvés à 13 après deux cartons jaunes infligés coup sur coup à Foley (19e) et à Mowen (22e).

Quelques minutes avant, les visiteurs avaient concrétisé une de leurs occasions avec un essai de Combezou (13e). Les hommes de Simon Mannix ont eu le mérite de résister grâce à une défense solide et agressive, pendant cette période d’infériorité numérique.

En deuxième période, les deux équipes ont verrouillé le match et c’est Castres qui a gagné la bataille d’occupation du terrain, grâce à la précision du pied de Geoffrey Palis. Comme l’a souligné le manager, la Section ne méritait pas de gagner. Pourtant, il s’en est fallu de très peu que Colin Slade fasse basculer le match après une belle percée de Vatubua. Hélas, il a relâché le ballon à quelques mètres de la ligne castraise.

Une consolation pour Pau : la bonne tenue de la mêlée qui a plusieurs fois mis à mal le pack adverse. Sa défense lui a aussi permis d’éviter que Castres s’impose plus nettement.

Photos : Romain Perchicot

 


16e journée de Top 14

Pau-Castres (9-14), Clermont-Bordeaux (40-15), Montpellier-Perpignan (10-28), Stade Français-Lyon (13-24), Agen-Toulon (19-10), Grenoble-La Rochelle (21-28), Racing-Toulouse (29-34).

 

 


Le classement du Top 14

  • Qualification directe pour les demi-finales : Toulouse (58), Clermont (56)
  • Qualification pour les barrages : La Rochelle (51), Lyon (48), Bordeaux (43), Stade Français (42)
  • Milieu de tableau : Castres (41), Racing (40), Montpellier (33), Pau (29), Toulon (28), Agen (21)
  • Barrage de relégation : Grenoble (20)
  • Relégation en Pro D2 : Perpignan (8)

17e journée de Top 14

Samedi 23 février : Toulon-Pau, Bordeaux-Grenoble, Perpignan-Agen, Toulouse-Montpellier (18h, Rugby+) ; La Rochelle-Stade Français (20h45, Canal+ Sport)

Dimanche 24 février : Castres-Racing (12h30, Canal+ Sport) ; Lyon-Clermont (16h50, Canal+).


5 Bleuets d’ici vont en découdre vendredi à Pau

Après une large victoire contre le Pays de Galles, puis une lourde défaite contre l’Angleterre, les moins de 20 ans, champions du monde en titre vont recevoir les jeunes Ecossais au stade du Hameau, vendredi 22 février à 21h.

L’écrin de la Section devrait faire le plein, d’autant plus que 5 espoirs du bassin de l’Adour font partie du groupe : Rayne Barka et Vincent Pinto (Pau), Mathieu Hirigoyen (Biarritz), Cheikh Tiberghien (Bayonne) et Alexandre de Nardi (Mont-de-Marsan).

 


Mont-de-Marsan-Aurillac (36-8) : en mode diesel

Le Stade Montois était dans un temps faible, comme disent les spécialistes, et il lui fallait retrouver au plus vite sa forme de la première partie de saison pour ne pas sortir du top 6 et essayer de revenir à portée du podium. Il a fallu attendre 50 minutes pour y arriver : à confirmer…

Les Landais avaient à cœur de se venger de la lourde défaite subie dans le Cantal (7-31), mais surtout de se relancer avec un jeu mieux huilé et plus efficace. Cela malgré quelques absences de poids comme Pearce, les frères Cabannes, Matanavou, Gerber et Talès.

Les supporteurs des Montois ont eu très peur en première période et c’est par miracle que leurs favoris ont viré en tête à la pause (12-8). Le manque d’efficacité des Cantalous ne leur a pas permis de traduire une large domination, notamment en mêlée.

Heureusement, les Landais se sont ensuite révoltés avec notamment le premier essai chez les pros du tout jeune Maxime Gouzou (53e), et 5 autres réalisations signées Latterrade (12e), Taulagi (30e), Brethous (62e), Laborde (69e et 76e), Avec ce bonus offensif, le Stade Montois a engrangé une bonne dose de confiance. Ouf !

Les Montois pourront poursuivre leur remontée avec un nouveau match à Guy-Boniface, vendredi, contre Montauban.


Biarritz-Angoulême (48-22) : pour recoller au Top 6

Le Biarritz Olympique a su confirmer sa belle prestation à Nevers qui lui a permis de menacer le leader jusqu’au bout dans son antre. Il lui fallait engranger un maximum de points contre les Charentais pour revenir à portée du Top 6 et des places qualificatives pour les phases finales. C’est chose faite !

Les Basque ont su, dans un premier temps, maîtriser la rencontre face à des visiteurs très mordants et accrocheurs. Ainsi les deux équipes étaient à égalité à la pause (17-17). Mais en deuxième période, les Biarrots ont lâché les chevaux pour l’emporter avec le bonus offensif, signant un 31 à 5 plein de promesses.

Au total le BO a planté 6 essais par Tawalo (21e), Peyresblanques (35e), Ravuetaki (43e, 64e et 67e), Guiry (80e). Cette victoire à 5 points permet aux Basque de se rapprocher à 5 longueurs du 6e, Mont-de-Marsan.

Le prochain match s’annonce particulièrement important avec un déplacement, vendredi, chez un concurrent direct dans la course au Top 6, Provence-Aix. Une victoire basque changerait la donne pour la fin de la saison régulière.


Bourg-Bayonne (15-21) : une belle place de leader

L’Aviron Bayonnais voulait poursuivre sur sa belle lancée qui l’avait installé à la 2e place au classement. Il a su saisir l’occasion d’enfoncer le clou avec ce déplacement chez l’une des équipes de bas de tableau. Cette 4e victoire à l’extérieur permet à Bayonne de redevenir leader en profitant de la défaite de Nevers, atomisé à Carcassonne.

D’entrée, les Basques ont pris les choses en main, concrétisant leurs belles intentions par un essai de Ducat (13e). Ils rentraient ainsi aux vestiaires avec 7 points d’avance (3-10). Mais la rencontre a paradoxalement basculé lorsque les Bressans se sont retrouvés à 14 après le carton rouge de Vevret. Révoltés, ils ont alors planté deux essais en 3 minutes à l’heure de jeu, repassant devant au score.

C’est une interception de Talebula (72e) qui a permis à l’Aviron d’empocher les 4 points d’une victoire méritée et de s’installer en tête de la Pro D2.

Jean-Dauger devrait être copieusement garni, jeudi, pour la réception de Béziers. Une victoire contre le 5e permettrait de creuser l’écart au sommet de la Pro D2.


21e journée de Pro D2

Biarritz-Angoulême (48-22), Mont-de-Marsan-Aurillac (36-8), Bourg-Bayonne (15-21), Carcassonne-Nevers (49-12), Béziers-Colomiers (25-13), Massy-Provence (13-14), Vannes-Oyonnax (37-6), Montauban-Brive (28-26)

 


Le classement de la Pro D2

  • Qualification directe pour les demi finales : Bayonne (65), Nevers (64)
  • Qualification pour les barrages : Oyonnax (61), Brive (58), Béziers (56), Mont-de-Marsan (54)
  • Milieu de tableau : Provence Rugby (50), Vannes (50), Biarritz (49), Carcassonne (47), Angoulême (45), Montauban (44), Aurillac (43), Bourg-en-Bresse (38)
  • Relégation en Fédérale : Colomiers (35), Massy (22)

22e journée de Pro D2

Jeudi 21 février : Bayonne-Béziers (Canal+ Sport, 20h45)

Vendredi 22 février : Mont-de-Marsan-Montauban, Provence-Biarritz, Aurillac-Massy, Colomiers-Bourg, Oyonnax-Carcassonne (20h) ; Brive-Vannes (Eurosport 2, 20h30)

Dimanche 24 février : Angoulême-Nevers (14h15, Eurosport 2)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *