Abonnez-vous
Publié le

ENTREPRISE D’ICI - Tarbes Industry devient Les Forges de Tarbes

Une page se tourne pour la PME implantée sur le site de l’Arsenal avec le rachat confirmé par le groupe Europlasma, implanté à Morcenx dans les Landes….
TARBES INDUSTRY 1
La mobilisation sans faille autour de ce « fleuron de l’industrie française, doté d’un savoir-faire unique en matière de forgeage, de traitement thermique et d’usinage des métaux » a fini par convaincre le Tribunal de commerce de Paris le 4 août dernier.
  • Et c’est donc le groupe Europlasma, expert des solutions de dépollution, dont les dirigeants ont fait preuve de sérieux tout au long de la procédure, qui a été officiellement retenu pour poursuivre l’histoire de Tarbes Industry, entreprise stratégique et fournisseur historique qui forge les munitions de gros calibre de l’industrie française et de l’armement terrestre.

    L’accord représente un vif soulagement pour la vingtaine de salariés, l’investissement d’Europlasma (près de 10 millions d’euros prévus sur les 4 prochaines années, avec une première augmentation de capital de 2 millions) assurant une pérennité et la possibilité d’honorer un carnet de commandes déjà bien garni dans des conditions optimales.

    « Nous nous réjouissons de la décision du Tribunal de commerce de Paris qui valide un plan de reprise ambitieux fondé sur la consolidation d’une production industrielle stratégique d’une part et la diversification de l’activité permettant au groupe Europlasma d’internaliser la fabrication des torches à plasma, d’autre part. Je souhaite souligner l’engagement de Monsieur Rodrigue Furcy, préfet des Hautes-Pyrénées, des services de l’État concernés, le ministère des Finances et la Direction générale de l’Armement notamment, ainsi que des élus locaux et de l’ensemble du personnel qui ont soutenu notre démarche » a déclaré Jérôme Garnache-Creuillot, président-directeur général d’Europlasma.

    La fabrication des torches à plasma fait en effet partie de la deuxième phase du plan stratégique du groupe – dépollution, décarbonation, valorisation -, dans la cadre de sa montée en puissance de ces technologies pour le traitement définitif des polluants.

    Les salariés des Forges de Tarbes vont pouvoir ainsi mettre leur savoir-faire et leur professionnalisme au service de ce projet de redéploiement, qui devrait générer de nouveaux emplois d’ici 2022. Vigilants à la suite de précédents sinistres industriels, l’entreprise a successivement été la propriété de Giat Industries (aujourd’hui Nexter), de Vallourec et d’Altifortils) ont toutefois demandé au préfet la constitution d’un comité de suivi, réunissant dirigeants, représentants des salariés et pouvoirs publics.

    Informations sur le site internet d’Europlasma

     

    À lire aussi