INDEX

De nouveaux trains et un million de billets à 1 euro !

Le 26 Juin. 2020

La Région Occitanie et la SNCF ont dévoilé une des 18 nouvelles rames qui seront déployées d’ici fin 2020. Une vaste opération promotionnelle a été également lancée pour cet été…

L’Occitanie continue de miser sur le transport ferroviaire avec ses nouveaux TER Régiolis LiO, dont 4 ont déjà été livrés par Alstom. Ce dernier les conçoit et fabrique sur 6 de ses 12 sites français, et en particulier celui de Tarbes.


Jeudi dernier, a été présentée en gare de Toulouse-Matabiau l’une des 18 rames de 4 voitures appelées à remplacer d’ici la fin de l’année les anciennes automotrices électriques Z2, en circulation depuis les années 80.

Les 4 premières rames, aux couleurs de l’Occitanie, sont déjà sur les rails. D’une capacité de 205 places assises (contre 150 pour les Z2) et de 300 personnes au total, les nouveaux Régiolis LiO circulent déjà sur les 4 lignes de Toulouse à Narbonne, à Montréjeau, à Saint-Sulpice et à Auch. C’est pour cette dernière destination qu’est partie à 10h24 la rame dévoilée la semaine dernière.


Ces 18 nouveaux trains, qui représentent un investissement de 130 millions d’euros (supporté par la Région), offriront 40% de places de TER supplémentaires d’ici décembre, avec accès pour les personnes handicapées et emplacements pour les vélos. Vitesse maximale : 160 km/h.

La commande comprend 11 rames électriques et 7 rames bi-mode. Elle illustre la volonté de la Région d’accélérer sur le transport ferroviaire, l’un de ses chevaux de bataille.


Des billets à 1 euro pour relancer le tourisme…

On se souvient que le 26 février dernier, la SNCF et la Région avaient signé une convention et annoncé que 72 trains supplémentaires circuleraient chaque jour d’ici fin 2020 (ils étaient 500 avant cela), soit 37.000 places de mieux qu’en 2019 (+11%). Un effort auquel l’Occitanie devait participer à hauteur de 300 millions d’euros sur 8 ans.

Les nouvelles rames Régiolis ont été conçues et assemblées par Alstom, dont la moitié des 12 sites français participent à cette production. Le site de Tarbes-Séméac (680 salariés, 900 en comptant les intérimaires), principal employeur privé du département des Hautes-Pyrénées (avec Daher), est par exemple en charge de la fabrication des chaînes de traction.

Plus de 4.000 des quelques 27.000 salariés français d’Alstom participeraient à la fabrication des trains régionaux Coradia Polyvalent, les rames dont on parle ici, assemblées à Reichshoffen (Bas-Rhin). La première des 18 rames occitanes était arrivée le 7 mai dernier au technicentre SNCF de Toulouse. C’était déjà la 300ème que livrait Alstom depuis 2014. Notons que 387 trains de ce type auraient déjà été commandés par la SNCF.


On ajoute pour finir que cet été, l’Occitanie encourage la relance de l’activité touristique locale en participant à la mise en vente d’un million de billets à 1 euro pour les voyageurs se déplaçant dans la région, offre valable tous les jours pour les moins de 26 ans et tous les week-ends de juin à septembre pour les autres.


Des quotas de billets à un euro sont également à la vente sur tous trajets pour les plus prompts à réserver. Cela représente une dépense de 9 millions d’euros pour la Région présidée par Carole Delga. Le dispositif aurait déjà permis une augmentation de 60% du nombre d’usagers dès le premier week-end. De quoi, on l’espère, aider les acteurs du tourisme à se refaire un peu pendant la saison.

Informations sur le site internet de la Région, cliquez ici

Pour réserver vos billets, cliquez ici

Photos : Occitanie, Sébastien Pouchard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *