INDEX

Feu vert pour le gaz de schiste dans le Gers

Le 20 Nov. 2016

Le tribunal administratif de Pau autorise le forage à Saint-Griède par une compagnie australienne

Rubriques :

Résumé de l’épisode précédent : il y a un peu plus d’un an, nous vous racontions que le permis dit de Saint-Griède, accordé à la société australienne Gas2Grid n’avait pas été renouvelé.


gaz-griede-2En cause les risques de manifs prévisibles, type Notre-Dame des Landes, avec violences subséquentes, et le présumé dommage environnemental, accessoirement. Mais dans ce genre de conflits d’intérêt, le mot fin est souvent écrit au crayon.

C’est ainsi que dûment saisi par nos nouveaux amis kangourous, le tribunal administratif de Pau vient d’enjoindre au ministère de l’Environnement de leur accorder un permis de recherche d’hydrocarbures…


gaz2Voilà qui fait désordre. Car on connaît la position du gouvernement sur la fracturation hydraulique : c’est nein de chez nein ! Au contraire des Etats-Unis, du Canada, de la Pologne et de la Chine, qui forent à tout-va, tandis que l’Autriche, l’Allemagne, la Suède et le Royaume-Uni ont commencé dans leur coin à chercher du gaz de schiste.

Mais chez nous, la fracturation hydraulique, consistant à injecter un liquide sous pression pour fracturer la roche et en extraire un combustible fossile est interdite.

Et en fait de fracture, elle est intervenue à Pau, cette semaine, avec la décision du tribunal, qui a estimé que l’arrêté gouvernemental n’était pas justifié, d’où son annulation. Et histoire de préciser qu’il n’entendait pas que sa sentence soit prise à la légère, une astreinte de 3.000 euros par jour sera imposée en cas de retard de l’implantation et des travaux.


gaz1Voilà qui devrait dans les temps qui viennent faire braquer les projecteurs sur cette petite zone jusque-là sans histoire, coincée entre le Gers, les Pyrénées-Atlantiques et les Hautes-Pyrénées et sur son village de 141 habitants, situé dans l’arrondissement de Condom.

Et d’en faire le lieu d’une énième lutte entre protecteurs de l’environnement et pouvoirs publics. Pour une fois qu’ils étaient d’accord !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *