INDEX

Saint-Jean-de-Luz capitale du flamenco

Le 18 Mai. 2018

Vingt-quatrième anniversaire du Festival andalou, qui se déroule dans les rues et les places de la cité des Corsaires. Les casetas sont très attendues. ¡Y olé!…

Résonnez, les guitares, rythmez, les talons, claquez, les mains, chantez, les gorges rauques, Saint-Jean-de-Luz s’offre à vous, les amoureux du flamenco jusqu’au lundi 21 mai.


Vingt-quatre ans déjà que la danseuse espagnole Elvira Viñes Soto (dont le grand-père fut président du Honduras et l’oncle un proche de Ravel), installée dans la cité des Corsaires, a eu l’idée d’y monter une école de danses espagnoles. L’une de ses élèves, Maïna Coronado, a suivi ses pas en créant en 1993 un festival dédié au flamenco, en cette terre basque plus familiarisée avec le fandango qu’avec ce rythme et ce tempo par essence typiquement andalous.

 


Mais la magie a opéré et d’années en années, le festival est devenu une référence et les meilleurs talents de Cordoue ou de Grenade s’y rendent avec plaisir, car le public, venu de partout, est des plus connaisseur.

L’édition 2018 a débuté ce vendredi 18 mai avec une soirée tablao à l’Auditorium, en compagnie des frères Sánchez (premiers prix de guitare flamenca) & Nani Sánchez.

 


Ce samedi, place aux danseurs Abel Harana et Patricia Ibañez, venus de Séville où ils exercent leur art dans les emblématiques tablaos El Arenal et La Casa del flamenco.

Dimanche 20, c’est le clou, enfin le pied bleu, avec la venue au Jai-alai de la compagnie du danseur David Coria sur El Encuentro, une œuvre chorale évoquant le plaisir de la rencontre, accueillie triomphalement au Festival de Jerez. C’est la première fois que David foulera les planches luziennes et les amateurs ne manqueront sous aucun prétexte ce danseur d’exception.

 


On retrouvera bien sûr avec plaisir les fameuses casetas aux Flots bleus à partir de samedi 12h30. Jusqu’au bout de la nuit, ou du moins jusqu’à 2h du mat, avec ses danses, concours de sevillanas, musique, et bien sûr restauration.

Saint-Jean, capitale du flamenco, c’est une réalité, même pour quatre jours !

Informations sur le site du festival

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *