Abonnez-vous
Publié le

L'INFO INCONTOURNABLELa Maison du jardinier et de la nature en ville lie nature et milieu urbain

Créé en 2016, ce service de la Ville et l’agglomération de Pau sensibilise et forme différents publics à l’éducation à l’environnement.
Un membre de l'équipe de la Maison du jardinier et de la nature en ville donner des conseils à une habitante dans un jardin partagé, à Pau.Crédit photo Adrien Basse-Cathalinat
Développé en même temps que le Domaine de Sers, qui lui sert de décorum, ce service municipal avait pour ambition première d’animer des ateliers et sensibiliser le public au jardinage.

Il s’est depuis développé au fur et à mesure que la question de la place de la nature dans les zones urbaines s’est posée. Alexia Quintin, responsable de La Maison du jardinier et de la nature en ville, nous en dit plus sur ses missions et ses enjeux.

Est-il possible de faire redonner sa place à la nature dans l’espace urbain ?

A.Q : Pendant longtemps, on pensait que la question de la biodiversité ne concernait pas les villes, mais plutôt les campagnes. Depuis plus de 30 ans, on sait que c’est important de préserver ce qu’on appelle des continuités écologiques, avec la défense quelques petits sites naturels reliés entre eux.

La nature a clairement sa place en ville, en termes de climat, mais aussi de santé. Et dans l’avenir, les villes ne seront vivables qu’à la condition qu’on y intègre la nature. Ce n’est d’ailleurs plus une question, mais une nécessité. C’est important de la préserver et même de la développer. On collabore souvent avec le service d’urbanisme, pour réaliser des projets d’aménagements plus raisonnés.

Comment s’articulent vos actions ?

A.Q : L’idée n’est pas de prendre la place des associations existantes, mais de compléter leur offre. Nos missions sont divisées en trois volets : on a d’abord un pôle animation et sensibilisation dans les établissements scolaires de l’agglomération. On aborde les thèmes de la biodiversité, de l’alimentation et de l’agroécologie. On collabore pour cela avec trois associations, Artpiculture Ecocène et le Potager du Futur. On peut aussi accompagner les établissements dans la création d’un jardin au sein de l’école. C’est le cas de l’école primaire du Buisson et l’école des Lilas à Pau, celle de Laroin…

Dans un deuxième volet, on anime également des ateliers à destination du grand public, majoritairement au Domaine de Sers, autour des arbres, du jardinage, des abeilles. Un animateur a aussi la charge de l’accompagnement à la création de jardins partagés sur le territoire. On donne aux collectifs d’habitants les bases et les accompagne dans les démarches. Pour toutes les personnes qui ont envie de participer à la végétalisation sans pour autant entrer dans un collectif de jardinier, on a mis en place le permis de jardiner. Une personne qui a envie de planter un arbre ou des plantes en bas de son immeuble peut le demander. C’est en gros une autorisation d’occuper le domaine public par le végétal. La Maison du jardinier et de la nature en ville fournit le matériel et ensuite, c’est la personne qui s’occupe de l’entretien.

Crédit photo Adrien Basse-Cathalinat

Le troisième volet de notre service tourne autour des changements de pratique, avec la formation des 150 agents en charge des espaces verts de la ville de Pau. La nature en ville, ça passe beaucoup par la préservation des arbres, les espaces naturels, les espaces verts, mais c’est aussi les gérer différemment, de manière plus écologique. On avait traditionnellement une pratique d’entretien très intensive, en tondant très régulièrement par exemple. De plus en plus, on laisse à la nature sauvage un peu plus de place. Il faut rééduquer les gens à vivre avec cette nature.

Enfin, depuis la rentrée de septembre, la Maison du Jardinier et de la nature en ville propose des permanences gratuites et sans rendez-vous. L’idée est d’avoir un centre d’information et de conseil sur le jardinage au naturel à destination des particuliers, tous les mercredis de 13h à 15h au jardin pédagogique du Parc de Sers.

Quels sont vos prochains rendez-vous ?

A.Q : Nous animons en ce moment des ateliers pour un jardin durable en hiver avec la plantation de haies pour les oiseaux, la conception d’un verger, comment aménager un jardin écologique et faire des déchets verts une ressource… la Maison du Jardinier et de la Nature en Ville propose cinq nouveaux ateliers gratuits entre le 2 décembre et le 7 janvier. Comme quoi, l’hiver est une saison active au jardin ! Il y aura tout d’abord un atelier autour du jardin zéro déchet avec Valor Béarn le 2 décembre de 18h à 20h, au jardin d’insertion du Lacaoü à Billère (sur inscription au 06 84 77 04 08) et le lendemain, on montrera au public (dès 12 ans) comment planter des haies pour attirer les oiseaux (sur inscription par mail en cliquant ici).

Nous aurons aussi un atelier sur la conception d’un verger le mercredi 7 décembre de 15h à 17h (lieu communiqué lors de l'inscription, par mail en cliquant ici). De toute façon, le programme détaillé est disponible sur le site de la ville de Pau et à la Maison du jardinier et de la Nature en Ville.

Noémie Besnard

Voir le site internet de la ville de Pau

Crédit photo Adrien Basse-Cathalinat

Commentaires


Réagissez à cet article

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire

À lire aussi