INDEX

Hommage à André Daguin : l’émotion d’Alain Brumont

Le 05 Déc. 2019

« C’était l’icône de la meilleure région gastronomique du monde »…

Rubriques :

Alain et son épouse Laurence Brumont sont en tournée annuelle dans le monde. Ils ont appris, en Chine, la nouvelle de la mort d’André Daguin. Ils nous ont fait parvenir les lignes suivantes, empreintes d’émotion et de tristesse. Un bel hommage à l’ambassadeur du Gers.


Nous présentons nos condoléances à la famille et à notre amie Ariane.

Très émus et choqués par la disparition de cette icône qui a marqué des millions de personnes dans le monde, sa voix résonne dans nos têtes, son talent créatif restera en nous le meilleur.

Ce numéro 1 de la Gascogne, inégalé dans « le monde de la gastronomie de l’agriculture, de la culture et de la convivialité ».

Le madiran lui doit sa première entrée dans la belle restauration nationale : il a lancé le deux premiers producteurs, Laplace et Vignau, il y a plus de 65 ans, associé au magret les madirans dans des milliers de livres.


Parmi ses recettes, la glace à l’armagnac-pruneaux et le magret sont dupliqués par milliards !

Il m’a inspiré pour me présenter dans 70 pays par ma devise « Je viens de la première région de produits gastronomiques au monde, la Gascogne, dans le Sud-Ouest de la France. »

Car face aux 5 ou 6 grandes régions viticoles ou au top 100 des plus grands vins dans le monde, le Midi et le Sud Ouest viticoles font encore figure de régions secondaires. Le premier réflexe dans le monde est d’accorder mes vins aux magrets.


Une manifestation avec André Daguin : je me souviendrai de son discours, lors de ma remise de la Légion d’honneur, où il a asphyxié deux ministres et d’autres personnalités. 

On est nombreux à regretter qu’on ne lui ait pas confié les clefs du Gers à une certaine époque !

Doublement attristé de ne pouvoir assister à ce dernier rendez-vous : je suis invité à l’Ambassade de France pour présenter mon concept. Pendant l’année, j’aurai l’occasion de rendre hommage à ses recettes en parcourant le monde pour la promotion des produits gastronomiques et viticoles du Sud.

Merci encore, André Daguin.

Lire notre article sur André Daguin – cliquez ici


Article réalisé en collaboration avec le Journal du Gers et Roland Houdaille

Suivez l’actualité du département sur le site du Journal du Gers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *