INDEX

Hendaye fête les arts de la rue

Le 17 Mai. 2019

Coup d’envoi du festival Mai du Théâtre. Pour cette 35e édition, le public pourra assister à des pièces de théâtre, de la danse et du cirque dans les rues du centre-ville…

Rendez-vous du 16 au 19 mai. « Depuis l’année dernière, nous essayons de développer des rencontres en marge des représentations », note Aurélie Pousset directrice des affaires culturelles à la mairie d’Hendaye.


Le festival profite donc de la Journée mondiale de la lutte contre l’homophobie (le 17 mai) pour ouvrir des discussions sur le rôle que peut jouer l’art vivant pour libérer la parole. A cette occasion, plusieurs temps d’échanges sont prévus entre le public et certaines troupes.

« Par ailleurs, le Théâtre des Chimères et le collectif Borderline Fabrika vont jouer les crieurs de rue : les deux associations ont recueilli des témoignages et anecdotes auprès du public qui a participé aux éditions précédentes et vont les raconter dans la rue. Notre objectif est de créer des lieux de rencontres », révèle Aurélie Pousset.

Autre dispositif qui sera renouvelé lors de cette nouvelle édition : le système de navette gratuites pour les habitants de Hendaye et Biriatou le temps du festival et pour tous le public les vendredi et samedi soir.


25 compagnies, 50 représentations…

« Ce festival a pour objectif d’ouvrir la culture à tout le monde : nous avons ainsi organisé des représentations dans des maisons de retraites, des établissements de soins et des groupes scolaires », explique-t-elle. « Plus que du théâtre, cet événement réuni plus généralement les arts de la rue, tels que la danse, la musique ou le cirque ». Au total, 25 compagnies assureront une cinquantaine de représentations pendant ces trois jours.

Le vendredi, la Compagnie Par-Allèles présentera son spectacle « Les 3 singes » à 18 heures (14 euros). C’est à travers une gestuelle inspirée de la danse hip-hop, la capoeira et l’acrobatie que la compagnie explore la philosophie des trois Singes de la sagesse. A 20h30, la Compagnie Jour de Fête porte un projet autour de l’homophobie : Le projet Laramie. En 1998 à Laramie, petite bourgade du Wyoming, un jeune homme de 21 ans, Matthew Shepard, est sauvagement assassiné, victime d’un crime homophobe. Cette histoire vraie a bouleversé les Etats-Unis. La troupe de théâtre a mené son enquête à travers plus de deux cents témoignages, pour retranscrire cette histoire.


Le samedi à 22h30, la troupe du Petit théâtre de Pain proposera sa nouvelle pièce chorale Boxon(s). Alors que la société nous commande d’aller à l’encontre de notre humanité profonde, le texte interroge notre capacité à accepter l’inacceptable.

 


Le dimanche, Humani Théâtre présente Sources en double représentation (à 14 heures et 17h15). Théâtre sous casques et en déambulation, un véritable road-movie dans les rues de la ville, « Sources » est une enquête intimiste qui interroge les liens familiaux, la transmission, le besoin de savoir qui l’on est et d’où l’on vient. « Ce théâtre joue avec l’espace public, il entraîne les spectateurs, devenus acteurs, dans une histoire passionnante », révèle Aurélie Pousset.

 


Des spectacles pour les enfants…

Une attention toute particulière est donnée au jeune public lors de ce festival, et cette 35e édition ne dérogera pas à cette règle. La Compagnie du Dr Troll met en scène Pépé à travers de multiples représentations, le samedi et le dimanche. Après avoir parcouru les villes de France pendant des décennies, Pépé ne semble pas décidé à prendre sa retraite. Résolument vivant, il poursuit sa route pour présenter ce nouveau spectacle. C’est dans l’intimité de sa jolie maison avec jardin qu’il convie son public pour partager sa magie et évoquer de vieux souvenirs.

Afin de célébrer les 20 ans du jumelage entre Hendaye et Viana Do Castelo (Portugal), le festival Mai du Théâtre a invité une troupe originaire de ce village portugais à se produire. Celle-ci présente O Automato, un spectacle pour le jeune public (à partir de 3 ans) le samedi 18 mai à 15 heures. Tic-Tac chante, rit, pleure et sait tout ! Il domine toutes les sciences ! C’est le plus grand phénomène de tous les temps ! La plus grande attraction du cirque Beltrão. Mais qu’arrivera-t-il à Tic-Tac s’il perd une vis ?


Enfin, à 19 heures, c’est au tour de la Compagnie Tout en Vrac de proposer sa pièce de théâtre La Cuisinière (à partir de 4 ans). Une demoiselle, fraîchement sortie d’un dessin de pin-up des années 50, s’affaire autour des fourneaux. En un tour de main, la farine se tamise, les œufs se battent, le caramel flambe et la recette tourne au vinaigre. Le public sera happé dans un cartoon théâtral enchaînant gags et situations comiques.

« Le public se laissera emporté par cette programmation à coup sûr », conclut Aurélie Pousset.

Billetterie et programme complet sur le site internet – cliquez ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *