INDEX

Pau, de la Miséricorde à la Justice

Le 16 Oct. 2020

L’ancien couvent du quartier des Halles, lieu de recueillement, va être transformé pour héberger trois juridictions qui bénéficieront ainsi d’un site largement modernisé…

Rubriques :

Propriété du ministère de la Justice depuis 2018, l’édifice palois, voisin de la médiathèque, deviendra d’ici 2022 un pôle judiciaire, avec notamment 7 salles d’audiences.


Projet antérieur de modernisation du bâtiment

Construit en 1873 sur ce qui était alors la place des Ecoles, devenue place Marguerite-Laborde, le Couvent de la Miséricorde s’apprête à vivre une nouvelle évolution dans sa très riche histoire.

Tout commence à la fin du 19e siècle, quand l’abbé Bordenave, curé de Saint-Jacques, inaugure ce qui est alors un orphelinat. En près de 150 ans d’existence, le Couvent de la Miséricorde aura été utilisé de très nombreuses façons : tantôt ce fut un bureau de bienfaisance, tantôt une crèche gérée par les Filles de la charité de Saint-Vincent-de-Paul.

Tous les âges auront côtoyé les murs de la bâtisse, des bébés jusqu’aux seniors, avec l’installation d’un club du troisième âge, en passant par une école-maternelle et un foyer.


Dès la fin du mois d’octobre, le Couvent de la Miséricorde entamera sa transformation, qui fera de lui un grand pôle judiciaire de près de 3.000 m², et qui rassemblera trois juridictions. Un Tribunal de Grande Instance s’installera au premier étage, quand un Conseil des Prud’hommes et un Tribunal de Commerce établiront leurs quartiers au deuxième étage.

En plus de ces trois grandes salles d’audiences publiques, dont une qui sera située en plein coeur de l’ancienne chapelle centrale, quatre autres salles seront créées au rez-de-chaussée. Le sous-sol sera quant à lui aménagé pour contenir les archives, et l’ensemble des locaux techniques.


Il faudra 18 longs mois de travaux, à compter de la fin du mois d’octobre, pour assurer la livraison de ce chantier, déjà entamé il y a plus de deux ans. En effet, en septembre 2018, le Département immobilier du ministère de la Justice de Bordeaux avait lancé de premiers chantiers de curetage et de désamiantage du site.

La livraison du nouveau bâtiment est estimée à la période estivale de l’année 2022, mais cette date ne signifiera pas la mise en service du pôle judiciaire, puisqu’il faudra encore assurer l’aménagement des locaux, l’installation des systèmes informatiques, de visioconférences, et le déménagement des différentes juridictions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *