SINGLE CREATEUR

Créateurs et passionnés – Martin Lafont chef très branché

Le 15 Fév. 2019

A 25 ans, l’Orthézien se révèle dans le très prisé restaurant éphémère parisien Ground Control qui a ouvert sur les Champs-Élysées. On raconte…

Le jeune homme peut se vanter d’avoir déjà un parcours très sympathique, jalonné de belles rencontres au Pays Basque, aux Etats-Unis puis en Béarn et à Paris.


Après une scolarité sur les bancs des écoles d’Orthez jusqu’au lycée Gaston-Fébus, Martin obtient son BTS hôtelier à Biarritz. Un stage au restaurant gastronomique du Château de Brindos à Anglet lui ouvre sa voie professionnelle : il veut devenir cuisinier. Il le deviendra.

Il s’envole ensuite pour les États-Unis où ses expériences dans l’hôtellerie le transportent de l’Idaho à la Floride, tout en lui réservant de surprenantes rencontres avec des célébrités les plus en vue.


Christian Etchebest

Mais c’est en France qu’il souhaite apprendre la « vraie » cuisine. Retour donc au pays pour travailler au restaurant gastronomique Arraditz, qui vient d’ouvrir à Lescar.

En 2017, direction Paris, où Christian Etchebest l’embauche pendant un an et demi à la Cantine du Troquet Dupleix dans le XVe arrondissement. Avec enthousiasme, il y apprend les belles valeurs du chef cuisinier, profondément attaché aux influences culinaires du Pays Basque.

 


Denis Legat et Stéphane Jégo

Fin 2018, il rejoint le restaurant éphémère Ground Control de Stéphane Jégo, acteur majeur de la bistronomie parisienne, qui ouvre sur les Champs-Élysées. Martin y est nommé chef exécutif, à la tête d’une équipe de huit personnes.

Nouveau joli clin d’oeil du destin, il se retrouve nez à nez avec Alain Ducasse, chef multi-étoilé, lors de l’inauguration. Le pape de la gastronomie goûte… et apprécie la cuisine de Martin.


De quoi donner des ailes au jeune chef de ce lieu branché de la capitale, qui propose une restauration gastronomique à base de produits du terroir obtenus auprès de producteurs réputés pour leur exigence et leur savoir-faire.

Paleron de bœuf aux herbes brûlées, crémeux de potiron, confit de fenouil, saumon fumé chaud…le tout sans se ruiner. Les Parisiens découvrent le lieu et s’y retrouvent le midi pour déjeuner entre collègues, ou le soir entre amis.


Martin ne s’endort pas pour autant sur ses lauriers, il sait qu’il a encore beaucoup à apprendre. Profondément attaché à son Béarn natal, il aimerait bien d’ici quelques années ouvrir son propre restaurant à Orthez. Un lieu simple et convivial, avec sûrement de belles surprises au menu…

Un projet à encourager, tous les jeunes chefs sont les bienvenus dans la région.

Informations sur le site de Ground Control

 

2 commentaires au sujet de cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *