INDEX

À Biarritz, l’Hôtel du Palais va reprendre du service

Le 06 Juin. 2019

En rénovation depuis octobre dernier, le célèbre palace accueillera de nouveau des clients à partir du 30 juin et jusqu’à fin septembre. Les travaux reprendront en octobre…

Piloté par Eiffage, le chantier en est à la mi-parcours de sa seconde phase. Rafraîchissement des tuyauteries, remaniement des cuisines, lifting du hall d’accueil, restauration du mobilier et surtout rénovation de 45 suites et chambres : les quelque 200 ouvriers et artisans mobilisés n’auront pas chômé.


Après une première phase de travaux en extérieur ayant notamment porté sur piscine, restaurant, terrasses, bassins et espaces créatifs et après des débats pour le moins animés, la seconde phase du vaste chantier de rénovation de l’Hôtel du Palais de Biarritz avait finalement bien débuté fin octobre. Celle-ci touchait cette fois à l’intérieur de l’établissement, avec une triple mission pour Eiffage et ses nombreux sous-traitants.


Il s’agissait d’abord d’intervenir sur 45 chambres et suites, dont celle dite de l’Impératrice, à travers la pose de nouvelles cloisons, des interventions sur les planchers et plafonds (également en vue d’une meilleure insonorisation), ou encore le réaménagement des salles de bains, le tout incluant la remise à plat des réseaux électrique, d’eau et de climatisation.

Le second volet de ce gros semestre de chantier portait sur la toiture, avec changements d’ardoises et de zingueries, et sur les façades de différentes ailes, via des interventions sur fenêtres, huisseries, garde-corps et divers ouvrages de pierre.


D’autres travaux à suivre dès cet automne…

Enfin, le chantier concernait les locaux techniques, en particulier en sous-sol. Les conduites et réseaux d’eau, de gaz, d’électricité et de télécommunications ont été remis aux normes, tandis que les cuisines de l’établissement ont été repensées et reconfigurées. Diverses pièces techniques comme les vestiaires auront aussi été rénovées. Le hall d’accueil a été repris, pour un accès plus direct à la terrasse du restaurant extérieur. Le mobilier d’époque (le bâtiment a été construit sous Napoléon III, en 1855) en aura par ailleurs été restauré.


On doit dire que pour mener à bien cette grande quantité d’opérations, il aura fallu œuvrer incessamment : le chantier n’a été interrompu ni pendant les vacances de Noël, ni pendant les week-ends et les autres jours fériés, avec des horaires en accord avec l’enjeu, qui était de pouvoir accueillir les touristes pendant l’été, mais aussi et surtout les diplomates et chefs d’état pendant le G7 du mois d’août.

Les travaux reprendront début octobre, et la seconde phase en cours s’achèvera vers mai 2020. Elle sera suivie d’une troisième, cette fois sans interruption d’activité pour l’établissement. Cette dernière étape concernera la rénovation de l’aile nord du bâtiment, où il était question d’aménager une vingtaine de chambres.


Pour mémoire, la « Socomix » (société d’économie mixte qui gère l’établissement), avait conclu en fin d’année dernière un accord d’exploitation avec le groupe Hyatt Hotels, dont la « collection » Unbound s’est dès lors enrichie d’un troisième palace dans l’Hexagone, après les hôtels Martinez de Cannes et du Louvre à Paris. Concernant le débat portant sur la facture des travaux, la Socomix semble camper sur ses positions en dépit de critiques récurrentes, réaffirmant que les dépenses seraient bel et bien conformes aux prévisions, c’est-à-dire de 65 M€ pour les deux premières phases.

Informations sur le site internet – cliquez ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *