INDEX

Entreprise d’ici - Holight, un éclairagiste haut en couleur

Le 13 Oct. 2019

La PME d’Ogeu-les-Bains et le docteur Jean Leid ont développé un outil de diagnostic du daltonisme. Une innovation qui doit intéresser les cabinets d’ophtalmologie…

Expert en solutions d’éclairage de nouvelle génération et « 100% made in France », Holight avait notamment marqué les esprits en décrochant, il y a deux ans, un beau contrat avec la RATP en vue du renouvellement des éclairages de 300 stations de métro et de RER parisiennes.


Créée à Ogeu-les-Bains dans les années 1970, la société Holight fait de plus en plus souvent parler d’elle. Retenue il y a deux ans par la RATP pour remplacer les anciens éclairages de ses stations par de nouveaux luminaires LED, moins énergivores, elle a développé l’an dernier, en partenariat avec la startup parisienne Echy, un très prometteur système d’éclairage naturel permettant de capter une lumière extérieure et de l’acheminer vers une fibre optique (au moyen de modules de concentration composés de lentilles), puis à l’intérieur d’une pièce distante.


L’entreprise est aujourd’hui dirigée par Richard Bonneville, reprise par son père Michel en 1986. Elle compte une trentaine de salariés et a enregistré un chiffre d’affaires de 3,5 millions d’euros en 2018, dans la foulée d’une exceptionnelle année 2017 (4,5 millions d’euros) qui lui a ouvert des perspectives d’investissement et de recrutement.

Outre la RATP, Holight a su séduire des entreprises comme Teréga ou les marques de glisse Rip Curl et 64, qui l’emploient pour « illuminer » leurs espaces de vente. Un bel ensemble de références qui montre que cette PME a raison d’essayer de voir plus grand. On notera au passage qu’elle œuvre aussi en extérieur, pour des dispositifs d’éclairage de monuments (type châteaux de la Loire) et d’événements ponctuels.


Éclairage : un instrument du bien-être

Visiblement toujours à l’affût de nouvelles innovations porteuses, Holight est en train de vivre une belle histoire de plus. Suite à une visite organisée l’an dernier dans ses locaux d’Ogeu, l’ophtalmologue palois Jean Leid, présent sur place et spécialiste reconnu de la fameuse « lumière bleue » émise par nos écrans, a partagé avec l’emballante société sa lumineuse idée : concevoir une lampe à LED spécialement dédiée au diagnostic du daltonisme et des problèmes de distinction des couleurs.

En effet, ce diagnostic ne pouvant légalement plus reposer sur les bonnes vieilles lampes à incandescence des appareils traditionnels, trop nocives, manquait une nouvelle solution capable de proposer une lumière neutre en préservant l’œil des patients. L’outil serait désormais au point : la « True Color Leid Lamp » devrait faire l’objet d’essais cliniques avant une prochaine commercialisation. Cette innovation originale pourrait évidemment ouvrir à Holight un nouveau marché assez considérable : celui des cabinets d’ophtalmologie et des établissements médicaux. C’est évidemment tout ce qu’on lui souhaite !


Pour développer ces nouveautés, Holight peut tabler sur son propre bureau d’études et sur des produits qualitatifs, qui engendreraient une économie d’électricité allant de 10 à 20%. Et ces produits, faut-il préciser, sont à 100% fabriqués en France, ce qui compte aussi lorsqu’on veut décrocher des marchés nationaux comme ceux de la RATP.

Nul doute que cette capacité d’innovation servira l’entreprise dans les années à venir, alors que l’importance de l’éclairage n’a jamais été autant soulignée, le lien étant aujourd’hui clairement établi entre d’un côté la qualité des solutions, et de l’autre le bien-être et la productivité des salariés. Décideurs d’ici, pensez-y !

Découvrez l’entreprise sur holight.com

Pour lire notre précédent article, c’est ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *