INDEX

CCI 5* et CIAO 4* : retour gagnant pour les légendes ?

Le 18 Oct. 2019

L’édition 2019 du concours complet verra s’affronter, du 24 au 27 octobre, les meilleurs cavaliers du monde, offrant des spectacles à couper le souffle…

Rubriques :

De nombreux cavaliers reviennent cette année pour en découdre avec l’épreuve béarnaise ! Cette année, le parcours de cross, concocté par le chef de piste Pierre Michelet, devrait permettre de départager le gratin mondial du concours complet. Avec certainement de belles surprises à la clé…


Felix Vogg

On peut citer, entre autres, la championne du monde anglaise Rosalind Canter qui fait son grand retour en 5* avec sa fidèle Zenshera, ou encore l’homme fort du moment, le Néo-Zélandais Tim Price, avec deux chevaux, Ascona M et Wesko. Mais ils auront une sérieuse concurrence avec les Anglais Gemma Tattersall, Izzy Taylor, Alexander Bragg et Tom McEwen ; l’Australien Christopher Burton, le Japonais Kazuma Tomoto, le Suédois Ludwig Svennerstal ou encore le Suisse Felix Vogg.


Les Championnats du Monde d’Attelage dans le viseur

Marion Vignaud

Le CAIO 4* H1 va constituer une véritable répétition générale pour les meneurs comme pour les organisateurs. Ce sera l’occasion de baptiser la toute nouvelle carrière en herbe, créée spécialement au Domaine de Sers pour l’épreuve d’attelage des championnats du Monde.

Le classement de 2019 donnera-t-il un indice sur celui de 2020 ? En tous cas, cette épreuve représente la dernière chance pour les meneurs de tester le terrain palois avant les championnats du monde de l’année prochaine. Pas étonnant donc que les meilleurs de la discipline se pressent en provenance des quatre coins de la planète.

50 d’entre eux seront ainsi présents du 24 au 27 octobre au Domaine de Sers. La concurrence s’annonce rude, avec de sacrées pointures comme la Hollandaise Saskia Siebers, vice-championne du monde. D’autres têtes d’affiche du top 10 mondial seront à suivre à l’instar de la Canadienne Kelly Houtappels.


Les cavaliers français sur la piste

Mathieu Lemoine

Les pistes paloises semblent porter chance aux Français, qui ont réussi l’exploit de s’imposer à domicile face aux meilleurs cavaliers du monde depuis plusieurs années… Le public a, en effet, porté Thibault Fournier vers la victoire en 2018, ce qui lui a permis de succéder à Gwendolen Fer, Maxime Livio et Astier Nicolas.

Plusieurs cavaliers expérimentés vont défendre les couleurs de la France cette année, en espérant qu’ils feront résonner la Marseillaise une fois de plus. Mathieu Lemoine, champion olympique par équipes et enfant du pays, fait son grand retour en 5* et devrait faire vibrer le public palois. Arnaud Boiteau pourrait bien essayer lui voler la vedette…

Côté attelage, Marion Vignaud, vainqueur de l’édition 2018 et médaillée de bronze aux derniers championnats du monde, sera présente pour remettre son titre en jeu. Jean-Michel Olive, le « meilleur marathonien du monde », sera sur ses talons. Mais se serait sans compter sur la ténacité et l’excellence des autres concurrents. Les Français ont-ils du souci à se faire ?


Une avant-première technologique mondiale

Pour la première fois, de nouvelles technologies vont être utilisées par les juges : « Nous avons initié un partenariat avec la start up ST37, qui a mis au point une dizaine de caméras qui seront placées à proximité des obstacles du parcours de cross pour repérer les fautes », révèle Pascal Sayous, organisateur de la compétition.

ST37 a déjà fait sensation dans d’autres domaines sportifs en développant une nouvelle génération d’outils vidéo. Ces nouvelles caméras intelligentes pourront analyser les sauts en direct et déterminer si les franchissements sont corrects. En cas de doute (par exemple, si l’épaule du cheval ne passe pas entre les fanions qui matérialisent chaque côté de l’obstacle), une alerte accompagnée de l’image correspondante sera automatiquement envoyée au jury.


Ces caméras seront positionnées près des obstacles de cross susceptibles d’être litigieux. On pense notamment aux obstacles étroits, dont le franchissement est difficile à juger à l’œil nu en raison de la vitesse des chevaux, et qui ont déjà fait débat puisque les fautes sont lourdement pénalisées par le règlement FEI.

Les 5 Etoiles de Pau, en partenariat avec le Crédit Agricole Pyrénées Gascogne, permettront à la start-up de mettre ce dispositif en place pour la première fois en équitation. Nul doute que cette technologie fera des émules dans le monde des compétitions de haut niveau…

Découvrez toutes les informations sur event-pau.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *