Abonnez-vous
Publié le

COUP DE COEUR - Tioma, la prochaine pépite musicale des Landes

Depuis un peu plus d'un an, la carrière de ce jeune musicien d'une vingtaine d'années ne cesse de grandir. De la scène de Musicalarue, jusqu’à la Belle Étoile de Big Flo et Oli...
Tioma 1
C'est sur les réseaux sociaux qu'il s'est d'abord fait connaître avant de remporter un concours, et d'être propulsé sous les projecteurs avec l'aide de plusieurs artistes. Aujourd'hui, il est accompagné de sa sœur et manageuse, Noémie.
  • Hugo, de son nom d'artiste Tioma, a toujours été un grand amoureux de la musique. « J'ai commencé à vraiment m'y intéresser au collège. J'y ai commencé la guitare et le chant, et depuis cette époque, ça ne m'a plus jamais quitté ! », commence-t-il.

    Il s'exerce alors sur des morceaux que l'on connaît tous, composés par Jimi Hendrix, Ben Harper, Jason Mraz ou encore Bob Dylan. A cette culture acoustique et technique, s'ajoute ses influences de l'époque : la Sexion d'Assaut, Orelsan, Nekfeu, etc.

    Ce mélange entre tradition et modernité se retrouve dans ses premiers posts, sur sa chaîne YouTube, puis sur son compte Instagram. « Je faisais surtout des covers [reprises de la mélodie et/ou des paroles] de chansons célèbres, avec mon style ». Son style donc : un mélange de guitare sèche, acoustique, sur laquelle vient se déposer un flow qui ne cesse de jouer avec les mots.

    C'est également cette diversité qui lui a permis de remporter son premier concours en ligne. « Le groupe 47ter l’avait lancé dans l'objectif de reprendre l'une de leurs chansons, soit dans une autre langue, soit avec des instruments et des sonorités originales. J'ai décidé de faire les deux ! J'ai proposé une version espagnole de Côte Ouest, leur plus gros succès, avec des sons tirés de ce que j'avais chez moi : planche de skate, de surf, etc. »

    Tioma remporte ce concours, et voit sa création repostée sur les comptes du groupe. Un énorme boost de visibilité, puisqu'il comptabilise alors rapidement plus de 200.000 vues. « C'était énorme ! Rapidement après j'ai posté une première composition personnelle, et j'ai eu d'excellents retours. J'en ai posté une seconde, idem. J'ai donc décidé de me lancer concrètement ».

    C'est au même moment que Big Flo et Oli interviennent. « J'ai reçu un message d'eux qui me disait qu'ils avaient aimé ce que je faisais. Au début je n'y croyais pas. J'ai répondu sobrement, puis ils ont souhaité qu'on s'appelle. On est resté en visio 45 minutes, c'était fou. Ils m'ont parlé de se rencontrer à Toulouse une fois que j'aurais terminé mes études de kiné. »

    C'est dans les studios des deux frères que la rencontre s’est faite. « J'ai enregistré une maquette et deux petits morceaux de chansons. Forcément il en fallait plus, donc je suis rentré chez moi, j'ai énormément travaillé puisque j'étais dans l'euphorie. Au fur et à mesure, on est arrivé à une dizaine de morceaux. Cela également grâce à leos.prod, deux producteurs du coin. »

    « J'étais sur un nuage, et puis cet été, grâce à Bleu Citron, un organisme de programmation de spectacle avec qui je travaille, j'ai pu être programmé à Musicalarue. J'ai assuré 3 autres dates cet été, c'était absolument génial ! ».

    Diplômé depuis l'an dernier, et propulsé dans une nouvelle sphère musicale, Hugo à des idées pour la suite de sa carrière. « Un single sortira à la mi-septembre normalement, puis un EP [petit album] est prévu pour la fin octobre, début novembre. Evidemment l'idée en signant avec mon label est aussi de produire un album d'ici deux ans. »

    Et pour continuer à se faire connaître et à développer une atmosphère chaleureuse et conviviale autour de Tioma, il développe un concept de vidéos, appelées « Bonjour », dans lesquelles il part à la rencontre de gens dans différentes villes pour leur jouer leurs chansons préférées.

    « Je prends un plaisir fou. Les gens sont très accueillants, et c'est incroyable de pouvoir partager ces moments après une période de pandémie. J'adore ! », conclut-il.

    Pour écouter les musiques de Tioma rendez-vous sur sa chaine Youtube, et pour suivre son actualité, sur sa page Instagram.

     

    À lire aussi