INDEX

Créateurs et passionnés – La renaissance du Prieuré

Le 01 Août. 2018

A Madiran, une superbe adresse pour les amoureux des vieilles pierres et de patrimoine, agrémentée de la cuisine très inspirée de Cyril Arachequesne…

On le sait, les journalistes, en particulier ceux de Presse Lib’, passent leur vie entre voyages intercontinentaux, palaces hors de prix et restos coquins où ils roulent sous la table après le troisième armagnac. Mais toujours généreux, ils n’hésitent pas à dévoiler leurs bonnes adresses. Ainsi à Madiran… le Prieuré.


Quoique, avant de parler du restaurant, Le Terroir, il convienne de dire un mot du lieu : situé donc à Madiran, admirable terre de vignobles, se trouve un prieuré roman, qui a dû être construit au XIe siècle. Passons quelques années et arrivons-en à la venue d’un homme d’affaires qui tombe raide amoureux du coin.

 


Et du vin aussi, oui, puisque déjà propriétaire du domaine Laffont (sur Maumusson-Laguian, dans le Gers). Le voici qui rachète l’ensemble classé, pour en faire un lieu de haute qualité. Le voici désormais ouvert.

Et le pari semble réussi. Il est vrai que pour le rénover il y a mis le prix, environ 1 million d’euros, fait ressortir la beauté de la pierre, celle des voûtes, ravivé les bois ancestraux, acheté deux demeures entourant le Prieuré, les transformant en chambres, et les dotant d’un salon de thé.

 


Du thé à Madiran ? Eh bien oui, pour les rares qui n’apprécient pas ce vin de couleur rubis. Quoique ce soit le restaurant qui ait dans un premier temps retenu notre attention, avec aux commandes Cyril Arachequesne.

Un chef qui a fait toute sa carrière aux côtés de Guy Martin, dans son fameux atelier et dont nos lecteurs parisiens (il y en a, et beaucoup, même !) se souviennent pour avoir été aux fourneaux du Balm, rue de Valois.

 


Ici, au Terroir, il entend faire du bio, du naturel, et n’utiliser que des produits locaux. Le midi, c’est un menu du marché qui vous attend, avec ses deux plats pour 22 euros. Inutile d’en rajouter et de vous donner davantage envie ; le mieux est de filer vers Madiran, avec ses vins, son Prieuré et désormais son Terroir, lieu du bien manger (et du bien boire, with Mr Moderation, please).

La semaine prochaine, on vous refilera nos adresses à Montevideo et à Pattaya. De rien, de rien.

Informations sur le site du Prieuré

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *