Abonnez-vous
Publié le

RESTO DU JOURSophie et Arnold Henriot à la tête de Vinea Nova, premier restaurant du Château de Mons

Réservé jusqu’ici aux groupes, le site propose désormais hôtel et restaurant ouverts aux particuliers. Côté fourneaux, c’est le chef cuisinier Raymond Beck qui assure.
En plein cœur des vignes, le Château de Mons en Armagnac appartient depuis 1963 à la Chambre d’Agriculture du Gers, qui y propose des formations, aux côtés de l’Institut Français de la Vigne et du Vin qui y a également installé un centre de recherche et d’expérimentation.

Jusqu’en avril dernier, le château accueillait des séminaires professionnels, des événements familiaux, des groupes, etc. Mais en 2021, la Chambre d’Agriculture a lancé un appel d’offre auprès de candidats prêts à exploiter le site et l’ouvrir aux particuliers tout en y maintenant l’activité. Arnold et Sophie Henriot ont alors postulé pour se rapprocher de leurs villes natales respectives, Toulouse et Albi.

Quand nous sommes venus visiter le site, il cochait pour nous toutes les cases  

« J’ai toujours travaillé dans le domaine du tourisme, mon époux était dans l’exploitation cinématographique. On se voyait peu à l’époque, et en 2019, Arnold a décidé de se reconvertir en passant un diplôme de responsable d’établissement touristique. Nous avons fait nos armes pendant deux ans dans une grande chaîne d’hôtellerie de plein air, Sandaya, dans les Gorges du Verdon. Nous prospections en même temps pour trouver une affaire à reprendre du côté de chez nous, nous étions partis depuis plus de vingt ans… Nous sommes tombés sur l’appel d’offre et avons monté notre dossier pour postuler. Quand nous sommes venus visiter le site, il cochait pour nous toutes les cases ! Arnold a tout de suite vu le potentiel, et dès cet été, nous avons proposé du cinéma de plein air, des concerts… » raconte Sophie. 

Les heureux candidats ouvrent les portes du château le 1er avril 2022, puis celles de leur restaurant Vinea Nova en juillet 2022. En terrasse avec les beaux jours, dans les différentes salles du château en fonction du nombre de personnes - particuliers et groupes -, les repas y sont proposés du jeudi soir au dimanche midi, sur réservation.

Les plats sont élaborés avec des produits frais et locaux, pour une cuisine semi-gastronomique 

« Raymond Beck, notre chef cuisinier qui a fait une carrière internationale, renouvelle la carte toutes les semaines. Les plats sont élaborés avec des produits frais et locaux, pour une cuisine semi-gastronomique qui essaie de sortir un peu des propositions habituelles de la région. Notre chef travaille notamment le saumon, et ses veloutés de légumes ont un succès fou. Les mets sont parfois surprenants, comme sa déclinaison de potimarrons en dessert. Il compose selon ce que les fournisseurs nous apportent. En ce moment, c’est du pavé de cerf, ou des légumes anciens que l’on n’a pas l’habitude de manger tous les jours et qu’il cuisine à merveille ».

La carte des vins fait également la part belle aux producteurs gersois, tout en mettant en valeur d’autres régions viticoles françaises, et les amateurs trouvent au bar une sélection de bières locales.

Pour les fêtes de fin d’année, le restaurant sera fermé, mais Sophie et Arnold invitent les fins gourmets à passer commande en ligne sur leur site, pour récupérer leur menu le jour du réveillon.

Mais d’ici là, rendez-vous le samedi 3 décembre en soirée – possibilité de dîner sur place sur réservation au 05 62 68 46 18 - avec le concert rock gratuit “Les Histoires d’A”, pour danser sur les tubes mythiques des Rita Mitsouko, Téléphone, Niagara, Louise Attaque…  De quoi bien s’échauffer avant les fêtes.

Et si vous souhaitez rejoindre l’aventure de Vinea Nova auprès de Sophie et Arnold, n’hésitez pas à les contacter, car ils recherchent du personnel en cuisine. Une belle opportunité à ne pas manquer, dans un cadre magique…

Marielle Fourcade

Voir le site internet du château du Mons

Voir la page Facebook du château du Mons

Voir la page Instagram du château Mons

Voir la page Linkedin du château du Mons

Commentaires


Réagissez à cet article

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire

À lire aussi

Buffet de crustacés

HISTOIRE D'ICI ET LÀLes Grands Buffets, pourquoi ne viendraient-ils pas dans notre beau Sud-Ouest ?

Le plus grand restaurant de France, aux 1.000 clients/jour, va donc quitter Narbonne. Alors qu’il se murmure qu’il pourrait atterrir du côté de Toulouse ou de Castelnaudary, notre grand épicurien Dominique Padovani a enquêté pour leur trouver une meilleure destination, ici, chez nous, en Sud-Ouest. Vrai que les spécialités gourmandes ne manquent pas et qu’on pourrait se prendre à rêver. Revue de détail !