INDEX

Une femme à la tête du Grand Tourmalet

Le 16 Fév. 2020

Blandine Vernadet a pris les commandes après dix ans passés à la direction générale de Piau-Engaly. Un fait plutôt rare dans le monde très masculin des stations de sports d’hiver…

Rubriques :

Étonnant pour cette diplômée de Sciences Po et de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales de Paris, de se retrouver aujourd’hui à la tête plus grand domaine skiable des Pyrénées françaises.


Mais ses missions dans l’agence de communication où elle débute la rapprochent subrepticement du milieu sportif, notamment des Jeux Olympiques de Salt Lake City, en 2002.

Un petit tour du monde plus tard en compagnie de son conjoint, elle postule à la direction des activités touristiques de la station de Piau-Engaly. Elle y fera ses armes, enchaînant avec un nouveau poste à la direction générale, et deviendra alors la première femme à accéder à ce poste stratégique dans le massif pyrénéen. Elle y restera dix ans.

De 2016 à 2018, tout en travaillant sur le projet Skylodge de N’PY, elle est nommée directrice des Ressources Humaines au Grand Tourmalet, avant d’en devenir directrice générale adjointe, aux côté d’Henri Mauhourat.


Lorsque ce dernier raccroche les skis, le 31 décembre dernier, c’est donc tout naturellement que Blandine Vernardet s’est vu confier les clés de ce domaine.

Dès lors, en véritable chef d’orchestre, elle va pouvoir se consacrer au passage de la gestion du Grand Tourmalet en Société d’Économie Mixte Locale, mais aussi à son développement touristique par la diversification des offres « quatre saisons », tout en veillant à l’équilibre de l’activité, la maîtrise énergétique, l’hébergement, la tarification…

La tête déjà bien pleine de projets, compte tenu de son expérience acquise sur ce territoire qu’elle a appris à connaître et apprécier, par le plus pur hasard.

Informations sur le site internet – cliquez ici

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *