INDEX

Une page Facebook sur le patrimoine capbretonnais

Le 11 Juil. 2021

Récemment créé, « Capbreton – Histoire et Patrimoine », qui met à l’honneur le passé de la commune et ses figures d’antan, rencontre déjà un joli succès sur le réseau social…

Administrée par Marie-Claire Duviella et son mari Alain, tous deux historiens de Capbreton, la nouvelle page Facebook dédiée à l’histoire et au patrimoine de la commune rassemble déjà une communauté d’un millier de suiveurs.


Mémoire vivante du Capbreton d’autrefois, Marie-Claire Duviella a animé l’association d’histoire locale pendant une dizaine d’années et publié de nombreux articles (comme encore dans le magazine de la ville) et ouvrages sur le passé de la commune. On peut citer « La Torèle » (histoires et contes gascons de Capbreton, 2005), « Le temps des bains de mer » (2007), « Cent ans de rugby à Capbreton » (2011) ou encore « À Capbreton au temps de la Grande guerre » (2011).

Plus récemment, en 2018, elle a publié avec son mari Alain Duviella une fort instructive histoire maritime de Capbreton, « Le port du gouf des origines au XVIIe siècle ». On peut localement trouver la plupart de ces références en boutique (Le Vent Délire, Moby Dick ou Leclerc à Capbreton, maison de la presse de Soustons, librairie Mollat à Bordeaux, etc.), ou bien encore sur internet.


Du village d’antan à la station d’aujourd’hui…

Le 15 mai, l’historienne a créé une page Facebook « Capbreton – Histoire et Patrimoine ». « Il s’agit d’essayer de toucher les gens et de les intéresser au patrimoine local en recourant à des moyens plus modernes », résume Marie-Claire Duviella, qui dans une autre vie enseignait l’espagnol. Visiblement la recette fonctionne, puisque plus de 1.100 personnes suivent déjà cette page, notamment alimentée en émouvants et souvent rares clichés du Capbreton d’antan.

« Mon mari, grand collectionneur, possède environ 3.000 cartes postales anciennes », explique Marie-Claire Duviella. Certaines sont de véritables pépites, intelligemment distillées par le biais de devinettes posées aux internautes. Ce côté à la fois ludique et nostalgique ne laissera pas le visiteur indifférent. Et Capbreton a tellement changé depuis le siècle dernier que même les enfants du pays, nombreux à suivre cette page, ont parfois du mal à le reconnaître sur ces touchantes images d’autrefois…


Photos de figures locales, œuvres picturales de peintres gascons, documents et cartes anciens ou clins d’œil plus récents complètent le menu de cette chouette page qui ne manquera pas de séduire les amoureux de Capbreton et plus généralement de la côte landaise. Pour l’heure, « la page est plutôt suivie par les plus de 50 ans et les anciens, qui regrettent un peu ce Capbreton de leur enfance, quand il était encore un village où tout le monde se connaissait, où l’on ne se sentait pas comme aujourd’hui un peu noyé dans la masse », expose l’historienne, qui n’en est pas à son coup d’essai sur le réseau social. Elle administre ou participe en effet à d’autres pages et groupes Facebook, comme par exemple le groupe « Couleur Gascogne ».


Bref, on ne peut que recommander la fréquentation de cette nouvelle page, en particulier aux jeunes générations et aux nouveaux venus, qui s’étonneront à coup sûr tout en se cultivant. À l’heure où les réseaux sociaux sont de plus en plus critiqués, voilà en tout cas un bel exemple de ce que les citoyens peuvent aussi en faire pour les rendre plus utiles et intéressants…


Rendez-vous sur la page Facebook, Capbreton Histoire et Patrimoine 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *