Abonnez-vous
Publié le Mis à jour le

L'Hôpital d'Orthez innove en lançant son SAM

Ce nouveau service de suivi et d'accompagnement dans la maladie aura comme objectif une amélioration du bien-être des patients atteints de pathologies chroniques...
SAM Orthez 4
Plutôt répandu dans le monde de la cancérologie, son application à d'autres maladies est une innovation très intéressante.

Au Centre hospitalier, ce sont les docteurs Sylvie Marsaleix et Christine Coste qui sont à l'origine de cette initiative. Le but ? Permettre aux malades de bénéficier de soins et d'activités, le tout pensé pour améliorer leur bien-être, les soulager, et in fine, leur remonter le moral.

Pour ce faire, les locaux en face de l'hôpital ont été investis et sont animés, chaque mardi et jeudi matin, de rencontres entre malades et professionnels de santé. On note la présence de nutritionnistes, masseurs, psychologues, assistantes sociales, préparateurs physiques, etc.

Chaque visiteur passe une heure avec l'un de ces intervenants. En tout, le patient fait quatre rencontres dans la matinée. L'équipe du SAM se réunit ensuite, avec le patient, pour revenir sur les séances, et définir les suivantes.

Pour les deux docteurs à la base de l'initiative, cette opération est primordiale dans la lutte contre la maladie. En effet, il est évident que les malades souffrent, mentalement, en plus de leurs problèmes de santé. Ainsi, l'idée est de renforcer un sentiment de bien-être et de confiance, qui permettra ensuite, de faire face à la maladie plus efficacement.

Cette idée est d'ailleurs renforcée par le choix du site, à l'extérieur du bâtiment de l'hôpital, dans lequel les patients bénéficient de leurs soins habituels. En les plaçant hors de leur cycle habituel de consultation, il y a une véritable envie d'évasion, au sens propre comme au sens figuré.

A l'heure actuelle, quelques malades non-hospitalisés bénéficient de ce service, lancé en début de semaine. On voit alors passer des patients atteints de Parkinson, d'insuffisance respiratoire, de maladie de Charcot, et autres pathologies chroniques.

Ce sont principalement des professionnels de santé qui orientent les patients vers le SAM, qu'ils soient généralistes, kinésithérapeutes, ou spécialistes, mais ce service est aussi ouvert aux personnes qui souhaiteraient s'y présenter de leur plein grès.

Plus d'informations au 05 59 69 71 16 ou cliquez ici

À lire aussi

Commentaires


Réagissez à cet article

Les commentaires seront bientôt à nouveau disponibles sur notre site. En attendant vous pouvez réagir à nos articles en nous envoyant un email.