INDEX

Partenaire du BO – La Maison Adam, dans l’exception et la fidélité

Le 10 Sep. 2018

De génération en génération, ils offrent à la dégustation leurs mythiques macarons à Saint-Jean-de-Luz et à Biarritz. Rencontre avec Jean-Pierre Telleria-Adam…

Dans le cadre de sa rubrique, développée en collaboration avec le Biarritz Olympique, PresseLib’ vous embarque à la découverte de tout ce qui constitue l’univers de ce club emblématique du rugby français.


Depuis 358 ans exactement, la famille Adam fabrique de manière artisanale, avec un savoir-faire précieusement tenu secret, des macarons d’exception, à faire craquer n’importe qui. « Paré Gabéa », sans pareil !

A Saint-Jean-de-Luz. Evidemment, quand sur le linteau d’une façade, vous pouvez lire « maison fondée en 1660 », ça situe un peu le niveau de tradition et de culture ancestrale cultivée sur les lieux. Ici, depuis des siècles donc, c’est le macaron qui cultive son mystère et ses secrets, révélés au moment d’une dégustation sans précédent. Et tout un pan d’histoire qui s’ouvre sous nos palais charmés.


Au moment du mariage de Louis XIV, sa mère et l’Infante d’Espagne, Marie-Thérèse, succombent à la finesse des macarons d’un certain monsieur Adam. Le début d’une saga familiale…

Aujourd’hui, c’est Jean-Pierre Telleria-Adam qui perpétue la tradition, héritée de son père Jakes, et qu’il transmet dans le « secret » à son fils Andoni (27 ans), tandis que son deuxième enfant, Miguel (23 ans), prend en main la commercialisation de cette perle rare qu’est le macaron Adam.


« La nouvelle génération arrive aux affaires. Je fais un pas en arrière, ils font un pas en avant. Cette transmission familiale est essentielle, d’autant plus qu’elle va de pair avec la pérennisation de nos secrets de fabrication, avec une capacité à faire ce que nos anciens ont appris » précise Jean-Pierre Telleria-Adam. « Notre seul objectif est que nos macarons aient toujours cette réputation de produit d’exception dans un siècle, dans deux siècles… D’être toujours solides sur les bases ».


Si la Maison Adam a deux autres grandes spécialités avec un gâteau basque, signé sous le sceau de l’authenticité, et avec des chocolats d’une très grande finesse, la macaron est et reste le porte-drapeau de cette entreprise qui emploie une quarantaine de personne (une cinquantaine, l’été).


« En plus de la recette et du savoir-faire artisanal, tout repose sur la qualité des matières premières. Nous devons être capables de choisir les meilleurs produits, puis de les travailler avec amour pour faire exprimer les plus belles saveurs. Par exemple, nous nous sommes forgés une solide réputation pour le travail de l’amande en général. Nous allons régulièrement chez les producteurs que nous avons sélectionné en Espagne et en Californie pour suivre leurs évolutions et la qualité des récoltes. Notre métier est aussi de faire les bons assemblages pour obtenir un goût constant dans la qualité finale recherchée » insiste Jean-Pierre Telleria-Adam.


Si la Maison Adam a son site Internet avec une boutique en ligne, la force de son positionnement est de se limiter à quatre adresses : trois à Saint-Jean-de-Luz et une à Biarritz. Et pas une de plus. Une manière d’amener les clients à venir sur place, au cœur de ce territoire qui a vu naître ce macaron d’exception.


« Nous sommes partenaires du Biarritz Olympique depuis une bonne dizaine d’années. Et nous sommes à leurs côtés, quoi qu’il arrive, dans les bonnes périodes comme dans les plus difficiles. La fidélité fait partie de notre ADN. Nous accompagnons aussi le Saint-Jean-de-Luz Olympique » ajoute Jean-Pierre Telleria-Adam. « A Aguiléra, nous avons une présence visuelle avec les panneaux, mais nous fournissons aussi des macarons pour les réceptifs avec les partenaires ».

Informations sur le site de la Maison Adam – cliquez ici

Photos : Maison Adam – David Duchon Doris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *