INDEX

COUP DE CŒUR - Véronique Saüquère et Mama Custom

Le 03 Juil. 2020

Du côté de Dax, chacun la connaît désormais sous cet affectueux pseudo. Et sa spécialité consiste à customiser les casques de moto et divers réservoirs…

Rubriques :

Un jour, parce que cela l’amuse, elle se met à laisser vagabonder sa créativité sur un casque de moto d’un pote, qui part enchanté.


Quoi de plus voyant qu’un casque ? Aux feux rouges, on se refile le tuyau, l’adresse, et l’aventure démarre ainsi. Finis les casques gris ou noirs et en tout cas anonymes, fournis à la chaîne. Désormais, c’est à Dax qu’il faut aller pour être un motard avec du style. Une occupation à plein temps pour la créatrice, tant la demande est forte.

« En temps normal, je reçois environ 4,5 casques par mois donc je n’arrête pas et c’est tant mieux, j’adore ça ! Après le confinement et la « libération » de la poste, j’ai reçu énormément de casques à peindre, comme si après tous ces mois de frustration il y avait une véritable boulimie pour se faire plaisir, ce que je peux comprendre. J’ai aussi pu constater que les gens ne m’avaient pas oublié, bien au contraire. J’ai reçu et reçois tous les jours de nouvelles pièces à peindre, de nouveaux projets, cartes cadeaux à offrir… parce que les gens ont envie aussi de se faire plaisir. Donc, je ne vais pas et ne peux pas me plaindre, je le répète, je suis extrêmement chanceuse ! » raconte-t-elle.


Depuis peu, Mama Custom c’est aussi une ligne de vêtement et divers goodies, en collaboration avec le shop Bonnie and Ride Club à Bayonne, avec lequel elle avait déjà collaboré durant le confinement, pour proposer des masques. « Je crée environ 1 visuel par trimestre, repris sur différents supports qu’ils commercialisent dans leur boutique et sur leur site ». Mais Véronique Saüquère ne s’arrête pas là, loin de là, puisqu’elle vient de sortir une série de stickers, mis en vente sur son site internet.

Bien sûr, elle n’a pas fait ça toute sa vie. Tout d’abord directrice artistique chez Havas Paris, les plus observateurs auront reconnu en elle l’illustratrice de l’affiche de la Feria de Dax 2014, de celle de Bayonne 2012 et du Festival Toros y Salsa 2014. Elle a aussi signé bon nombre d’illustrations pour Lu, ToysRus, France Telecom, Yoplait, etc. Ainsi que de multiples dessins destinés aux tout petits, en ayant créé le personnage de Zoé Kézako, l’héroïne d’une vingtaine d’ouvrages destinés à la jeunesse.


Désormais, à l’image de sa machine que l’on veut unique, c’est la coiffe qui doit l’être autant : le principe même de la customisation. Et le résultat est bluffant, comme on peut le découvrir sur le site de la mama (elle a trois enfants, ce n’est pas un titre usurpé).

Le coût ? Entre 60 et 500 euros, selon la difficulté de l’œuvre d’art à réaliser. Parce qu’il s’agit d’art, pas de doute !

Informations sur le site de Mama Custom

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *