INDEX

EN LIGNE - Les ventes aux enchères en direct

Le 08 Mai. 2020

Au Pays Basque, comme ailleurs, les opérations en ligne se multiplient même si elles ne peuvent pas concerner les plus belles collections. Les bonnes affaires sont au rendez-vous…

Rubriques :

Côte Basque Enchères a su s’adapter pour poursuivre une partie de son activité, malgré la période de confinement qui a obligé les hôtels de ventes à fermer leurs portes.


Le phénomène avait commencé à prendre de l’ampleur avant la crise sanitaire. Les gens, à défaut d’écumer les vides-greniers et les salles d’enchères, ont pris l’habitude de fréquenter les sites internet de ventes aux enchères.

Le fonctionnement est simple : les objets sont présentés en ligne, avec un prix de départ ; ensuite, les lots sont attribués aux plus offrants. A Biarritz et à Saint-Jean-de-Luz, la pratique s’est très largement répendue depuis le début du confinement.

Ainsi, depuis le 25 avril dernier, deux ventes aux enchères ont été lancées sur le site internet de la maison d’enchères de Biarritz. La première se déroulait jusqu’au dimanche 3 mai, et la seconde jusqu’au lundi 4. Ces deux ventes étaient uniquement dématérialisées.


Du côté de Saint-Jean-de-Luz, une vente a été proposée le 27 avril dernier, et restera en ligne jusqu’à la vente du 17 mai. Ce jour-là, à partir de 14h, Arnaud Lelièvre, commissaire priseur, adjugera un objet toutes les 30 secondes, en live.

Intégralement gérées en mode numérique, ces ventes sont très encadrées. Dès que l’heure de la fin de la vente est sonnée, l’ordinateur clôt la vente, et c’est alors le plus offrant qui l’emporte. A une seule petite condition, c’est qu’aucune sur-enchère soit postée dans les 30 secondes qui suivent. Si c’est le cas, on attend deux minutes de plus, pour laisser les enchérisseurs se battre, et attendre la fin de la vente. Ces derniers devant se contenter des photos postées par le commissaire-priseur et des descriptions.


Les objets mis en vente sont des objets facilement transportables par voies postales. En effet, il faut tout de même que la transaction soit facile, d’un côté comme de l’autre. A Saint-Jean-de-Luz, un emploi a même été créé afin de développer cette expédition des objets.

Le succès est au rendez-vous. Ce sont majoritairement des habitués des brocantes et des enchères qui fréquentent le site. Ces « chineurs », qui arpentent habituellement les allées de ces rassemblements pour dénicher des objets rares, de collection, peuvent désormais trouver leur bonheur sur la Toile.

Malgré la très forte hausse de fréquentation de ces sites internet, les ventes classiques ne sont pas prêtes de s’arrêter. D’abord, certains objets d’exception ne sont pas faits pour être vendus en ligne. Le charme des salles de ventes, c’est de pouvoir être au contact des objets, de pouvoir les toucher, les examiner, et ça, les vrais passionnés y portent une attention toute particulière.


Ainsi, les ventes de Saint-Jean-de-Luz sont déplacées du 18-19 avril au 4-5 juillet, et rejoignent les ventes de 13-14 juin. La grande vente du 8-9 août est maintenue, la maison déclarant que des places seront mises en extérieur afin de respecter les règles de sécurité liées au coronavirus.

Informations sur le site internet – cliquez ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *